Arte Magazine n°2018-47 17 nov 2018
Arte Magazine n°2018-47 17 nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-47 de 17 nov 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Jonas.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 20 novembre ARTE MAG N°47. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 NOVEMBRE 2018 18 5.05 L R HURRICANE 2015 Concert 6.15 M XENIUS Le microbiote intestinal – Un atout pour notre santé Magazine 6.40 EM VOYAGE AUX AMÉRIQUES L’État brésilien du Pernambouc  : l’intérieur oublié Série documentaire 7.10 L ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM 360° GEO Les Açores, le sort des baleines Reportage 8.00 LM LA FRANCE SAUVAGE Les Vosges, la forêt mystérieuse Série documentaire 8.45 M INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 LM LES GRANDES STATIONS BALNÉAIRES Deauville – France ; Ischia – Italie Série documentaire 10.55 LMM LE VENTRE, NOTRE DEUXIÈME CERVEAU Documentaire 12.05 LM UN JOUR SUR TERRE, DE LA NORVÈGE À LA NAMIBIE Une nature sauvage et fragile Série documentaire 12.50 L ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS L’échec de l’Europe face à la crise des réfugiés Reportage 13.35 M MIA MADRE Film 15.35 LM 360° GEO L’archipel d’Aland et ses postiers Reportage 16.30 INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 XENIUS Les risques de collision aviaire Magazine 17.35 L’HÉRITAGE DE ROME Séance photo sur le limes Série documentaire 18.05 L R D’OUTREMERS En Nouvelle-Calédonie Série documentaire 19.00 LA RUSSIE VUE DU CIEL De Kazan à Vladivostok Série documentaire 19.45 L ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 E LES SURVIVANTES DE BOKO HARAM Documentaire 21.50 L R BOKO HARAM Les origines du mal Documentaire 22.45 LES DAMNÉS DU CLIMAT Documentaire 23.45 DEVANT NOUS LE DÉLUGE Les réfugiés climatiques bangladais Documentaire 0.35 LM ARTE JOURNAL 0.55 LM TONI ERDMANN Film 3.30 EM À LA RENCONTRE DES PEUPLES DES MERS Bénin  : les Tofins – Les hommes de la lagune Série documentaire 4.00 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français Soirée présentée par Andrea Fies 20.50 Les survivantes de Boko Haram En avril 2014, à Chibok au Nigeria, 276 lycéennes sont enlevées par Boko Haram, et libérées plus tard dans des circonstances restées secrètes. Pour la première fois, ce film leur donne la parole, alors qu’elles se battent pour se reconstruire. BLAKEWAY PRODUCTIONS LTD Le 14 avril 2014, Boko Haram kidnappe 276 adolescentes dans un lycée chrétien de Chibok, au nord du Nigeria, avant de les séquestrer dans la forêt de Sambisa, sa base stratégique. Le monde entier se mobilise alors pour exiger leur libération, avec le hashtag #BringBackOurGirls, qu’arborent nombre de célébrités, dont Michelle Obama. Près de quatre ans plus tard, et après des négociations secrètes entre le gouvernement et le groupe islamiste, 103 d’entre elles sont relâchées, et placées dans un refuge à Abuja, la capitale, sous haute surveillance et sans contact avec les médias. Pour la première fois, une équipe de télévision, très encadrée, a été autorisée à rencontrer dans leur cage dorée ces survivantes, dont le soutien psychologique, l’éducation à l’université américaine et le logement sont financés par l’État. Margret, Hannatu, blessée par l’explosion d’une bombe lors de sa détention, et les autres tentent de se reconstruire, entre retrouvailles avec leur famille, douleur silencieuse et foi dans la vie, délivrant une parole très contrôlée – on leur interdit d’évoquer les conditions de leur captivité dans le camp islamiste afin de ne pas compromettre la libération de celles qui sont encore prisonnières. «FILLES OUBLIÉES» Si les vaillantes lycéennes de Chibok sont, malgré tout, prises en charge, des milliers d’autres Nigérianes rescapées de l’enfer de Boko Haram luttent pour survivre dans la solitude et la précarité. Alors que des femmes kamikazes, bombes humaines instrumentalisées par les djihadistes, ensanglantent le pays, ces «filles oubliées» sont soupçonnées de liens avec leurs bourreaux. Bouleversante, Habiba raconte l’indicible violence subie. Mariée de force et mère d’un bébé, elle s’est évadée en recueillant deux enfants-soldats, avant de se découvrir séropositive. En suivant au fil des mois les destins contrastés des unes et des autres, et au travers de beaux portraits de ces victimes à l’impressionnante dignité, le film témoigne avec force de la tragédie nigériane. Lire page 8 Documentaire de Gemma Atwal et Karen Edwards (Royaume-Uni/États-Unis, 2018, 59mn) Production  : Blakeway Productions, HBO, BBC, en association avec ARTE France
21.50 Boko Haram Les origines du mal Une enquête glaçante sur les origines du groupe terroriste islamiste et sa sanglante dérive, nourrie par les exactions de l’armée. Le 14 avril 2014, 276 lycéennes étaient kidnappées par Boko Haram à Chibok, dans le nord du Nigeria. Cette action spectaculaire signait l’acte de naissance médiatique international d’une secte islamiste implantée depuis plus de dix ans dans la région. Peu après, son leader, Abubakar Shekau, proclamait son ralliement à l’organisation État islamique. Le reporter de guerre et réalisateur Xavier Muntz a enquêté dans la région meurtrie qui a vu naître le groupe, en 2002, pour comprendre les raisons de son ultraviolence. Une sauvagerie que le géant nigérian, pourtant soutenu par ses voisins, peine toujours à endiguer. RADIOGRAPHIE D’UN CONFLIT En croisant les témoignages de civils rescapés des attaques, de responsables communautaires, d’observateurs locaux et internationaux, ce film décrypte la vertigineuse ascension de ce qui n’était au départ qu’une secte islamiste soutenue par de nombreux musulmans de la région, sous l’égide d’un leader charismatique, MohamedYusuf. Cette passionnante radiographie d’un conflit aussi médiatisé que méconnu met en évidence, outre les exactions de Boko Haram, la responsabilité écrasante de l’armée nigériane dans ce conflit sanguinaire. Documentaire de Xavier Muntz et Bruno Fay (France, 2016, 52mn) - Réalisation  : Xavier Muntz Coproduction  : ARTE GEIE, Premières Lignes (R. du 28/6/2016) PREMIÈRES LIGNES 22.45 Les damnés du climat SWR Un reportage saisissant dans des contrées où les hommes sont obligés de migrer en raison du changement climatique. Bordé par le Tchad, le Niger, le Nigeria et le Cameroun, le lac Tchad, quatrième plus grande réserve d’eau douce d’Afrique, a perdu en quarante ans 90% de sa surface. Parfois, l’affaiblissement de la mousson est tel que le lac ne franchit Un gros plan édifiant sur la situation climatique au Bangladesh, où l’eau charrie sans relâche son flot de destructions. Le Bangladesh est traversé par quatre cents fleuves qui en font l’une des zones les plus fertiles au monde. Selon les experts, au cours des trente prochaines années, le pays pourrait voir disparaître entre 17% et 20% de sa superficie sous l’effet de l’élévation du niveau des fleuves et des océans. Alors que les ravages se font déjà sentir, la plupart des sinistrés se réfugient à Dacca, la capitale. Chaque jour, cette mégapole tentaculaire pas les frontières, privant certains États de l’accès à l’eau. De nombreux habitants du Sahel ont quitté la région en raison de la hausse des températures, qui rend la vie sur place quasi impossible. Si la migration en tant que stratégie d’adaptation à un environnement modifié a toujours existé, le nombre d’individus forcés de fuir les changements 23.45 Devant nous le déluge Les réfugiés climatiques bangladais SWR accueille deux mille nouveaux arrivants – le double pendant la mousson. Mais avec 20 millions d’habitants et un manque flagrant d’infrastructures, la ville se retrouve au bord du gouffre. Les réfugiés climatiques sont ainsi jetés à nouveau sur les climatiques a augmenté de façon spectaculaire depuis les années 1990. Il s’agit d’une double injustice  : les puissances industrielles, qui se sont enrichies aux dépens des pays moins développés, continuent de polluer l’atmosphère avec leurs émissions de gaz à effet de serre, et sacrifient ainsi une deuxième fois les habitants des régions les plus pauvres. Combien d’individus seront obligés de quitter leur foyer d’ici à 2050 ? Si le chiffre divise la communauté scientifique, ces réfugiés climatiques pourraient toutefois se compter en millions. C’est l’une des questions auxquelles cherche à répondre ce film, qui nous conduit du Sahel à la Sibérie en passant par l’Indonésie. Documentaire de Thomas Aders (Allemagne, 2018, 1h) routes, cette fois-ci par l’État. Pour les climatologues, la situation alarmante du Bangladesh ne constitue qu’un préambule à la tragédie mondiale à venir. Documentaire de Lourdes Picareta (Allemagne, 2018, 45mn) mardi 20 novembre ARTE MAG N°47. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 NOVEMBRE 2018 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :