Arte Magazine n°2018-25 16 jun 2018
Arte Magazine n°2018-25 16 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-25 de 16 jun 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Lafont l'effrontée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
lundi 18 juin ARTE MAG N°25. LE PROGRAMME DU 16 AU 22 JUIN 2018 12 5.00 M VIDEO GAME MUSIC Concert 5.50 M XENIUS De la poste pneumatique à l’Hyperloop Magazine 6.20 EM L’HISTOIRE DE L’ÉVOLUTION DES MINÉRAUX Documentaire 7.10 L7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM 360° GEO Arapaïma, le poisson géant d’Amazonie Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 LM UN BILLET DE TRAIN POUR... De La Nouvelle-Orléans à New York Série documentaire 9.25 L7 R 360° GEO L’Inde, la clinique des tigres ; Guano, sale besogne au paradis des oiseaux Reportage 11.20 LM LES AS DU CAMOUFLAGE Faons, marcassins et Cie Documentaire 12.05 M PORTO – LE SOUFFLE D’UN VENT NOUVEAU Documentaire 12.50 L7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Magazine 13.35 LR LE VIEIL HOMME ET L’ENFANT Film 15.10 EM ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES La géographie sacrée des Incas Série documentaire Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 15.35 M VOYAGE AU CŒUR DE L’IRAN Mariages et coutumes Documentaire 16.30 7 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 7 XENIUS L’utilité des vaccins Magazine 17.35 7 L’AMÉRIQUE DE BOB DYLAN New York Série documentaire 18.05 LM AUX PORTES DE LA MER Saint-Pétersbourg Série documentaire 18.55 7 TABLEAUX DE VOYAGE Rügen et Caspar David Friedrich Série documentaire 19.45 7 L ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.45 7 E TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Elizabeth II Série d’animation 20.50 UNE BELLE FILLE COMME MOI Film 22.25 7 BERNADETTE LAFONT Et Dieu créa la femme libre Documentaire 23.35 7 R LES COMMITMENTS Film 1.35 MR PAYS BARBARE Documentaire 2.35 L7 R QUAND L’ART REPART DE ZERO Documentaire 3.30 LM ARTE JOURNAL 3.50 M ARTE REGARDS Magazine Pour mieux profiter d’ARTE 13=1 Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français 16.30 Invitation au voyage piummum- Mgreeelrir`171'fflel g., ELEPHANT DOC litri'- - L Du lundi au vendredi, Linda Lorin nous emmène à la découverte de trois lieux de notre patrimoine artistique, culturel et naturel. L’Andalousie romantique de Washington Irving Dans l’extrême sud de l’Espagne, l’Andalousie vit fleurir pendant plus de huit siècles une civilisation musulmane prospère et raffinée. L’écrivain américain Washington Irving y puisera la matière de son livre Contes de l’Alhambra. 17.35 L’Amérique de Bob Dylan New York KOBALT/ALEXANDER SEIDENSTÜCKER 18.55 Tableaux de voyage Rügen et Caspar David Friedrich Une déambulation européenne à la découverte des plus beaux paysages qui ont influencé la peinture. Au large de la Poméranie, en mer Baltique, l’île de Rügen découpe l’horizon, formant un ensemble de péninsules où se mêlent collines verdoyantes et lagons peu profonds. Melbourne, so british ! Un air british souffle sur Melbourne, dans le sud de l’Australie. Pendant près d’un siècle, la ville fut une véritable vitrine de l’Empire britannique dans l’hémisphère sud. « L’incontournable »  : au Chili, Valparaiso Capitale culturelle du Chili, Valparaiso est réputée pour ses façades colorées, ses funiculaires et surtout son port, le plus important du pays. Émission présentée par Linda Lorin (France, 2018, 38mn) - Coproduction  : ARTE France, Éléphant Doc Un voyage en cinq étapes dans les pas du plus grand songwriter américain, prix Nobel de littérature. Des caves du Village à New York au fourmillement hippie des rues de San Francisco, retour sur les lieux traversés par la légende vivante du folk rock, qui se voyait plus « garçon vacher que joueur de flûte de Hamelin ». Aujourd’hui  : Bob Dylan quitte son Minnesota natal pour New York à l’hiver 1961. Débarquant à Greenwich Village où les chambres ne coûtent alors que 17 dollars par mois, il y fréquente Allen Ginsberg et Jack Kerouac (entre autres), compose et enregistre. Série documentaire de Hannes Rossacher (Allemagne, 2018, 5x26mn) À suivre jusqu’au vendredi 22 juin. Rügen a inspiré au peintre Caspar David Friedrich quelques-unes de ses plus grandes toiles. Série documentaire d’Ina Kessebohm (Allemagne, 2017, 5x43mn) À suivre jusqu’au vendredi 22 juin.
20.50 Cinéma Soirée Bernadette Lafont Une belle fille comme moi Un jeune sociologue est manipulé par son sujet d’étude, une femme dont les amants ont tendance à finir à la morgue. Une comédie jubilatoire, dynamitée par la gouaille de Bernadette Lafont, volcanique. 1972, RENEWED 2000 SONY PICTURES TELEVISION DISTRIBUTION Stanislas Prévine est sociologue, tout frais sorti de l’œuf. Pour son premier travail de recherche, il s’attaque à la criminalité féminine en programmant de longs entretiens avec Camille Bliss, emprisonnée pour meurtre. La charmante prisonnière au casier long comme le bras entreprend de lui raconter son parcours, sans oublier – sait-on jamais – de séduire le candide chercheur. FAUSSE OIE BLANCHE Comme le dit l’assistante du jeune Stanislas Prévine (premier rôle d’André Dussollier, magnifiquement poupon)  : « Ça n’est jamais Camille Bliss qui est victime de son environnement, c’est son environnement qui est victime de Camille Bliss. » François Truffaut, pour sa seule réelle comédie, taille un rôle sur mesure à Bernadette Lafont, fausse oie blanche qui se pave une voie royale – parsemée de quelques cadavres – vers le succès. Le scénariste Jean-Loup Dabadie dévergonde joliment le film par l’usage d’un français fleuri et argotique que le personnage de Camille, d’une amoralité jubilatoire, transcende. Interrogé sur le film, Truffaut racontait  : « Je suis les deux personnages, Camille et Stanislas. Je me moque de quelqu’un qui s’obstine à voir la vie de façon romantique ; je donne raison à la fille qui est un voyou, qui a appris à se méfier de tout le monde et à lutter pour survivre. » Lire page 6 Film de François Truffaut (France, 1972, 1h33mn) Scénario  : François Truffaut et Jean-Loup Dabadie, d’après le roman éponyme d’Henry Farrell - Avec  : Bernadette Lafont (Camille Bliss), André Dussollier (Stanislas Prévine), Claude Brasseur (Me Murene), Charles Denner (Arthur), Philippe Léotard (Clovis Bliss), Guy Marchand (Roger), Anne Kreis (Hélène) Production  : Les Films du Carrosse, Columbia Films 22.25 Soirée Bernadette Lafont Bernadette Lafont Et Dieu créa la femme libre PIERRE ZUCCA Un portrait sensible de Bernadette Lafont, disparue en 2013, comédienne aux choix audacieux et libre, égérie de la Nouvelle Vague et du féminisme, dotée d’un immense appétit de vivre. Dès ses premiers pas au cinéma, elle épate par sa liberté, son insolence et son sex-appeal. Les réalisateurs de la Nouvelle Vague (François Truffaut et Claude Chabrol) la consacrent en radieuse pin-up. Sans comprendre leur goût du noir et blanc et des tournages en extérieur, la jeune Nîmoise, qui rêvait plutôt de la magie des studios hollywoodiens, se plie à l’exercice avec peps. Mais il ne faut pas se fier à son irrésistible naturel  : Bernadette Lafont doit son allure sportive à un effort de maintien, auquel l’ex-danseuse, élevée dans les sévères Cévennes protestantes, ne renonce que sur le tard pour jouer dans Paulette, une mamie dealeuse aux formes un brin relâchées. L’INSTINCT PLUS QUE L’IMPRÉSARIO Au fil des années 1960, Bernadette Lafont s’affirme comme une actrice audacieuse et une égérie féministe réglant son compte au machisme (Les stances à Sophie de Moshé Mizrahi). Curieuse et volontiers excentrique (jusqu’à adopter de délirantes tenues), elle fait preuve d’une totale liberté, suivant son instinct plutôt que son imprésario, lorsqu’on lui propose le désormais mythique La maman et la putain. Porté par la voix gouailleuse de la comédienne, ce portrait tout en sensibilité emprunte de lumineux chemins de traverse au cœur des Cévennes, pour capter l’appétit de vivre de son modèle, son caractère bien trempé mais pudique et son tempérament méridional à la fois chaleureux et austère. Des entretiens complices, entre autres, avec ses petites-filles ou Bulle Ogier, l’amie de toujours, avec qui elle a partagé des films et le chagrin de perdre un enfant (sa fille Pauline, disparue en 1988), ponctuent des archives où jaillissent sa beauté solaire et son franc-parler. Lire page 6 Documentaire d’Esther Hoffenberg (France, 2017, 1h05mn) - Coproduction  : ARTE France, Lapsus, INA lundi 18 juin ARTE MAG N°25. LE PROGRAMME DU 16 AU 22 JUIN 2018 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :