Arte Magazine n°2018-18 28 avr 2018
Arte Magazine n°2018-18 28 avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-18 de 28 avr 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : les routes de l'esclavage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 4 mai ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 28 AVRIL AU 4 MAI 2018 24 5.00 L7 R INTRODUCING  : GORGON CITY EN CONCERT Concert 6.15 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.10 L7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M 360° GEO Sur la trace du lynx ibérique Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 M L’AUSTRALIE ROUGE ET VERTE Forêt Documentaire 9.25 M MOSSAD  : DES AGENTS ISRAÉLIENS PARLENT Documentaire 11.10 LEM LE LUNGAU, LA MAGIE DES ALPES AUTRICHIENNES Documentaire 11.55 LM LES ROUTES MYTHIQUES DE L’EUROPE La via Romana en Suisse Série documentaire 12.50 L7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 13.35 7 BLUFF Histoire d’escroqueries et d’impostures Film (VF) 15.35 7 INDE-PAKISTAN, UNE FRONTIÈRE SOUS HAUTE TENSION D’Islamabad au Ladakh Série documentaire 16.30 E7 INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 7 XENIUS Magazine 17.35 7 ER JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Longwood Gardens (États-Unis) Série documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 18.05 LM LES ROUTES MYTHIQUES DE L’EUROPE La via Aquitania en France Série documentaire 19.00 L7 R L’ALLEMAGNE SAUVAGE Le Chiemsee, la mer bavaroise Série documentaire 19.45 L7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 L7 ER TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Louis XIV Série d’animation 20.55 L7 R LA ROUTE D’ISTANBUL Téléfilm 22.25 7 PERSONNE NE BOUGE ! Isabelle Adjani Magazine 23.05 7 R MESSAGE TO LOVE The Isle of Wight Music Festival 1970 Documentaire 1.05 7 TRACKS Magazine 1.50 L7 R BERLIN LIVE Albert Hammond in Symphony Concert 2.55 M MOVE ! L’homme numérique Série documentaire 3.25 EM DE L’ART ET DU COCHON Rembrandt – «Le bœuf écorché» Collection documentaire 3.50 M ARTE REGARDS Reportage 4.25 EM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Little Sparta Série documentaire Multidiffusion Rediffusion.1 u Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français ROGER ARPAJOU 20.55 Fiction La route d’Istanbul Une infirmière belge tente de retrouver sa fille partie en Syrie. Rachid Bouchareb signe un récit épuré sur le désarroi et la solitude des parents face à leurs enfants devenus djihadistes. Élisabeth, une infirmière d’une quarantaine d’années, a élevé seule sa fille de 18 ans, Élodie. Toutes deux vivent dans une belle maison isolée, au bord d’un lac, quelque part dans la campagne belge. Du jour au lendemain, la jeune fille disparaît. Élisabeth apprend d’abord par l’une de ses amies qu’Élodie se trouve à Chypre, en compagnie d’un garçon en rupture de ban. Puis la police lui révèle que, convertie à l’islam sous le nom d’Oum Sana, elle a pris un billet avec son compagnon pour gagner une ville-frontière turque, probablement afin de rejoindre la Syrie. Quand elle parvient à établir le contact avec elle sur Skype, Élisabeth découvre sa fille coiffée d’un hijab noir. Face à la détermination d’Élodie de rester avec «les siens», elle décide d’aller la chercher, accompagnée de sa meilleure amie... MYSTÈRES Si le réalisateur d’Indigènes s’empare d’un phénomène d’actualité, celui-ci lui inspire un récit épuré, étroitement centré sur le personnage solitaire d’Élisabeth. Cette femme volontaire, qui semble s’être mise en retrait du monde, se voit frappée de plein fouet par sa violence. Mais celle-ci n’est esquissée qu’en toile de fond, en une suggestion plus allégorique que réaliste des événements. Le film repose tout entier sur les belles et solides épaules d’Astrid Whettnall (Élisabeth), qui parvient, sans hystérie ni effets de manche, à rendre palpables l’immense détresse de son personnage et le décentrement peutêtre salutaire auquel la contraint le choix radical de sa fille. En contrepoint fragile et déterminé, Pauline Burlet (Élodie) incarne le douloureux mystère que représente, pour un parent, le fait de voir son enfant rompre si brutalement tout lien avec lui. Téléfilm de Rachid Bouchareb (France/Belgique/Algérie, 2016, 1h31mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Yasmina Khadra, Olivier Lorelle, Zoé Galeron, Rachid Bouchareb - Avec  : Astrid Whettnall (Élisabeth), Pauline Burlet (Élodie), Patricia Ide (Julie), Abel Jafri (le policier turc) - Coproduction  : ARTE France, 3B Productions, Scope Pictures, Tassili Films (R. du 22/4/2016)
22.25 Personne ne bouge ! Isabelle Adjani De ses débuts au théâtre au tapis rouge de Cannes, retour sur l’énigmatique Isabelle Adjani. Dès 1972, le visage incandescent d’Adjani, alors adolescente, a rendu cultes des captations théâtrales habituellement assommantes. Puis la jeune actrice a bientôt tous les choix au cinéma. En une quarantaine de rôles, elle incarne la jeune fille, l’amoureuse affolante, la citoyenne française. Retour sur la carrière éblouissante de l’actrice, à la fois populaire et secrète, mais aussi de la chanteuse. Un peu par hasard, Isabelle Adjani va s’essayer à la chanson en 1974 pour une émission télévisée de Maritie et Gilbert Carpentier. Puis elle devient la muse de Gainsbourg le temps d’un album dont elle coécrit de nombreux titres  : Pull marine. L’émission comprend aussi une «perle rare» des moments marquants d’Adjani au Festival de Cannes, commentés par l’actrice. Revue culturelle de Philippe Collin et Frédéric Bonnaud (France, 2018, 35mn) - Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo Retrouvez toutes les rubriques de l’émission sur arte.tv/pnb. ALAIN DEJEAN/GETTY 23.05 Pop culture Message to Love The Isle of Wight Music Festival 1970 Un flamboyant documentaire sur un événement musical non moins mythique  : le festival de l’île de Wight, et ses cinq jours de transe collective, avec Jimi Hendrix, The Who, Joan Baez, The Doors, Miles Davis... DPA PICTURE-ALLIANCE/UPI Déluge de notes, stars en surchauffe  : un an après Woodstock, en 1969, dans l’État de New York, la réplique européenne fut spectaculaire. Avec ses 600 000 spectateurs en cinq jours, le festival de l’île de Wight marqua son époque. Le documentaire de Murray Lerner en constitue un témoignage fidèle, restituant les coulisses, l’énergie des musiciens – Jimi Hendrix, The Who, Joan Baez, The Doors, Joni Mitchell, Miles Davis... – et la ferveur, voire la fureur, du public. LIBERTÉ DE MOUVEMENT Fin août 1970, au sommet de la vague hippie, des hordes de jeunes aussi beaux que crasseux déferlèrent sur l’île de Wight, au sud de l’Angleterre, sous l’œil méfiant ou ravi des autochtones. Avec une liberté de mouvement fantastique, Murray Lerner et ses cameramen se démultiplient pour capter tout ce qui agite cette marée humaine, de la scène incandescente aux divers campements sauvages. Il montre le caractère hors norme du festival, acmé européenne du mouvement peace and love et de la transe psychédélique, mais aussi l’abus de drogues, les tensions, l’organisation défaillante, la contradiction entre les valeurs véhiculées et les impérieuses nécessités du show- business. Filmé comme un roman, avec de saillants personnages, dont Rikki, bouillonnant organisateur aux joues rondes, un document précieux, aux séquences live d’anthologie, sur l’événement lui-même et les aspirations, rebelles, hédonistes et désordonnées, de la jeunesse d’alors. Documentaire de Murray Lerner (Royaume-Uni, 1997, 2h) Production  : Pulsar Production, BBC Castle Communications R. du (4/8/2017) vendredi 4 mai ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 28 AVRIL AU 4 MAI 2018 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :