Arte Magazine n°2018-18 28 avr 2018
Arte Magazine n°2018-18 28 avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-18 de 28 avr 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : les routes de l'esclavage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
dimanche 29 avril ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 28 AVRIL AU 4 MAI 2018 12 5.00 7 MR IL ÉTAIT UNE FOIS... «ROSETTA» Documentaire 5.55 M PERSONNE NE BOUGE ! Mick Jagger Magazine 6.35 EM DE L’ART ET DU COCHON Rembrandt – «Le bœuf écorché» Collection documentaire 7.00 EM KARAMBOLAGE Magazine 7.15 EM SUR LA ROUTE DES ÂNES Documentaire 8.00 9.30 L7 ARTE JUNIOR 8.00 L7 REMUE-MÉNINGES L’hyperréalisme Programme jeunesse 8.20 L7 R C’EST QUOI, LES MÉTIERS DU CINÉMA ? Le chef-opérateur Programme jeunesse 8.25 L7 R GÉOLINO Deysi, basketteuse à Oaxaca Programme jeunesse 8.40 7 R COMPLEXES D’ADOS Minouk, 12 ans – Le surpoids Programme jeunesse 8.45 7 PASSE ME VOIR ! Rashidi et Hamisi sur l’île aux épices Programme jeunesse 9.20 7 ARTE JUNIOR, LE MAG Programme jeunesse 9.30 LEM LE PASSE-MURAILLE Téléfilm 11.10 7 ER DE L’ART ET DU COCHON Vincenzo Campi – «Les mangeurs de ricotta» Série documentaire 11.40 7 METROPOLIS Linz Magazine 12.40 LM SUR UN ARBRE PERCHÉ Rêves de cabanes Documentaire 13.15 LEM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Padoue (Italie) Série documentaire 13.40 LM LIONS DE NAMIBIE Les rois du désert Documentaire 13.55 LM AUX PORTES DE LA MER Marseille Série documentaire 14.25 LM LIONS DE NAMIBIE Un nouveau départ Documentaire 16.05 7 M DOUCE ANGLETERRE Le Nord ; Le Sud Documentaire 17.35 7 ARNO RINK Les multiples vies d’un peintre Documentaire 18.30 7 R LANG LANG À VERSAILLES Concert 19.15 M CUISINES DES TERROIRS La Macédoine Série documentaire 19.45 L7 ARTE JOURNAL 20.05 L7 R 360° GEO L’Auvergne, la guerre des couteaux Reportage 20.50 M ATHLETICUS Escrime Série d’animation 20.55 LER LA SIRÈNE DU MISSISSIPI Film 22.50 L7 R JE SUIS INGRID Documentaire 0.20 L7 R MR. GAGA Le chorégraphe Ohad Naharin Documentaire 1.15 7 LAST WORK Spectacle 2.20 M MICHAEL JACKSON Naissance d’une légende Documentaire 3.50 M MOVE ! L’homme numérique Série documentaire 8.00 › 9.30 ARTE Junior SWR/FRANK FEUSTLE Chaque dimanche, ARTE Junior concocte un petit déjeuner complet ! Au sommaire  : Remue-méninges, une nouvelle série documentaire qui décortique les illusions d'optique et autres mirages (aujourd'hui  : L’hyperréalisme) ; 17.35 Arno Rink Les multiples vies d’un peintre Portrait du peintre allemand Arno Rink, précurseur de la Nouvelle École de Leipzig. Méconnu de son vivant, le peintre Arno Rink (1940-2017) s’est d’abord consacré au réalisme socialiste. Son œuvre s’est ensuite nimbée d’angoisse et de mystère, faisant surgir des images mythologiques et érotiques, mais aussi des représentations de son inconscient torturé. Il deviendra l’un 18.30 Maestro Lang Lang à Versailles un épisode de la série C'est quoi, les métiers du cinéma ? (cette semaine  : Le chef- opérateur) ; Géolino, avec un reportage sur une jeune basketteuse mexicaine de 13 ans ; la série de témoignages Complexes d'ados (aujourd'hui  : Minouk, 12 ans – Le surpoids) ; le retour de Passe me voir ! (aujourd’hui  : Rashidi et Hamisi sur l’île aux épices) ; sans oublier ARTE Junior, le mag, ou l'actualité à hauteur d'enfant. Lire page 5 Programmes jeunesse (2018, 1h20mn) des précurseurs de la Nouvelle École de Leipzig, mouvement de renommée internationale fondé par ses élèves, qui combine arts abstrait et figuratif. Aujourd’hui, l’œuvre de Rink demeure dans l’ombre de ses héritiers. Un oubli réparé par ce portrait, diffusé un an après la disparition du peintre. Documentaire de Nicola Graef (Allemagne, 2018, 52mn) ALIX LAVEAU r Chopin et Tchaïkovski résonnent dans la galerie des Glaces, sous le toucher expert du pianiste chinois virtuose. Lang Lang ayant un faible pour Chopin et Tchaïkovski, il a choisi les œuvres de ces deux compositeurs pour un album et un concert dans ce lieu magique qu’est la galerie des Glaces, à Versailles. Le pianiste s’était rendu pour la première fois dans le château de Louis XIV en 2009 et avait été ébloui. C’est grâce au Concerto n°1 pour piano de Tchaïkovski que Lang Lang a acquis une renommée internationale. Le compositeur russe l’accompagne depuis l’enfance, puisqu’il interprétait déjà les premiers passages de ses Saisons à l’âge de 5 ans ! Chopin est aussi de longue date un «compagnon de touches» du pianiste chinois. Le style tout en contrastes des scherzi (pièces rapides et divertissantes) du compositeur polonais, où une virtuosité exacerbée alterne avec une fragile élégance, convient parfaitement à Lang Lang. Concert (France, 2015, 43mn) - Réalisation  : Andy Sommer - (R. du 20/3/2016) En partenariat avec
1970 LES FILMS DU CAROSSE 20.55 Cinéma La sirène du Mississipi Un homme riche et sentimental épouse une femme fatale... Un ensorcelant traité de la passion selon Truffaut, avec le couple flamboyant Belmondo/Deneuve. Louis Mahé, riche planteur réunionnais et fabricant de cigarettes, a épousé Julie, rencontrée par petite annonce et arrivée par le paquebot Mississipi. Mais il s’aperçoit bientôt que ce n’est pas sa ravissante épouse qui écrivait les lettres qui l’ont séduit. Alors qu’il s’apprête à l’interroger, Julie disparaît, non sans l’avoir au préalable dévalisé. Il engage un détective privé tout en menant sa propre enquête. Julie, en France, est devenue Marion, une artiste de cabaret... AMBIVALENCE Au travers de cette histoire d’amour fou aux situations romanesques à l’excès, comme Truffaut les aimait, le cinéaste rend d’abord un subtil hommage au cinéma américain, sans pourtant rien abandonner de sa modernité. D’où cette construction en deux parties, la première mettant en scène, sur une intrigue cousue de fil blanc, une belle aventurière se jouant de son naïf époux sous les tropiques, avant que la seconde ne dérive vers un brûlant et violent duel amoureux sur le fil du désir, tout à la fois «joie et souffrance». Le film fait alors sien le ton libertaire à la Nouvelle Vague. En mari abusé qui se révèle passionné, Belmondo trouve son meilleur contre-emploi, homme réservé qui, à force d’intensité, finit par conquérir sa fausse ingénue. Quant à Catherine Deneuve, sorcière bien-aimée, elle incarne avec talent ce personnage ambivalent, apparition vénéneuse et fragile, à la froideur implacable. Film de François Truffaut (France, 1969, 2h03mn) Scénario  : François Truffaut, d’après le roman éponyme de William Irish - Avec  : Jean-Paul Belmondo (Louis Mahé), Catherine Deneuve (Julie Roussel/Marion), Michel Bouquet (Comolli), Nelly Borgeaud (Berthe Roussel) - Production  : Les Films du Carrosse, Artistes Associés, Produzioni Associate Delphos - (R. du 20/9/1999) À découvrir aussi dans Blowup  : «Le top 5 musical Catherine Deneuve». arte.tv/blow-up 22.50 Je suis Ingrid À travers des films de famille jamais montrés, des journaux intimes et des entretiens avec ses enfants, un superbe portrait d’Ingrid Bergman. En 2011, Isabella Rossellini donne au documentariste Stig Björkman l’accès aux journaux intimes de sa mère, Ingrid Bergman, et à des films de famille jamais montrés. Le portrait d’une femme peu conventionnelle s’y dessine  : dès les années 1940, à l’encontre des usages à Hollywood, la star avait refusé de se transformer pour correspondre aux canons des productions et joua toute sa vie peu maquillée, avec subtilité et dépouillement. Au fil des archives, son intimité est aussi dévoilée, de sa liaison tenue secrète avec le photographe Robert Capa, qui l’encouragea à filmer – ce qu’elle fit tout au long de sa vie dans sa sphère privée –, à sa fugue italienne avec Roberto Rossellini, qui scandalisa l’Amérique. CHARME NATUREL Je suis Ingrid montre comment une star hollywoodienne par excellence (Casablanca, Les enchaînés, etc.) fut d’abord une femme aux vies multiples, puis une figure marquante du cinéma moderne. Étayé par des archives rares, ce portrait décrypte la manière dont une jeune Suédoise, née il y a un peu plus de cent ans, devint l’une des actrices les plus célébrées du cinéma américain, jusqu’à recevoir deux Oscars de la meilleure actrice (pour Hantise et Anastasia). En point d’orgue au documentaire, une belle rencontre entre Sigourney Weaver (qui joua au théâtre au côté de la star), sa fille Isabella et l’actrice Liv Ullman, avec laquelle Ingrid Bergman tourna son dernier film, en 1978, Sonate d’automne, sous la direction d’Ingmar Bergman. Documentaire de Stig Björkman (Suède, 2014, 1h46mn) Coproduction  : Mantaray Film, ZDF/ARTE - (R. du 30/8/2015) WESLEYAN UNIVERSITY CINEMA ARCHIVE« 29 avril ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 28 AVRIL AU 4 MAI 2018 dimanche 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :