Arte Magazine n°2018-13 24 mar 2018
Arte Magazine n°2018-13 24 mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-13 de 24 mar 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Kupka, la révolution abstraite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 28 mars ARTE MAG N°13. LE PROGRAMME DU 24 AU 30 MARS 2018 Sous-titrage pour sourds 12 M et malentendants R Rediffusion Audiovision pour aveugles 1Z1 et malvoyants 1=1 EN Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant III sept jours après la diffusion 1=1 CM Vidéo à la demande 20 5.00 M MELODY GARDOT Live à l’Olympia Concert 6.15 M XENIUS Les pieds  : il faut en prendre soin ! Magazine 6.45 EM QUAND L’HISTOIRE FAIT DATES 24 septembre 622 – L’an 1 de l’islam Collection documentaire 7.10 L7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM 360° GEO Bird Island, le paradis des oiseaux dans l’Antarctique Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 M CONTES DES MERS Cuba Série documentaire 9.25 LMM STONEHENGE Rites et sépultures Documentaire 10.35 EM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Arboretum de Trsteno Série documentaire 11.00 M LES ALPES À TRAVERS LES ÂGES Documentaire 11.55 M HANNIBAL – LA MARCHE SUR ROME Documentaire 12.50 L7 ARTE JOURNAL 13.00 7 ARTE REGARDS Reportage 13.35 LM LA CHANCELIÈRE PERD LA TÊTE Téléfilm (VF) 15.10 EM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Villa Gamberaia Série documentaire 15.35 L7 ER DANS LES BRUMES DE MAJULI Documentaire 16.30 7 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 7 R XENIUS La césarienne  : quels atouts et quels risques ? Magazine 17.35 7 E JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Jardin botanique Hanbury Série documentaire 18.05 LEM AU FIL DU MONDE Tibet Série documentaire 19.00 L7 R LE TYROL DU SUD Autour de Merano Série documentaire 19.45 L7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 7 ATHLETICUS Course de relais Série d’animation 20.55 LER INDOCHINE Film 23.25 L7 R HISTOIRES DE CINÉMA Le cinéma peut-il se passer du roman ? Revue documentaire Multidiffusion 1=1 0.20 7 NOTRE ENFANCE À TBILISSI Film 1.55 LM TRANSIT À LA HAVANE Documentaire 3.20 LMM À LA RECHERCHE DU HOBBIT (5) Les créatures du Nord Série documentaire 3.50 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français PARADIS FILMS 20.55 Cinéma Indochine Dans l’Indochine des années 1930, le destin et les amours d’une femme de tête (Catherine Deneuve) qui dirige seule un important domaine colonial. Une grande fresque romanesque sur la fin d’une époque. Saïgon, 1930. Héritière d’une famille de colons, Éliane Devries dirige une importante plantation d’arbres à caoutchouc. Tout son amour est voué à sa fille adoptive, Camille, jeune princesse vietnamienne qu’elle a recueillie à la mort de ses parents. L’arrivée d’un bel officier français, Jean-Baptiste, bouleverse le cœur des deux femmes. Éliane obtient la mutation du jeune homme afin de l’éloigner de Camille, mais celle-ci part à sa recherche. Elle découvre alors son propre pays, fait de passion, de violence et de mort. Une fois réunis, les deux amants embrassent la cause du nationalisme vietnamien... SOUFFLE ROMANESQUE « Je n’avais jamais quitté l’Indochine. Nous vivions en paix, et dans l’illusion », déclare Éliane (Catherine Deneuve) en préambule du film. Cette fresque grandiose, qui s’étale sur un quart de siècle, raconte la fin de l’ère coloniale, à travers l’affection, la rivalité amoureuse et l’inéluctable éloignement d’une mère adoptive et de sa fille, l’une symbolisant la France, l’autre l’Indochine. Bien qu’il soit éminemment romanesque et jette avec ravissement ses personnages dans la tourmente de l’histoire, Indochine n’en montre pas moins la cruauté et la décadence du milieu colonial, évoquant en toile de fond la montée des idéaux communistes et nationalistes. Tourné au Viêtnam, ce film élégant, récemment restauré, transporte par son lyrisme, ses splendides images et l’interprétation sans faille de ses acteurs, Catherine Deneuve en tête. Meilleures actrice (Catherine Deneuve) et actrice dans un second rôle (Dominique Blanc), meilleurs image, décors et son, César 1993 Meilleur film étranger, Oscars et Golden Globes 1993 Film de Régis Wargnier (France, 1992, 2h30mn) - Scénario  : Erik Orsenna, Louis Gardel, Catherine Cohen - Avec  : Catherine Deneuve (Éliane Devries), Linh Dan Pham (Camille), Vincent Perez (Jean-Baptiste Le Guen), Jean Yanne (Guy Asselin), Dominique Blanc (Yvette) - Production  : Paradis Films, La Générale d’Images, Bac Films (R. du 21/12/2008) - Version restaurée
23.25 Le documentaire culturel Histoires de cinéma Le cinéma peut-il se passer du roman ? Un numéro de la collection Histoires de cinéma consacré à un sujet qui a toujours divisé le septième art  : faut-il ou non adapter les romans ? MARY EVANS/RUE DES ARCHIVES Le dicton est vieux comme le cinéma, et comme les relations entre littérature et cinéma  : un roman bien fait, c’est un film tout fait. Aujourd’hui encore, le septième art se sert de la littérature comme d’un stock inépuisable d’histoires à raconter, à raison d’un film produit sur deux. Un succès de librairie est presque certain d’être porté à l’écran. Avec des adaptations souvent paresseuses et frustrantes à la clé. Mais certains cinéastes visionnaires parviennent à enrichir leur matériau initial pour proposer une lecture inédite et passionnante. VISIONS D’AUTEURS « À quoi bon illustrer un chef-d’œuvre ? » La question posée au début de cet épisode de la collection documentaire de Frédéric Bonnaud sert de cadre aux différents portraits de cinéastes et auteurs français, américains et allemands, qui évoquent chacun leur expérience, devant ou derrière la caméra. Ainsi, on suit le rêve jamais accompli d’adaptation d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust par Luchino Visconti, ou l’obsession de Mathieu Amalric pour Le rouge et le noir de Stendhal, qu’il tente de transposer intégralement à l’écran. À chaque cinéaste sa méthode, qu’il s’agisse de prendre des libertés avec le matériau ou au contraire de l’adapter de la manière la plus fidèle possible. Mêlant extraits de films, archives et entretiens (Wes Anderson, Michael Haneke, Pascale Ferran, Philippe Djian, YannMoix...), Frédéric Bonnaud propose un fascinant voyage dans les coulisses de la création. Revue documentaire culturelle de Frédéric Bonnaud (France, 2015, 52mn) - Réalisation  : Florence Platarets et Xavier Villetard - Coproduction  : ARTE France, Agat Films & Cie - (R. du 18/5/2015) Histoires de cinéma Mercredi 21 mars Histoires de sexe à 22.45 Mercredi 28 mars Le cinéma peut-il se passer du roman ? à 23.25 Mercredi 4 avril L’exercice du pouvoir à 22.35 Mercredi 11 avril La passion du fait divers à 22.55 MPM FILMS 0.20 Cinéma Notre enfance à Tbilissi À travers le portrait de deux frères, l’un pianiste, l’autre voyou, une plongée intimiste et émouvante dans une Géorgie postsoviétique en pleine confusion. Tbilissi, 1991. Dans une Géorgie fraîchement indépendante en proie à des conflits séparatistes et des trafics en tout genre, Datuna, petit virtuose du piano, aveugle aux bouleversements en cours, se consacre entièrement à son art pendant que son aîné, Giorgi, 17 ans, cède à la tentation de l’argent facile. Avec son butin mal acquis, ce dernier achète un nouvel instrument pour son frère, en pleine préparation d’un récital. Mais tous deux seront bientôt rattrapés par la violence de l’époque... LA MUSIQUE CONTRE LES BALLES Dans la bulle de l’appartement familial, protégé par l’amour des siens, Datuna rejoue inlassablement les interprétations de GlennGould, jusqu’à ce qu’un événement traumatique lui ôte la parole et le goût de la musique. Fan de Travis Bickle, le héros de Taxi Driver, son frère passe de l’imitation à la réalité, en se métamorphosant en apprenti caïd. Au travers de leurs deux trajectoires de résilience, comme de leur tendresse fraternelle, les réalisateurs Teona et Thierry Grenade captent, avec une grande délicatesse, l’atmosphère de confusion qui régnait en Géorgie à cette période de basculement, entre espoirs d’émancipation, irruption sauvage du libéralisme et éclats de violence. (Dzma) Film de Teona et Thierry Grenade (Géorgie/France, 2013, 1h34mn, VOSTF) - Scénario  : Teona Grenade, Thierry Grenade, David Chubinishvili, Thomas Cailley - Avec  : Irakli Basti Ramishvili (Giorgi), Zuka Tsirekidze (Datuna), Natasha Shengelaia (Maia) Coproduction  : ARTE France Cinéma, MPM Films, Cinetech Film Production, Millimeter Film mercredi 28 mars ARTE MAG N°13. LE PROGRAMME DU 24 AU 30 MARS 2018 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :