Arte Magazine n°2018-12 17 mar 2018
Arte Magazine n°2018-12 17 mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-12 de 17 mar 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : j'ai 2 amours.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 18 mars ARTE MAG N°12. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 MARS 2018 14 20.55 Cinéma Trois hommes à abattre Produit par et avec Delon, un thriller efficace et nihiliste de Jacques Deray, adapté du roman noir de Jean-Patrick Manchette. PATHÉ À Paris, une nuit, un joueur de poker solitaire, Michel Gerfaut, découvre en rentrant chez lui une voiture accidentée. À bord, un homme blessé, qu’il conduit à l’hôpital. Peu après, on tente de l’assassiner. Sans en savoir la cause, il comprend qu’un groupe aux ramifications occultes a résolu d’éliminer ce témoin gênant qu’il est devenu malgré lui. Mais, loin de se laisser abattre, il fait front. VIOLENCE SÈCHE Aux manettes comme coscénariste et coproducteur, Alain Delon se taille un rôle sur mesure de franc-tireur viril et ironique, loin du personnage imaginé par Manchette dans Le petit bleu de la côte Ouest, ce petit cadre banal qui, courant pour sauver sa peau, trouve dans le combat un oxygène inespéré. Du polar existentiel qui l’a inspiré, le film de Jacques Deray ne conserve que le nihilisme désabusé et la violence sèche. Avec une BO au diapason de Claude Bolling, cet enchaînement de meurtres politico-mafieux parfaitement rythmé, qui aligne face à l’icône Delon de savoureuses « gueules » du cinéma français, a étrangement bien vieilli – en particulier sa course-poursuite fameuse de voitures devenues historiques, sur un périph’qui, lui, n’a guère changé. Réunissant à sa sortie quelque deux millions de spectateurs, ce film, truffé de citations des grands classiques américains, inaugure pour Delon une lignée de polars à la française de qualité variable, mais au succès toujours garanti. Film de Jacques Deray (France, 1980, 1h35mn) Scénario  : Alain Delon, Christopher Frank, Jacques Deray, d’après le roman de Jean-Patrick Manchette, Le petit bleu de la côte Ouest - Avec  : Alain Delon (Michel Gerfaut), Dalila Di Lazzaro (Béa), Michel Auclair (Leprince), Pierre Dux (Emmerich) Musique  : Claude Bolling - Production  : Adel Productions, Antenne-2
22.30 Fiction Le quatrième pouvoir Un drame policier en immersion dans les milieux politiques et médiatiques, où la corruption règne en maître. Jan Schulte, père célibataire, espère décrocher un CDI à la rédaction du quotidien berlinois pour lequel il pige grâce à un scoop fracassant. Selon ses informations, la ministre de la Santé aurait joué de sa position pour que son frère bénéficie d’une greffe du cœur en esquivant les listes d’attente. Le scandale se révèle cependant être une rumeur infondée, et les documents incriminants disparaissent mystérieusement des bureaux du quotidien. Qui peut bien vouloir nuire à la ministre ? Le journaliste entame une liaison avec une jeune et ambitieuse députée, Katharina Pflüger, qui lui offre un accès privilégié aux arcanes du pouvoir. Au fil de son enquête, Jan découvre que la concurrence entre politique et médias laisse peu de place aux sentiments, et que la presse est moins innocente qu’il ne le pensait. Confronté aux intrigues qui se trament dans les plus hauts cercles, il devra lui-même choisir entre le profit et son intégrité morale... La réalisatrice Brigitte Maria Bertele signe un polar berlinois au rythme soutenu sur le thème de la corruption, et traite avec finesse des états d’âme de ses personnages. (Die vierte Gewalt) Téléfilm de Brigitte Maria Bertele (Allemagne, 2016, 1h30mn, VF) Scénario  : Jochen Bitzer - Avec  : Benno Fürmann(Jan Schulte), Franziska Weisz (Katharina Pflüger), Jördis Triebel (Britta), Oliver Masucci (Tobias Weishaupt), Nicole Mercedes Müller (Mara Schulte) Coproduction  : ARTE, NDR, Cinecentrum Berlin (R. du 26/8/2016) NDR/MARC MEYERBRÖKER’ARTCOMART 0.00 Beckett by Brook Commenté par les metteurs en scène et les comédiens, le formidable Fragments, créé en 2006 et repris en 2015 au théâtre des Bouffes du Nord, à partir de cinq pièces de Beckett. Du grand art théâtral. En 2006, Peter Brook et sa complice de longue date, Marie-Hélène Estienne, créent Fragments aux Bouffes du Nord, que le maître anglais de la mise en scène a dirigé durant près de quarante ans. Cette production rassemble cinq pièces courtes de Samuel Beckett, en anglais  : Rough for Theatre I (Fragments de théâtre I), Rockaby (Berceuse), Act Without Words II (Acte sans paroles II), Neither (Ni l’un ni l’autre) et Come and Go (Va-et-vient). Le spectacle en langue anglaise diffusé ce soir a été filmé en 2015, lors de sa reprise (à guichets fermés), avec ses trois merveilleux interprètes d’origine, la Britannique Kathryn Hunter, le Belge Jos Houben et l’Italien Marcello Magni. Tour à tour, à la suite des deux metteurs en scène, ils évoquent leur travail sur la scène nue, et leur plaisir de jouer. Du grand art théâtral, à la hauteur de ces pièces burlesques et tragiques, pleines de poésie, de peine et, surtout, de rire. « Beckett, dit Peter Brook, nous plonge dans la réalité de l’existence humaine et son humour nous sauve. Beckett rejette les théories, les dogmes. Il observe les gens dans le vaste inconnu de la vie. Ils y découvrent leur vérité à travers des fenêtres en eux-mêmes, dans les autres, le regard tourné tantôt vers l’extérieur, tantôt vers l’intérieur, vers le haut, vers le bas, ‘de long en large’, comme le dit si bien le personnage de Rockaby. » Lire page 9 Spectacle (France, 2018, 1h) - Textes  : Samuel Beckett Mise en scène  : Peter Brook et Marie-Hélène Estienne Avec  : Kathryn Hunter, Jos Houben et Marcello Magni Réalisation  : Laurent Armillei, François Benichou et Vincent Pouradier - Coproduction  : ARTE France, CICT Théâtre des Bouffes du Nord, Flab Prod À l’occasion de The Prisoner, la nouvelle création de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, à partir du 6 mars aux Bouffes du Nord, ARTE rend hommage au metteur en scène au travers d’une programmation spéciale sur le Web. dimanche 18 mars ARTE MAG N°12. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 MARS 2018 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :