Arte Magazine n°2018-10 3 mar 2018
Arte Magazine n°2018-10 3 mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-10 de 3 mar 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : place des grandes femmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 7 mars ARTE MAG N°10. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 MARS 2018 12 M et malentendants R Audiovision pour aveugles g et malvoyants =I El] Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant 1151 sept jours après la diffusion ¢Zi3 MM Vidéo à la demande 20 5.00 LM BERLIN LIVE Petula Clark Concert 6.15 M XENIUS Les pionniers de la transition énergétique en Europe Magazine 6.40 EM VOYAGE AUX AMÉRIQUES Belize – Un creuset multiculturel Série documentaire 7.10 L7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM 360° GEO Terre-Neuve, les chasseurs d’icebergs Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 M MYSTÉRIEUSE ARABIE Oman, au pays des contes Série documentaire 9.25 EM LE CODE MAYA ENFIN DÉCHIFFRÉ Documentaire 10.55 M LA FILLE D’EGTVED Documentaire 11.55 M SUR LES RIVAGES DE LA BALTIQUE De l’Estonie à la Finlande Série documentaire 12.50 L7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 13.35 LM LE TEMPS D’ANNA Téléfilm 15.15 EM CURIOSITÉS ANIMALES Le maniement d’outils  : l’orang-outan et les corvidés Série documentaire 15.35 M 360° GEO Floride, la guerre des pythons Reportage Sous-titrage pour sourds 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 7 R XENIUS Les constructions parasismiques Magazine 17.35 7 E JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Jardin alpin du Lautaret Série documentaire 18.05 L7 E AU FIL DU MONDE Inde Série documentaire 19.00 L7 R INDOCHINE SAUVAGE Le Cambodge Série documentaire 19.45 L7 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 7 ATHLETICUS Barre fixe Série d’animation 20.55 DE SUZANNE Film 22.25 7 LA PRODIGIEUSE ELENA FERRANTE Documentaire 23.20 7 UNE FEMME IRANIENNE Film 1.00 7 SHOES Film muet 1.50 7 SUSPENSE Film muet 2.00 EM CLÉMENCE ET FERDINAND Documentaire 3.35 M ARTE REGARDS Reportage 4.05 EM CURIOSITÉS ANIMALES Trouver son chemin – Pigeons et bousiers Série documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français 20.55 Cinéma Journée de la femme Suzanne Par Katell Quillévéré, le portrait au long cours, subtil et touchant, d’une jeune femme à la dérive et de ses proches. Un mélo à la sobre intensité, illuminé par Sara Forestier. MARS DISTRIBUTION Depuis le décès de sa femme, Nicolas élève seul ses deux filles, Suzanne et Maria, en faisant de son mieux, malgré son métier de routier et ses absences conséquentes. Alors qu’elle est encore lycéenne, Suzanne donne naissance à un petit garçon sans père, Charlie. Quelques années après, elle rencontre Julien, voyou à la gueule d’ange dont elle tombe follement amoureuse. Elle s’enfuit avec lui, abandonnant son enfant et laissant ses proches sans nouvelles. Deux ans plus tard, ceux-ci la retrouvent au tribunal, où elle est jugée pour vol avec agression... SOIF D’ABSOLU Sur scène, Suzanne, fillette radieuse en costume à paillettes, se déhanche sous le regard de son père et de sa petite sœur. De cette scène inaugurale, comme des pique-niques rituels du trio au cimetière, se dégage une impression de douceur complice  : Suzanne a grandi dans une cité d’Alès à l’horizon obturé, privée de mère mais non d’amour. Lorsqu’elle croise le regard de Julien, sa soif d’absolu, inassouvie par sa maternité précoce, se réveille jusqu’à l’aspirer dans l’abîme de la violence. Procédant par ellipses, le récit maintient dans l’ombre cette errance criminelle. Avec une délicatesse infinie, Katell Quillévéré (Un poison violent) choisit de ne capter que les conséquences des actes de son héroïne, laissant au spectateur le soin de combler les failles. Portée par François Damiens et Adèle Haenel, vibrants d’amour et d’impuissance, Sara Forestier habite de tout son être ce personnage à l’émouvante ambivalence, engagé sur le long et cahoteux chemin de la résilience. Meilleure actrice dans un second rôle (Adèle Haenel), César 2014 Lire page 4 Film de Katell Quillévéré (France, 2013, 1h30mn) Scénario  : Katell Quillévéré, Mariette Désert Avec  : Sara Forestier (Suzanne), Adèle Haenel (Maria), François Damiens (Nicolas), Paul Hamy (Julien) - Production  : ARTE Cofinova, Move Movie, Mars Films
LORENZO AMBROSINO 22.25 Le documentaire culturel Journée de la femme La prodigieuse Elena Ferrante Avec ses éditeurs, quelques fans éminents et la voix de son auteur(e) anonyme, une radiographie lumineuse de la tétralogie L’amie prodigieuse et de son succès phénoménal. « Les choses les plus difficiles à raconter sont celles que nous n’arrivons pas nousmêmes à comprendre. Ceci est à la base de chacun de mes livres. » Elena Ferrante a choisi l’anonymat depuis son premier roman, L’amour harcelant, paru en 1992, et entend s’y tenir. Mais l’auteur(e) de la tétralogie L’amie prodigieuse, best-seller mondial dont le quatrième tome vient de paraître en français chez Gallimard, n’en assume pas moins une parole publique. En 2016, dans le livre La frantumaglia, celle à qui la presse a prêté diverses identités prend la parole pour livrer sa propre analyse de son œuvre, de son inspiration et de son histoire. Dit en voix off avec des extraits de ses romans, ce récit permet ainsi à Elena Ferrante de dialoguer dans ce film avec ses éditeurs italiens, le couple formé par Sandra Ozzola et SandroFerri (E/O Edizioni) et d’éminents fans comme son compatriote Roberto Saviano (Gomorra) ou les écrivains américains Elizabeth Strout et Jonathan Franzen, mais aussi avec les réalisateurs italiens qui, tour à tour, se sont emparé de son œuvre  : Mario Martone, Roberto Faenza et, aujourd’hui, Saverio Costanzo, qui a commencé à tourner la série L’amie prodigieuse pour HBO et la RAI. Sorti en salles en Italie, le documentaire de Giacomo Durzi offre une radiographie intelligente et sensible de l’un des plus spectaculaires succès de librairie de ces dernières années. Un voyage finement mis en scène, au fil des pages et entre les lignes. Documentaire de Giacomo Durzi (Italie, 2017, 52mn) - Production  : Malia, Rai Cinema 23.20 Cinéma Journée de la femme Une femme iranienne I, Le chemin l’un vers l’autre de deux êtres en quête d’une liberté que la société iranienne refuse. L’émouvant premier film de la cinéaste Negar Azarbayjani. Parce que son mari est en prison à cause de l’escroquerie d’un autre, Rana travaille en cachette comme chauffeur de taxi à Téhéran pour rembourser sa dette. Adineh, une jeune femme qui a entrepris 1.00 Cinéma Journée de la femme Shoes 2018 UNIVERSAL STUDIOS/PUBLIC DOMAIN/RESTAURATION Un petit chef-d’œuvre féministe de Lois Weber, pionnière américaine du cinéma muet. Avec sa maigre paie, la jeune Eva doit subvenir aux besoins de ses parents et de ses trois de changer de sexe et se fait appeler Eddie, la supplie de la conduire jusqu’à une ville éloignée. Malgré ses réticences, Rana accepte et découvre en chemin que son passager tente aussi d’échapper au mariage que son père a arrangé pour lui avec un cousin... Présenté dans plusieurs festivals, ce premier film de l’Iranienne Negar Azarbayjani, exilée depuis aux États-Unis, petites sœurs. L’achat d’une nouvelle paire de chaussures, dont elle aurait cruellement besoin, semble hors de sa portée. Un client lui fait des avances... réunit des acteurs chevronnés (Shayesteh Irani et Saber Abar, remarqués respectivement dans Hors jeu de Jafar Panahi et À propos d’Elly d’Asghar Farhadi, mais aussi Homayoun Ershadi, héros du Goût de la cerise) pour peindre avec finesse la rencontre de deux femmes en quête de liberté. Grand prix Chéries-Chéris, Festival du film lesbien, gay, bi, trans, queer & ++++ de Paris 2012 (Aynehaye Rooberoo) Film de Negar Azarbayjani (Allemagne/Iran, 2011, 1h38mn, VOSTF) - Scénario  : Negar Azarbayjani, Fereshteh Taerpoor - Avec  : Ghazal Shakeri (Rana), Shayesteh Irani (Adineh/Eddie), Saber Abar (Sadegh), Hemayoun Ershadi (M. Tolooyi) Production  : Fereshteh Taerpoor Une restauration numérique exceptionnelle permet de redécouvrir ce petit chef-d’œuvre de Lois Weber, mettant en lumière le peu de choix laissés aux femmes en bas de l’échelle sociale. Moyen métrage de Lois Weber (États-Unis, 1916, 50mn, muet, noir et blanc) - Avec  : Mary MacLaren (Eva), William W. Mong (Charlie) Coproduction  : ARTE, Razor Film Produktion GmbH, Sabbah Media Corporation, ZDF/Das kleine Fernsehspiel - Version restaurée ARTE/ZDF Suivi à 1.50 du court métrage de Lois Weber Suspense. mercredi 7 mars ARTE MAG N°10. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 MARS 2018 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :