Arte Magazine n°2018-09 24 fév 2018
Arte Magazine n°2018-09 24 fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-09 de 24 fév 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : sister Marianne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 25 février ARTE MAG N°9. LE PROGRAMME DU 24 FÉVRIER AU 2 MARS 2018 14 20.05 360° GEO Canada, les aventures d’une sage-femme dans les Badlands Au sud-est de l’Alberta, dans les Badlands, Terrie Shaw sillonne les routes au quotidien pour accoucher les femmes dispersées aux quatre coins de la région. Au courant du XX e siècle, les pionniers s’installent dans une contrée inhospitalière, nichée au sud-est de l’Alberta, qu’ils baptisent  : Badlands (« mauvaises terres ») , avec ses canyons arides et ses étranges formations rocheuses en forme de tours, les Hoodoos. Terrie Shaw vit dans la petite ville de Medecine Hat et travaille comme sage-femme. Chaque jour, elle parcourt 250 kilomètres en voiture pour suivre la grossesse de femmes qui ont choisi de mettre au monde leur enfant à la maison. Mais toutes ne peuvent pas s’offrir ce luxe, car il faut des moyens conséquents pour s’adjoindre les services d’une sage-femme libérale. Medienkontor/Maria-Christina Degen Reportage de Christina Degen (Allemagne, 2017, 43mn) 20.55 Cinéma Le fils du désert Trois bandits en cavale dans le désert se retrouvent avec un bébé sur les bras. Nourri de références bibliques, un superbe western de John Ford sur l’amour, l’amitié, l’expiation, le sacrifice et le pardon. WARNER BROS. Après avoir dévalisé la banque de la petite ville de Welcome en Arizona, trois bandits, Robert, Pedroet William, s’enfuient dans le désert poursuivis par le shérif Perley et ses adjoints. William est blessé et leurs gourdes sont transpercées par les balles. Pour se réapprovisionner en eau, les trois hommes se dirigent vers un tanker sur la voie ferrée, mais Perley les a précédés et ils doivent rebrousser chemin, sans eau. Près d’un puits asséché, ils découvrent une jeune femme sur le point d’accoucher. Son mari, parti chercher du secours, l’a abandonnée dans un chariot. Grâce aux soins de Pedro, le bébé naît, mais la mère, à bout de forces, meurt en confiant son fils aux bandits. PARABOLE « Loin des chevauchées, des guerres indiennes et des charges de cavalerie, Le fils du désert a tout d’une parabole sur l’amour, l’amitié, l’expiation, le sacrifice et le pardon », écrivait Patrick Brion dans John Ford (Éditions de la Martinière). Remake parlant des Hommes marqués (1919) du même Ford, cette variation humaniste autour du thème des Rois mages est dédiée à l’acteur Harry Carey. Décédé quelques mois avant le tournage, ce dernier tourna une vingtaine de films avec John Ford, dont Les hommes marqués. C’est d’ailleurs son fils, Harry Carey Jr., qui joue à son tour le rôle de William, l’un des trois parrains. Tourné dans la Vallée de la Mort, ce western séduit par ses magnifiques images Technicolor, baignées d’une lumière quasi divine. (Three godfathers) Film de John Ford (États-Unis, 1948, 1h30mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Laurence Stallings, Frank S. Nugent, d’après une nouvelle de Peter B. Kyne Avec  : John Wayne (Robert « Bob » Marmaduke Sangster Hightower), PedroArmendáriz (Pedro« Pete » Roca Fuerte), Harry Carey Jr. (William Kearney), Ward Bond (Perley « Buck » Sweet), Mae Marsh (Mme Sweet), Mildred Natwick (la mère), Jane Darwell (Mlle Florie) Production  : Argosy - (R. du 24/5/2010)
SWR/L.J. Boots Hinton 22.25 Bonnie & Clyde La véritable histoire À travers les témoignages d’historiens, d’écrivains et de personnes qui ont bien connu le couple, John Maggio retrace l’histoire des amants terribles de l’Amérique des années 1930 et décrypte leur aura mythique. Bonnie Parker et Clyde Barrow comptent parmi les plus célèbres criminels du XX e siècle. Avec leur gang, ils passent dans les années 1930 du statut de petits voyous à celui de braqueurs de banques et d’assassins. Pendant deux ans, ils se livrent à une course-poursuite effrénée avec la police, qui tient en haleine la presse et des millions d’Américains, avant d’être finalement abattus au cours d’une embuscade le 23 mai 1934. Loin de l’image glamour façonnée par les journaux et, plus tard, par le cinéma, ce film raconte leur véritable histoire, et revient notamment sur les origines très modestes des deux malfrats. En donnant la parole à des proches du couple ainsi qu’à des historiens et des écrivains, le réalisateur John Maggio explique comment Bonnie Parker et Clyde Barrow sont entrés dans la légende et pourquoi ils fascinent encore aujourd’hui au-delà des États-Unis. Documentaire de John Maggio (États-Unis, 2016, 52mn) (R. du 4/6/2017) 23.20 Mali blues Konrad WaldmannLe retour de la chanteuse Fatoumata Diawara au Mali après des années d’exil. Une balade émouvante et endiablée dans un pays menacé par la charia. Depuis 2012, le Mali souffre dans sa chair. Tombouctou, Gao et Kidal ont été pris par les séparatistes et mercenaires touareg, alliés aux salafistes. En imposant la charia, ceux-ci ont attenté à l’identité culturelle malienne, notamment musicale. « Je ne pouvais pas imaginer le Mali sans musique », déclare, dans ce film, Fatoumata Diawara. C’est ce contexte ultrarépressif qui a décidé la chanteuse et actrice à revenir dans son pays en 2014. Elle avait quitté le 0.15 Opéra Elektra En 2013, trois mois avant sa disparition, Patrice Chéreau faisait son retour au Festival d’Aix-en-Provence sous un tonnerre d’applaudissements. ARTE diffuse sa dernière mise en scène, éblouissant testament d’un visionnaire. De retour chez lui après la guerre de Troie, Agamemnon, roi de Mycènes et d’Argos, est assassiné par son épouse Clytemnestre et l’amant de celle-ci, Égisthe. Sa fille Électre, inconsolable, réclame justice, suspendue à l’espoir du retour d’Oreste, son frère, bras armé de sa vengeance... REGARD SENSIBLE Dans un décor d’une pureté monumentale conçu par Richard Peduzzi, les personnages acquièrent, sous le regard sensible de Patrice Chéreau, disparu en 2013, une profondeur dramatique peu commune. Magistrale Électre en haillons, Evelyn Herlitzius malmène Mali plus de six ans auparavant pour fuir un mariage arrangé. Devenue star internationale, elle n’y a jamais donné de concert. Sensible et attentive, la caméra de Lutz Gregor accompagne ses retrouvailles avec sa famille et la découverte de son public, pour une balade émouvante dans une région redevenue festive. Un événement que Fatoumata Diawara a voulu symbolique et engagé, conviant des musiciens qui œuvrent pour la solidarité interethnique et n’hésitent pas à critiquer un islam dévoyé. Documentaire de Lutz Gregor (Mali/Allemagne, 2014, 52mn) - Production  : Gebrüder Beetz Filmproduktion son corps jusqu’à la transe au gré des variations psychologiques de son personnage. L’Orchestre de Paris, sous la baguette du Finlandais Esa-Pekka Salonen, sert remarquablement la vision de Patrice Chéreau, qui signait ici son retour à Aix-en-Provence, six ans après De la maison des morts de Janacek. Opéra en un acte de Richard Strauss (France, 2013, 1h50mn) - Livret  : Hugo von Hofmannsthal, d’après Électre de Sophocle Mise en scène  : Patrice Chéreau - Direction musicale  : Esa-Pekka Salonen - Avec  : Evelyn Herlitzius (Électre), Waltraud Meier (Clytemnestre), Adrianne Pieczonka (Chrysothémis), Tom Randle (Égisthe), Mikhail Petrenko (Oreste), l’Orchestre de Paris et le Chœur Gulbenkian - Décors  : Richard Peduzzi Costumes  : Caroline de Vivaise - Réalisation  : Stéphane Metge - (R. du 16/3/2014) dimanche 25 février ARTE MAG N°9. LE PROGRAMME DU 24 FÉVRIER AU 2 MARS 2018 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :