Arte Magazine n°2018-07 10 fév 2018
Arte Magazine n°2018-07 10 fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-07 de 10 fév 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : occupied, saison 2.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
lundi 12 février ARTE MAG N°7. LE PROGRAMME DU 10 AU 16 FÉVRIER 2018 14 5.00 L7 R ROLANDO VILLAZÓN PRÉSENTE LES STARS DE DEMAIN Concert 5.50 M XENIUS Comment éviter les polluants cachés ? Magazine 6.15 M SPORTS D’HIVER HIGH-TECH Champions vs sportifs de légende Documentaire 7.10 L7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM 360° GEO Le dragon de Komodo Reportage 8.00 M INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 M LE VENTRE DE PALERME Le marché de Ballaro Série documentaire 9.25 L7 R 360° GEO Les insectes, nourriture de demain ? ; Les chiens traqueurs d’ours du Nevada ; Yoga, médecine traditionnelle de l’Inde Reportage 12.05 LEM 360° GEO Le Viêtnam au chevet des pangolins Reportage 12.50 L7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 13.30 LM LES MUTINS DU « YORIK » Film 15.15 7 E CURIOSITÉS ANIMALES Des as du calcul – Chevaux, fourmis et bambous Série documentaire 15.35 L7 R 360° GEO Bird Island, le paradis des oiseaux dans l’Antarctique Reportage Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 7 R XENIUS Remplacer une articulation, ça marche vraiment ? Magazine 17.40 7 E CURIOSITÉS ANIMALES Des bébés de taille étrange – Pandas géants et kiwis Série documentaire 18.05 7 SUR LES RIVAGES DE LA BALTIQUE Du Danemark à la Lettonie Série documentaire 19.00 L7 MYSTÉRIEUSE ARABIE Arabie saoudite – L’Ouest Série documentaire 19.45 L7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.45 7 E A MUSÉE VOUS, A MUSÉE MOI « American Gothic » – Vieux schnock Série 20.50 ER COUP DE TORCHON Film 22.55 7 LA MORT EN DIRECT Film 1.05 7 E CLÉMENCE ET FERDINAND Documentaire 2.35 L7 R OSTKREUZ – BERLIN Une agence photo à la croisée des chemins Documentaire 3.30 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE.1 n Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français 20.50 Cinéma Soirée Bertrand Tavernier Coup de torchon Philippe Noiret, flic pleutre et crasseux, est atteint d’une folie meurtrière et mystique au fin fond de l’Afrique coloniale des années 1930. Dialogues crus et humour noir pour l’un des meilleurs Tavernier. STUDIO CANAL 1938. Policier, Lucien Cordier est chargé de maintenir l’ordre à Bourkassa, bourgade de l’Afrique-Occidentale française. Lâche, il ferme les yeux sur les incidents qui agitent cette petite communauté de colons dégénérés et d’autochtones soumis. Méprisé par sa femme et son beau-frère incestueux, raillé par les proxénètes locaux, Lucien ne trouve du réconfort qu’auprès de Rose, sa maîtresse, une jolie fille roublarde battue par sa brute de mari. Lorsque son chef, un militaire abruti et raciste, lui fait prendre conscience de sa médiocrité, il entre soudain dans une colère mystique et décide de faire le ménage autour de lui... GRAND NETTOYAGE Film atypique, entre drame criminel et comédie cynique, Coup de torchon occupe une place à part dans la filmographie de Bertrand Tavernier. Cette adaptation d’un roman de Jim Thompson permet au cinéaste de dresser un tableau au vitriol d’une France coloniale rongée par la bêtise, le racisme et l’hypocrisie. En transposant l’intrigue du sud des États-Unis des années 1920 à l’Afrique-Occidentale française à la veille de la Seconde Guerre mondiale, il trouve un cadre équivalent à l’original  : celui d’un village perdu, éloigné de toute référence morale, un univers délétère où des Blancs veules et manipulateurs satisfont leurs pulsions, exacerbées par la moiteur du climat. Tourné au Sénégal, le film offre à Philippe Noiret (magistral) l’un de ses meilleurs rôles, quand Isabelle Huppert, Jean-Pierre Marielle ou Stéphane Audran composent une galerie de personnages ahurissants de noirceur et de dépravation. Avec une mention spéciale pour Eddy Mitchell en « crétin métaphysique », selon l’expression du réalisateur. Film de Bertrand Tavernier (France, 1981, 2h08mn) Scénario  : Jean Aurenche, Bertrand Tavernier, d’après 1 275 âmes de Jim Thompson - Avec  : Philippe Noiret (Lucien Cordier), Isabelle Huppert (Rose), Jean-Pierre Marielle (Le Péron et son frère), Stéphane Audran (Huguette Cordier), Eddy Mitchell (Nono) - Production  : Les Films de la Tour, Film A2, Little Bear - (R. du 2/8/2007)
22.55 Cinéma Soirée Bertrand Tavernier La mort en direct Avec Romy Schneider et Harvey Keitel, la tragique histoire d’amour entre une mourante et l’homme qui la filme à son insu pour une émission de télévision. Une œuvre visionnaire bouleversante de Bertrand Tavernier. Condamnée par une maladie incurable, Katherine Mortenhoe est contactée par le directeur d’une chaîne de télévision, Vincent Ferriman, qui souhaite en faire la vedette de son show La mort en direct. Katherine accepte la proposition, empoche l’argent, puis prend la fuite. Roddy, le réalisateur de l’émission, qui est capable de diffuser tout ce qu’il voit grâce à une caméra implantée dans le cerveau, se lance à sa poursuite... CŒURS BATTANTS Partant d’un scénario de science-fiction visionnaire partiellement advenu avec le retentissement de la téléréalité et de son voyeurisme obscène, Bertrand Tavernier questionne le pouvoir ambivalent de l’image au fil d’une troublante mise en abyme. Dans la beauté teintée d’étrangeté des paysages écossais, d’un Glasgow en déshérence à la verdoyante campagne alentour, il tisse un récit intimiste, au plus près des émotions enfouies de ses personnages. Romy Schneider, toute de fragilité et de dignité, et Harvey Keitel, à la délicate sobriété, font magnifiquement battre ces deux cœurs oubliés dans une société déshumanisée qui a érigé la mort en spectacle. Lire page 4 Film de Bertrand Tavernier (France/Allemagne, 1980, 2h, VF/VOSTF) - Scénario  : Bertrand Tavernier, David Rayfiel, Geza von Radvanyi, d’après le roman The Continuous Katherine Mortenhoe de David Compton - Avec  : Romy Schneider (Katherine Mortenhoe), Harvey Keitel (Roddy), Harry Dean Stanton (Vincent Ferriman) Production  : Films A2, Gaumont International, Little Bear, Sara Films, Selta Films, Société Française de Production, TV13 Filmproduktion ETIENNE GEORGE LES FILMS D'ICI/LES DOCS DU NORD 1.05 La Lucarne Clémence et Ferdinand Revisitant l’histoire d’amour de ses grands-parents, Florence Mauro compose, dans un délicat enchevêtrement d’images d’hier et d’aujourd’hui, une émouvante allégorie de l’inexorable marche du temps. Sur une table à dessin, le plan d’un phare. Au début des années 1920, la ville de Dunkerque a confié à Ferdinand la construction de son nouveau port. Le fracas de la Grande Guerre et la chaude lumière de Roquebrune-Cap-Martin, le village des Alpes-Maritimes où le jeune ingénieur des Ponts et Chaussées a grandi, sont loin déjà. Ferdinand se donne tout entier à sa tâche lorsqu’il croise Clémence. « Je te regarde, je te regarde », murmure-t-il. « Je ferme les yeux », lui répond-elle en écho. Ces deux-là se plaisent et se le disent entre deux rires étouffés. Ils se marient et, bientôt, voilà André, leur premier fils, puis Vincent et enfin David. Les enfants poussent à toute vitesse. Ils jouent à saute-mouton sur la longue digue que leur père a fait bâtir au-dessus de la Manche... SENS EN ÉVEIL Après avoir consacré en 2002 un roman à ses grands-parents (L’amour éperdu), Florence Mauro revisite en images quatre décennies de leur vie commune. Par un montage subtil et délicat d’archives du chantier dunkerquois, de photos et de films familiaux, mais également de prises de vues réalisées sur les lieux où Clémence et Ferdinand ont vécu, elle transcende leur histoire singulière en une allégorie universelle de l’amour, du temps qui file, et imprime sa marque sur les corps et les décors. Dits en voix off par les comédiens Marie-Sophie Ferdane et Xavier Gallais, les dialogues restitués de Clémence et Ferdinand ponctuent un récit captivant qui met les sens en éveil. De Dunkerque à Roquebrune, où le couple s’installe à la fin des années 1950, le ressac de la mer frappe à leurs fenêtres, les herbes hautes s’agitent dans le vent, les branches sont lourdes de fruits. À petits pas dans sa grande course, le temps aura bientôt balayé les petits agacements, les tracas domestiques et le chahut des enfants, devenus parents à leur tour et auxquels Clémence et Ferdinand auront transmis, tel un précieux présent, un peu de leur amour trop vite passé. Lire page 9 Documentaire de Florence Mauro (France, 2016, 1h33mn) - Production  : Les Docs du Nord, Les Films d’Ici, Studio Orlando, en association avec ARTE France-La Lucarne lundi 12 février ARTE MAG N°7. LE PROGRAMME DU 10 AU 16 FÉVRIER 2018 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :