Arte Magazine n°2018-04 20 jan 2018
Arte Magazine n°2018-04 20 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-04 de 20 jan 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Claude Lanzmann.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°4. LE PROGRAMME DU 20 AU 26 JANVIER 2018 8 Pour la minisérie réalisée par Olivier Abbou, le scénariste Aurélien Molas, auteur de romans policiers, a fait de la Guyane française l’inquiétant décor d’un thriller à l’atmosphère envoûtante. Entretien. Jeudi 25 janvier à 20.55 mua. zian. eexji 0 Mystères en Guyane Minisérie Maroni, les fantômes du fleuve Lire page 22 Où votre Maroni prend-il sa source ? Aurélien Molas  : Les fantômes du delta, mon second roman, se déroulait au Nigeria. Aurélie Meimon et Noor Sadar, les producteurs, ont eu envie que je m’en inspire pour développer une histoire dont le cadre serait la Guyane française. Je me suis ensuite rendu sur place pour confronter mes fantasmes à la réalité. Le travail documentaire a considérablement fait bouger ce que j’avais imaginé. En fait, la Guyane n’a pas grand-chose à voir avec l’image qu’en donnent les médias. C’est un territoire multiculturel d’une grande richesse, une sorte d’enfer au soleil où la population est animée d’un espoir incroyable. Ce voyage a été pour moi un vrai choc spirituel et j’ai eu envie de témoigner de cette émotion. À cela s’est mêlée ma fascination pour Joseph Conrad. Je me suis mis à rêver d’une adaptation d’Au cœur des ténèbres, qui commencerait comme un polar et se transformerait en quête initiatique. L’intrigue commence en terrain connu, et nous emmène progressivement ailleurs… En tant que spectateur, j’aime être placé dans une situation de confort pour être ensuite emmené là où je ne m’attends pas, comme dans les séries True Detective ou The Killing. Là, j’avais envie que l’histoire épouse les méandres du fleuve, de partir d’une enquête avec un duo de flics que tout oppose pour conduire le public vers l’inconnu. Tous les bons 4.. polars reposent sur des archétypes, mais la question est  : où nous conduisent ces archétypes ? Il s’agit toujours de montrer l’envers du décor. Comme le dit un des personnages de la série  : « En Guyane, tout est affaire de frontière »... Est-ce pour cela que vous mélangez les genres  : polar et fantastique, enquête et quête initiatique ? En Guyane, tout est mâtiné de croyances et de superstitions. Le plus déterminant a été ma découverte des Bushinengue, les Noirs marrons, des descendants d’esclaves qui ont fui les plantations du Suriname et se sont établis sur les rives du fleuve Maroni. Ils ont créé des communautés qui continuent de transmettre la culture et la spiritualité bushi, une forme d’animisme où la forêt tient une grande place. Cela a nourri mon intrigue, qui bascule progressivement dans une tonalité fantastique. S’il y a en France une tradition du cinéma fantastique, de Marcel Carné à Georges Franju en passant par Jacques Tourneur, j’ai le sentiment qu’elle s’est un peu perdue et qu’il est difficile d’y revenir. Le territoire guyanais, au travers du pont qu’il crée avec ces communautés, permettait de travailler ce « glissement de terrain », de réinsuffler ce goût du mystère et de l’émerveillement. Propos recueillis par Jonathan Lennuyeux-Comnène MADEMOISELLE FILMS
SCIENTIFILMS Le monde est flou Samedi 20 janvier à 22.15 Documentaire Demain, tous myopes ? Lire page 12 Damien Gatinel 1211411e81/Quels sont les pays dans lesquels le taux de myopes augmente le plus vite ? Damien Gatinel  : En Asie, dans les territoires urbains, 80 à 90% des jeunes de 15 à 19 ans sont myopes. Singapour, la Corée du Sud, le Japon, la Chine, surtout Hongkong, ainsi que les grandes villes comme Shanghai et Pékin sont les plus touchés par la progression rapide de ce défaut visuel. Par comparaison, en France, il ne concerne que 30 à 40% de cette classe d’âge. La myopie peut-elle entraîner des pathologies graves ? Fragilisé, l’œil est davantage sujet au décollement de rétine, lequel peut entraîner la cécité. Les risques de glaucome, maladie dégénérative du nerf optique, augmentent également, et la cataracte peut aussi se déclarer précocement. En conséquence, associée à la myopie, cette comorbidité a un coût très élevé pour la santé publique. Quelles sont les causes de ce trouble de la vision chez l’enfant, notamment dans les pays où son indice s’avère élevé ? Multifactorielles, elles sont pour partie d’ordre génétique. Les chercheurs ont toutefois récemment découvert qu’elles sont surtout liées aux modes de vie des enfants. Comme ils passent moins de temps en extérieur, ils sollicitent moins leur vision de loin. En outre, chez les Asiatiques, la très forte pression scolaire entraîne une augmentation du temps passé à étudier  : une activité qui sollicite uniquement la vision de près. Comment soigner les personnes atteintes de myopie ? Le port de lentilles de contact et de lunettes reste le premier remède. Pour ma part, je pratique aussi la chirurgie des yeux la plus courante, l’utilisation du laser sur la cornée. Cette opération est toutefois réservée aux adultes. Partout dans le monde,W la myopie progresse de façon fulgurante, comme en témoigne l’édifiant documentaire de Christophe Kilian. Conseiller scientifique sur le film, le docteur Damien Gatinel* revient sur les causes de ce nouveau fléau et les solutions pour le combattre. Existe-t-il des solutions pour prévenir l’apparition de la myopie chez l’enfant ? En Australie, où des expériences ont été tentées, les chercheurs ont noté qu’elle survient moins vite et évolue moins fortement chez les enfants qui passent au moins trois quarts d’heure par jour à la lumière naturelle. Pour prévenir la myopie, les écoles de Singapour prévoient désormais des temps obligatoires d’activité de plein air et privilégient la lumière du jour en intérieur. Les premiers résultats sont encourageants. Propos recueillis par Laure Naimski * Ophtalmologue, chef de service à la Fondation ophtalmologique Adolphe-de-Rothschild (Paris). ARTE MAG N°4. LE PROGRAMME DU 20 AU 26 JANVIER 2018 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :