Arte Magazine n°2018-03 13 jan 2018
Arte Magazine n°2018-03 13 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-03 de 13 jan 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Peaky Blinders, saison 4.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 15 janvier ARTE MAG N°3. LE PROGRAMME DU 13 AU 19 JANVIER 2018 16 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. 1945, les armées japonaise et américaine s’affrontent sur l’île rocheuse d’Iwo Jima. Quelques décennies plus tard, des archéologues retrouvent des lettres de soldats nippons enfouies dans le sable. Envoyés sur Iwo Jima, ces jeunes hommes y expriment leurs peurs, mais aussi leurs certitudes  : ils savent qu’ils vont vivre leurs dernières heures. En sous-effectif, épuisées par les conditions de vie déplorables et les bombardements aériens incessants, les troupes du Soleil levant se préparent à la défaite. « Vous devez vous résigner à ne plus fouler vivant le sol du Japon », annonce le général Kuribayashi, avant de mener l’ultime bataille. Fort de ses connaissances stratégiques, il fait agrandir les souterrains qui sillonnent l’île, la transformant en forteresse pour ses combattants. Parmi eux, Saigo, un jeune boulanger, tente d’assurer la défense du mont Suribachi, point culminant du champ de bataille, tout en résistant aux ordres absurdes du lieutenant Ito. CARNAGE Après Mémoires de nos pères, Clint Eastwood livre le point de vue des soldats japonais lors de la sanglante bataille d’Iwo Jima. S’attachant à dépeindre le fossé culturel qui oppose les deux camps, ce film de guerre met en lumière le code d’honneur en vigueur dans l’armée nippone, stupéfiant lors de la scène glaçante du suicide collectif dans laquelle les soldats japonais dégoupillent les uns après les autres une grenade sous la pression de leur commandant. Entrecoupé de flash-back sur le passé des combattants, ce huis clos aux 20.50 Cinéma Spécial Clint Eastwood Lettres d’Iwo Jima À travers les lettres de soldats nippons, ce second volet du dyptique de Clint Eastwood relate l’enfer de la bataille d’Iwo Jima en 1945. Un huis clos glaçant servi par un brillant casting d’acteurs japonais. couleurs sombres déploie une impressionnante galerie de personnages avec en tête Ken Watanabe, magistral dans le rôle du général Kuribayashi. Meilleur montage sonore, Oscars 2007 Meilleur film en langue étrangère, Golden Globes 2007 (Letters from Iwo Jima) Film de Clint Eastwood (États-Unis, 2006, 1h35mn, VF/VOSTF) Scénario  : Iris Yamashita - Avec  : Ken Watanabe (le général Kuribayashi), Kazunari Ninomiya (Saigo), Tsuyoshi Ninomiya (le baron Nishi), Ryo Kase (Shimizu), Shidou Nakamura (le lieutenant Ito), Hiroshi Watanabe (le lieutenant Fujita) Production  : Warner Bros Pictures, DreamWorks Pictures, Malpaso Productions, Amblin Entertainment
23.05 Cinéma La taverne de l’Irlandais De passage sur une île de rêve, une prude Bostonienne tombe dans les bras d’un célibataire endurci et bagarreur. Une réjouissante pochade polynésienne, ultime collaboration du tandem formé par John Ford et John Wayne. PARAMOUNT PICTURES Donovan, Gilhooley et William, trois vétérans de la guerre du Pacifique, ont choisi de ne pas revenir dans une Amérique où ils s’ennuyaient copieusement et de rester au soleil. Entre deux frasques, ils viennent en aide à la population polynésienne qui les a protégés durant le conflit. Mais Ameilia, la fille de William, vient troubler cette agréable retraite afin d’évaluer la moralité d’un père qu’elle n’a pas connu et qui menace de dilapider son héritage. Arrivée sur la paradisiaque île de Haleakala, cette jeune Bostonienne coincée tombe sur Donovan, le propriétaire de la taverne locale et célibataire endurci, qui ne pense qu’à sa bagarre rituelle avec son vieil ami Gilhooley. Devant le tempérament frustre des trois hommes, la prude Ameilia bout d’indignation. Mais peu à peu gagnée par l’épicurisme ambiant, elle prend goût aux chamailleries avec Donovan... BAGARRES ET SENSUALITÉ Le tandem formé par John Ford et John Wayne, qui effectuent là leur dernier tour de piste commun, s’est fait plaisir en troquant la poussière du Far West contre le cadre idyllique de la Polynésie. Il en résulte une certaine joie de vivre, de la sensualité, des bagarres et répliques d’anthologie, ainsi qu’une ode au mélange des peuples pas si fréquente dans le cinéma de l’époque. Certes, cette énième variation autour du thème de la mégère apprivoisée ne brille pas par son féminisme mais La taverne de l’Irlandais emporte le morceau à coups de décontraction et d’humour rafraîchissant. (Donovan’s Reef) Film de John Ford (États-Unis, 1963, 1h51mn, VOSTF) Scénario  : Frank Nugent, James Edward Grant - Avec  : John Wayne (Donovan), Lee Marvin (Gilhooley), Elizabeth Allen (Ameilia Dedham), Jack Warden (William Dedham), Jacqueline Malouf (Lelani Dedham) Production  : John Ford Production, Paramount Picture ALEKSANDRA KUMOREK 0.50 La lucarne La vie, une danse silencieuse Plongée dans l’univers de la féministe Ruth Denison, l’une des premières enseignantes de méditation bouddhiste en Europe. Un personnage hors du commun. Née en Prusse-Orientale en 1922, Ruth Denison a subi pendant sa jeunesse les atrocités de la Seconde Guerre mondiale. En 1957, elle émigre aux États- Unis et devient à la fin des années 1960 l’une des premières enseignantes occidentales de méditation bouddhiste vipassana. On lui doit également l’organisation des premières retraites pour femmes. En 1977, elle fonde en Californie, dans le désert de Mojave, le centre Dhamma Dena, qu’elle dirigeait encore avec enthousiasme à plus de 90 ans. La réalisatrice Aleksandra Kumorek a été autorisée à filmer Ruth Denison au cours des dernières années de sa vie jusqu’à sa mort en 2015. Elle en tire un document exceptionnel sur une personnalité hors du commun, qui lègue à la postérité une œuvre et des réflexions riches d’enseignements. Documentaire d’Aleksandra Kumorek (Allemagne, 2016, 1h42mn) lundi 15 janvier ARTE MAG N°3. LE PROGRAMME DU 13 AU 19 JANVIER 2018 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :