Arte Magazine n°2018-02 6 jan 2018
Arte Magazine n°2018-02 6 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-02 de 6 jan 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : causeries sur toiles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°2. LE PROGRAMME DU 6 AU 12 JANVIER 2018 6 Créée par Fouzia Kechkech et réalisée par Fabrice Maruca, cette série courte revisite avec humour dix tableaux en leur donnant la parole. Une exploration ludique de l’art, qui a exigé un travail de reconstitution et un casting pointus. Chefs-d’œuvre en babil Du lundi au vendredi (sauf le mardi) vers 20.50 Série A Musée Vous, A Musée Moi Lire page 15 À première vue, la visite débute comme dans n’importe quel musée virtuel. Douce illusion ! La musique qui invite à entrer dans A Musée Vous, A Musée Moi – un générique composé par Cut Killer, avec la voix de JoeyStarr – met la puce à l’oreille  : l’exposition proposée ici n’a rien d’académique. Au fil des épisodes, dix tableaux prennent la parole. Dès que la caméra s’approche de la toile, celle-ci s’anime. Le spectateur assiste à une saynète loufoque qui fait interagir les personnages de l’œuvre, incarnés par des comédiens si bien grimés qu’ils se confondent avec les modèles originaux. Rendre les tableaux « vivants », tel est le projet de Fouzia Kechkech, productrice férue d’art et tête pensante de cette série courte (30 x 2mn). Une manière de les dépoussiérer et, pour les néophytes, de raconter leur signification et les conditions de leur création. « Des personnages peints il y a plusieurs siècles parlent de choses actuelles, dans un langage d’aujourd’hui, commente le réalisateur Fabrice Maruca. En jouant avec le décalage, on fait de la pédagogie sans en avoir l’air. » À la fin de chaque épisode, les personnages se figent à nouveau. Le tableau redevient une pièce de musée, mais il n’est plus tout à fait le même  : pendant un court intermède, il a raconté une histoire qui l’inscrit durablement dans notre mémoire. COLLECTION PARTICULIÈRE Dix tableaux sont passés en revue  : d’American Gothic de Grant Wood à Dans la serre de Manet, des Amants de Magritte aux Raboteurs de parquet de Caillebotte. « Pour qu’il y ait un dialogue, les tableaux devaient comporter au moins deux personnages, explique Fabrice Maruca. Sauf la Joconde, qui est seule, mais on a trouvé le moyen de la faire parler ! » Ce petit monde prend vie au travers de vives discussions, qui naissent en général du désir d’un des personnages de quitter le tableau, alors que l’autre préfère rester au chaud sous son vernis. La série s’appuie sur une écriture de qualité et un casting hors pair  : « Les recherches ont duré plus de six mois. Il fallait trouver des comédiens qui ressemblent aux modèles des tableaux et qui jouent bien », précise le réalisateur. Rompu à l’exercice du programme court (il dirige La minute vieille d’ARTE), il a mis un soin particulier, avec son équipe, à reconstituer les toiles  : les arrière-plans ont été recréés comme d’authentiques décors et non sur fond vert, sauf pour deux épisodes nécessitant des effets spéciaux. Une façon, par-delà l’humour, de faire honneur à ces œuvres majeures. Jonathan Lennuyeux-Comnène
JODY CARTER/NATHANEL HALBERSTAM.EPS Micro-Folie La culture pour tous Le 30 novembre, ARTE devenait officiellement le partenaire média des Micro-Folies. Reportage à Sevran (93), où des collégiens testaient les programmes que la chaîne propose gratuitement dans ces espaces culturels ouverts à tous. Casques VR vissés sur la tête, les élèves de cinquième du collège Évariste- Galois embarquent pour le pôle Sud. Ils découvrent Expédition Antarctica, l’un des contenus en réalité virtuelle proposés par ARTE à la Micro-Folie. Première du genre, cette structure ouverte à tous a été inaugurée en janvier 2017 au cœur des Beaudottes, un quartier de Sevran classé en zone de sécurité prioritaire. Dans l’espace dédié à la chaîne, on trouve une sélection de documentaires culturels, comme Les petits secrets des grands tableaux ou la série inédite A Musée Vous, A Musée Moi, et des jeux vidéo (Type:Rider, Sens). Le tout en accès libre sur des tablettes numériques. « ARTE apporte une ouverture supplémentaire à un quartier où les enfants viennent des quatre coins du monde », se réjouit Stéphane Gatignon, le maire de Sevran. En cette matinée du 30 novembre, Véronique Cayla, présidente d’ARTE France, et Didier Fusillier, président de l’Établissement public du parc et de la Grande Halle de la Villette (EPPGHV), se sont déplacés pour signer une convention de trois ans. Celle-ci fait de la chaîne le partenaire média des Micro-Folies, où elle mettra à disposition gratuitement une partie de ses programmes. La chaîne souhaite ainsi faire rayonner ses principes humanistes de curiosité et de liberté en rendant son offre accessible au plus grand nombre. Porté par le ministère de la Culture et coordonné par la Villette, le projet relève avec huit autres institutions, comme le château de Versailles, le Louvre et la Philharmonie de Paris, le défi de l’inclusion par la culture. Inspiré des Folies du parc de la Villette, cet espace novateur, connecté et gratuit, abrite une scène, un fablab et un musée numérique. Là, derrière un rideau argenté, des collégiens se pressent pour contempler des chefs-d’œuvre qui défilent sur écran géant. Pour piquer leur curiosité, Didier Fusillier commente avec humour Les noces de Cana de Paul Véronèse. « Le peintre a réuni sur cette toile les grands de ce monde. La femme blonde, c’était la Kim Kardashian de l’époque », explique-t-il. UN SUCCÈS GRANDISSANT Située à deux pas du collège Évariste- Galois, la Micro-Folie est devenue un point de rendez-vous. « J’aime bien venir avec ma sœur pour créer des petits personnages grâce à l’imprimante 3D », lance Touré, qui déambule dans le fablab, atelier à l’ambiance cosy niché dans un coin du pavillon. Les enfants utilisent d’abord cet espace – équipé de tables en bois, de machines à coudre numériques et d’ordinateurs – pour customiser leurs tee-shirts mais d’autres projets naissent dans la foulée. « Ici, les idées fusent », sourit Phaudel Khebchi, directeur de la Micro-Folie de Sevran. Avec plus de 17 000 entrées, dont 70% de Sevranais, cette Micro- Folie est une réussite. D’autres structures ont essaimé à Denain (Nord), Lille et Avignon ou verront bientôt le jour à Izmir, en Turquie, et ailleurs en Europe. Hélène Porret Ci-contre, de gauche à droite, le maire de Sevran, Stéphane Gatignon, la présidente d'ARTE France, Véronique Cayla, et le président de l’Établissement public du parc et de la Grande Halle de la Villette, Didier Fusillier. 7ARTE MAG N°2. LE PROGRAMME DU 6 AU 12 JANVIER 2018



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :