Arte Magazine n°2017-48 25 nov 2017
Arte Magazine n°2017-48 25 nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-48 de 25 nov 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : traversée fantastique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
dimanche 26 novembre ARTE MAG N°48. LE PROGRAMME DU 25 NOVEMBRE AU 1 ER DÉCEMBRE 2017 12 5.05 LEM EDDIE BARCLAY Le roi du showbiz Documentaire 6.00 M PERSONNE NE BOUGE ! Les réacs Magazine 6.35 LM DES PALAIS POUR LE PEUPLE Palais du Parlement, Bucarest Série documentaire 7.05 LM TERRES DE LONGÉVITÉ L’Abkhazie Série documentaire 7.45 EM KARAMBOLAGE Magazine 8.00 › 9.35 L7 ARTE JUNIOR 8.00 L7 R L’OPÉRA, QUELLE HISTOIRE ? ! Le barbier de Séville (2) Programme jeunesse 8.15 R POINTS DE REPÈRES Bouvines, la France en péril Programme jeunesse 8.40 L7 R JE VOUDRAIS DEVENIR... Apiculteur Programme jeunesse 8.55 L7 R PASSE ME VOIR ! Minh Anh, le Viêtnam dans le cœur Programme jeunesse 9.20 7 ARTE JUNIOR, LE MAG Programme jeunesse 9.35 L7 R LES AVENTURES DE HUCK FINN Téléfilm 11.10 L7 DES PALAIS POUR LE PEUPLE Palais national de la culture, Sofia Série documentaire 11.40 7 METROPOLIS Budapest Magazine 12.55 EM DES VIGNES ET DES HOMMES Suisse – Lavaux, les vignes forteresses Série documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 13.25 LM PEUPLES DES CONFINS Le Groenland ; Le Spitzberg ; La Laponie Série documentaire 15.40 M LES CHEVALIERS À LA CROIX NOIRE (1) Documentaire 16.30 LES CHEVALIERS À LA CROIX NOIRE (2) Documentaire 17.25 7 MSTISLAV ROSTROPOVITCH, L’ARCHET INDOMPTABLE Documentaire 18.30 MSTISLAV ROSTROPOVITCH  : UN CONCERT IDÉAL Concert 19.15 M CUISINES DES TERROIRS Le Yorkshire Série documentaire 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 L7 E 360° GEO Bolivie, un médecin qui a du cœur Reportage 20.50 EM TU MOURRAS MOINS BÊTE Les scientifiques malchanceux Série d’animation 20.55 LE CERCLE ROUGE Film 23.10 7 ER YVES MONTAND, L’OMBRE AU TABLEAU Documentaire 0.10 7 LE RÊVE DU CHEF D’ORCHESTRE KENT NAGANO Documentaire 1.10 7 R SOIRÉE LYRIQUE À L’OPÉRA DE PARIS Concert 2.20 L7 R THE EXCHANGE Film.1 u Multidiffusion Rediffusion Version originale sous-titrée en français n 3.55 LM TERRES DE LONGÉVITÉ Le Guanacaste au Costa Rica Série documentaire Version française Version originale sous-titrée en français E. YAVNO 17.25 Mstislav Rostropovitch, l’archet indomptable Entrelaçant archives rares et témoignages de ses proches, Bruno Monsaingeon compose un ample portrait du plus grand violoncelliste du XX e siècle, également célébré pour son engagement en faveur de la liberté. Né en 1927 à Bakou, d’une mère pianiste et d’un père violoncelliste formé auprès de Pablo Casals, Mstislav Rostropovitch a baigné dans la musique dès son plus jeune âge. Accédant à la renommée mondiale après-guerre, il fait partie des rares artistes russes autorisés à se produire aux États-Unis. Il refuse pourtant de renier Prokofiev et Chostakovitch, ses « idoles », mis au banc par Staline. Lorsqu’il prend publiquement la défense de l’écrivain Alexandre Soljenitsyne, en 1969, les autorités se montrent moins clémentes  : interdits, en représailles, de concerts à l’étranger et dans les grandes villes, Rostropovitch et sa femme, la soprano Galina Vichnevskaïa, s’engagent, en 1974, sur le douloureux chemin de l’exil. Déchus de leur nationalité quatre ans plus tard, il leur faudra attendre l’effondrement du bloc soviétique pour revoir Moscou. APPORT INESTIMABLE Bruno Monsaingeon (Le violon du siècle – Album souvenir) s’attache ici à la trajectoire du violoncelliste apatride, également pianiste, chef d’orchestre et pédagogue hors pair, disparu il y a dix ans. Mêlant témoignages de ses proches – ses deux filles, la femme et l’un des fils de Soljenitsyne... – et archives rares, dans lesquelles transparaissent à la fois son extraordinaire virtuosité et son charisme irrésistible, ce portrait ample et délicat rend hommage à celui qui, armé de son « indomptable archet », selon les mots de l’écrivain dissident, a conjugué combats politiques et apport inestimable à la musique en incitant les grands compositeurs de son temps à écrire pour son instrument. Lire page 4 Documentaire de Bruno Monsaingeon (France, 2017, 1h18mn) - Coproduction  : ARTE France, Idéale Audience
18.30 Maestro Mstislav Rostropovitch  : un concert idéal Un montage d’archives inspiré, pour retrouver sur scène le merveilleux interprète disparu il y a dix ans. Soliste, chambriste, pianiste, pédagogue et chef d’orchestre, le violoncelliste Mstislav Rostropovitch fut un artiste protéiforme par excellence. Au travers d’archives, ce « concert idéal » témoigne des nombreux aspects de son génie musical. On passe d’un extrait des Variations sur un thème rococo de Tchaïkovski, filmé en 1986 par Bruno Monsaingeon, à la sarabande de la Suite n°2 pour violoncelle seul de Bach (en 1969, à la télévision française) ; puis du mémorable Trio « Archiduc » de Beethoven, interprété en 1974 à Paris avec le violoniste Yehudi Menuhin et le pianiste Wilhelm Kempff, à une magnifique Berceuse de Moussorgski, chantée par la soprano Galina Vichnevskaïa, l’épouse de Rostropovitch, que celui-ci accompagne au piano. On retrouve également le violoncelliste en 1964 à Édimbourg, jouant avec le pianiste Sviatoslav Richter un extrait de la Sonate n°3 opus 69 de Beethoven. Enfin, Rostropovitch interprète le final de la Symphonie concertante de Prokofiev, l’une des œuvres dont il fut l’instigateur. Lire page 4 Documentaire de Pierre-Martin Juban (France, 2017, 43mn) - Production  : Idéale Audience, en association avec ARTE France IDÉALE AUDIENCE En partenariat avec 20.55 Cinéma Cycle Jean-Pierre Melville Le cercle rouge Melville, Delon, Bourvil, Montand  : des figures emblématiques réunies dans un chef-d’œuvre du polar français, à la fois austère et stylisé. STUDIOCANAL Escorté par le commissaire Mattei dans un train de nuit, un malfrat du nom de Vogel parvient à fuir en sautant du wagon. Une importante battue policière est alors organisée, à laquelle il réussit à échapper. Le même jour, Corey est libéré après cinq ans de détention. Le hasard va réunir les deux voyous... LE DESTIN EN SILENCE Un polar crépusculaire hanté par des figures hiératiques aux Un portrait fouillé de l’icône Montand, entre ombre et lumière. Le timbre profond des « Feuilles mortes », l’air d’enfant vieilli de César et Rosalie, le cabotin sublime du Milliardaire...  : dans la chanson comme au cinéma, Yves Montand a été immensément populaire, devenant, au côté de sa femme Simone Signoret, l’icône de toute une génération. Pourtant, rien n’aura été facile pour l’acteur, né Ivo Livi, et disparu le 9 novembre 1991 à l’âge de 70 ans. Celui qui a débuté au cabaret, avant d’être prises avec un monde en perte d’humanité  : avant-dernier film de Melville, dernière apparition d’un Bourvil déjà très malade, Le cercle rouge est une des œuvres les plus stylisées de la tradition des policiers à la française. Rythmé par d’étonnantes séquences silencieuses, où des personnages archétypaux jusqu’à l’abstraction semblent ferrés par leur solitude et l’inéluctabilité de leur destin, le film vise à l’épure de la tragédie classique. le en.21 Lire page 5 Film de Jean-Pierre Melville (France/Italie, 1970, 2h15mn) - Scénario  : Jean-Pierre Melville - Avec  : Alain Delon (Corey), Bourvil (le commissaire François Mattei), Gian Maria Volonte (Vogel), Yves Montand (Jensen) Montage  : Marie-Sophie Dubis et Jean-Pierre Melville - Production  : Les Films Corona, Selenia 23.10 Yves Montand, l’ombre au tableau RUE DES ARCHIVES/AGIP repéré par Édith Piaf, aura passé sa vie à frôler le scandale amoureux tout en fonçant tête baissée dans tous les combats de son temps, quitte à se fourvoyer, du communisme encore stalinien au libéralisme bon teint. À travers de nombreuses archives, mais aussi des entretiens approfondis avec ses proches, KarlZéro et Daisy d’Errata mettent en évidence les lignes de fuite, glorieuses ou pathétiques, et les fêlures de la star Yves Montand. Documentaire de KarlZéro et Daisy d’Errata (France, 2015, 59mn), dans la collection « L’ombre au tableau » Coproduction  : ARTE France, La Mondiale de Production, Troisième Œil Productions - (R. du 15/5/2016) Voir aussi Personne ne bouge ! – Yves Montand, vendredi 1er décembre à 22.25. ARTE MAG N°48. LE PROGRAMME DU 25 NOVEMBRE AU 1 ER DÉCEMBRE 2017 dimanche 26 novembre 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :