Arte Magazine n°2017-44 28 oct 2017
Arte Magazine n°2017-44 28 oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-44 de 28 oct 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : les mondes de Gauguin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°44. LE PROGRAMME DU 28 OCTOBRE AU 3 NOVEMBRE 2017 8 Samedi 28 octobre à 20.50 Documentaire Le tragique destin des Romanov Treize années à la cour de Russie Lire page 11 Prince et princesses Pierre Gilliard avec Olga Nicolaïevna et Maria Nicolaïevna à Livadia, 1911 « Pierre Gilliard a d’abord enseigné le français aux quatre filles des Romanov avant de devenir précepteur dutsarévitch Alexis. Les premiers mois, il n’ose photographier que les salles vides des palais. Mais, de mieux en mieux accepté par le couple impérial, il commence à faire des images des enfants, et même à se mettre en scène avec eux, comme sur cette photographie. Le plus émouvant dans cette collection, ce sont les nombreuses images de ces princes jeunes, vivants, parfois drôles, loin des poses figées de l’aristocratie. » * Ancien conservateur du musée de l’Élysée de Lausanne, dépositaire des photographies de Pierre Gilliard, Daniel Girardin a publié Précepteur des Romanov – Le destin russe de Pierre Gilliard (Actes Sud, 2005). Dans l’intimité des Romanov Composition Le tsarévitch Alexis Nicolaïevitch à Peterhof, 1913 « Alexis, le jeune héritier, est hémophile, un mal dont on meurt jeune. Sa maladie est un secret car elle met en péril la dynastie. Toute blessure pouvant lui être fatale, il est isolé et surprotégé. Pierre Gilliard va à l’encontre de cette éducation, en décidant de lui donner une certaine autonomie et de l’ouvrir au monde. Il lui fait visiter le pays, invite des enfants d’officiers pour qu’il s’amuse avec des garçons de son âge. Cette photographie est symbolique d’une certaine liberté retrouvée. Avec le contraste entre la barque noire et la barque blanche et la construction formelle de l’image, elle montre aussi le réel talent de Gilliard, très soucieux de la composition de ses images. » Passionné de photographie, Pierre Gilliard, le précepteur suisse de la famille impériale russe, a partagé la vie des Romanov jusque dans leur chute. Ses images, commentées ici par Daniel Girardin *, qui fut leur conservateur, revivent cent ans après dans un documentaire. F Prémonition Les enfants à Tsarkoïe Selo, février 1917 « Les cinq enfants ont la rubéole. Dans ce cas, il était d’usage de leur raser la tête. Comme ils faisaient du théâtre avec leur précepteur, ils ont l’idée, pour s’amuser, d’enlever leurs chapeaux et de poser pour une photographie. C’est une scène joyeuse que Pierre Gilliard a vécue avec eux, mais l’impératrice deviendra blême en découvrant cette image, qui lui renvoie la vision symbolique, en l’occurrence prémonitoire, de condamnés. La captivité des Romanov vient de débuter. En juillet 1918, toute la famille sera assassinée. » Propos recueillis par Maria Angelo FAMILLE GILLIARD/MUSÉE DE L'ELYSÉE, LAUSANNE
GETTY IMAGES/UNIVERSAL HISTORY ARCHIVE Les frères ennemis d’Octobre Gorki, à l’arrière-plan à droite, regarde Lénine jouer aux échecs. Avec une audacieuse liberté de forme, le réalisateur Stan Neumannrevisite la révolution de 1917 à la lumière du conflit entre deux de ses grandes figures, Lénine et Gorki. Entretien. Mardi 31 octobre à 22.40 Documentaire Lénine, Gorki La révolution à contretemps Lire page 19 D’où est venue votre envie de travailler sur la révolution russe de 1917 ? Stan Neumann  : Ce projet est né d’une proposition du producteur Paul Rozenberg. J’ai d’abord hésité, puis je me suis replongé dans cette histoire à laquelle je suis personnellement lié par ma propre histoire familiale et, surtout, par mon arrière-grand-père, un des fondateurs du Parti communiste tchécoslovaque. Toute mon enfance a été marquée par les « mythes d’Octobre ». Pourquoi avoir choisi l’angle de l’opposition entre Lénine et l’écrivain russe Gorki ? Lorsque j’ai découvert le débat virulent entre ces deux bolcheviks et amis, j’ai vu la possibilité de raconter l’histoire de la révolution autrement, à travers le prisme du conflit qui les a opposés. Lénine pense qu’il faut prendre le pouvoir coûte que coûte tandis que Gorki estime que le prix à payer va tuer la révolution. Un débat passionnant et à mes yeux très actuel. Peut-on aujourd’hui transformer notre société et ses inégalités sociales ? Pour moi, travailler la matière du passé n’a de sens que si je trouve un moyen de la faire résonner au présent. Le film adopte une forme très hybride, mêlant archives, animations, prises de vues réelles, mise en scène du comédien Denis Lavant... J’aime avant tout raconter, et pour cela je suis prêt à faire flèche de tout bois. La parole de Gorki est vivante, il me paraît juste de l’incarner par le jeu de Denis Lavant. Celle de Lénine est plus abstraite, les séquences d’animation lui conviennent bien. L’animation permet aussi de saisir un peu de l’énergie fantastique de cette révolution, tandis que les séquences tournées aujourd’hui la mettent en perspective avec toute l’ironie et tout le chagrin de l’histoire. Propos recueillis par Laetitia Møller Russie – Révolutions et révoltes ARTE commémore le centenaire de la révolution bolchevik de 1917 par une riche programmation documentaire et cinéphile. Mercredi 25 octobre 22.30 Le manuscrit sauvé du KGB – « Vie et destin » de Vassili Grossman 23.30 Oblomov Samedi 28 octobre 20.50 Le tragique destin des Romanov – Treize années à la cour de Russie 22.20 Splendeur et misère des tsarines allemandes 23.15 Octobre blanc – Sylvain Tesson sur les sommets de la révolution Mardi 31 octobre 20.50 Lénine, la nostalgie d’une légende 21.45 Les premières dames du Kremlin 22.40 Lénine, Gorki – La révolution à contretemps 00.10 La Crimée  : une péninsule très convoitée Mercredi 1er novembre 22.30 Octobre 1917 – Les artistes de la révolution Lundi 6 novembre 20.50 Reds Mercredi 8 novembre 22.25 L’utopie des images de la révolution russe 23.25 Le cuirassé Potemkine Avec aussi les films muets L’express bleu et Arsenal, la minisérie Un train pour Petrograd... La programmation complète est disponible sur artemagazine.fr En partenariat avec ARTE MAG N°44. LE PROGRAMME DU 28 OCTOBRE AU 3 NOVEMBRE 2017 g 9 Lire pages 11, 12, 14, 18, 19 et 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :