Arte Magazine n°2017-43 21 oct 2017
Arte Magazine n°2017-43 21 oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-43 de 21 oct 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Oblomov.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°43. LE PROGRAMME DU 21 AU 27 OCTOBRE 2017 8 1971 Duel « Destiné à la télévision américaine, ce film sera jugé si impressionnant qu’il sortira en salles dans le monde entier. Il part d’une trame réaliste  : un Américain moyen confronté à un camion qui le persécute sans raison dans le désert californien. Le film témoigne d’une maîtrise du suspense et du spectaculaire remarquable pour un cinéaste de 25 ans ! Spielberg a retenu la leçon hitchcockienne  : il retarde l’action pour installer un climax. Un savant mélange entre La mort aux trousses, avec cette coursepoursuite dans les grands espaces, et de Psychose, avec ce camion fou. » Cycle Steven Spielberg Dimanche 22 octobre à 20.55 Les dents de la mer Lire page 13 Le sens de l’histoire LES DENTS DI LA MER.1. 13+.01. EM9 1975 Les dents de la mer « C’est le premier blockbuster  : un film au succès gigantesque dès sa sortie. Sauf qu’à l’époque les producteurs n’y croyaient pas alors qu’aujourd’hui on les fabrique en série. Ce premier triomphe planétaire donnera à Spielberg les coudées franches pour réaliser des superproductions où il sera seul maître à bord. Il lancera la mode du fantastique, à grand spectacle, cantonné auparavant au cinéma de série B à petit budget. Comme William Friedkin avec L’exorciste, le cinéaste s’empare d’un sujet dit ‘mineur’et le traite sérieusement, avec des personnages bien campés. » Lundi 23 octobre à 20.50 A.I. – Intelligence artificielle Lire page 14 Dimanche 29 octobre à 20.55 Empire du soleil Lundi 30 octobre à 20.50 Duel EMPIRE SOLFIL I Minn1987 Empire du soleil « Un tournant de sa carrière. Pour la première fois, le cinéaste traite de façon tragique l’histoire du XX e siècle et, plus particulièrement, la Seconde Guerre mondiale, qui l’obsède et qu’il avait jusqu’ici abordée de façon détournée, presque enfantine, dans la saga Indiana Jones et une pochade, 1941. Empire du soleil raconte l’odyssée d’un enfant britannique (Christian Bale, déjà convaincant), victime de l’invasion japonaise. Ce film préfigure La liste de Schindler. Le camp de prisonniers où le héros fait l’expérience de la survie esquisse le thème de l’Holocauste. » En quatre productions majeures, ARTE revisite la carrière fleuve de Steven Spielberg. Directeur du Cinéma d’ARTE France, Olivier Père explique en quoi ces films charnières éclairent l’œuvre d’un cinéaste virtuose. RRTIFICTRIriLiNTEI-LIMENCE 2001 A.I. – Intelligence artificielle « Dans les années 2000, Spielberg opère un virage avec des œuvres plus sombres, violentes, qui annoncent ou font écho au trauma du 11-Septembre. Dans ce film qui marque son retour à la science-fiction, on retrouve un thème cher au réalisateur  : l’enfance perdue, maltraitée, à travers ce petit robot domestique abandonné qui risque la destruction. Là encore, le fantôme de l’Holocauste transparaît dans ces ‘foires à la chair’, jeux du cirque au cours desquels les androïdes sont mis en pièces. Ce film bouleversant évoque avec de l’avance le thème de l’intelligence artificielle, mais s’en sert comme prétexte pour raconter une histoire pleine d’humanité. » Propos recueillis par Noémi Constans
NICKO GUIHAL Toujours plus fort, le heavy metal ne s’est jamais aussi bien porté qu’aujourd’hui, ses guitares hurlantes se déchaînant dans de multiples sousgenres. À l’occasion d’une nuit spéciale tonitruante, le point sur cinq tendances lourdes. Heavy métaux Vendredi 27 octobre à partir de 22.25 Programmation spéciale Nuit metal Lire page 25 Le metal indus Malgré son adoration des guitares, le heavy metal a toujours su s’adapter aux évolutions technologiques. Croisant la musique industrielle, elle-même sombre et agressive, la scène metal indus entre dans l’ère des machines (synthés, samplers et boîtes à rythmes) avec les terrifiants Ministry ou Fear Factory. Le metal indus n’est pas moins violent que le metal à guitares, juste plus froid... Le black metal Né des branches les plus radicales (le thrash et le death), le black metal va encore plus loin, amplifiant tous les penchants extrêmes (satanisme, violence, nihilisme, misanthropie). Il hurle depuis le fond des forêts scandinaves, berceau du genre avec des groupes comme Mayhem, Burzum ou Gorgoroth. Dans les années 1990, certains membres des formations de black metal vivent leur passion sans réserve, allant jusqu’à incendier des églises, commettre des meurtres ou se suicider. Le metal chrétien Contradictoire en apparence, l’appellation désigne depuis les années 1970 la réaction à l’injonction de satanisme  : sur la forme, la musique cogne comme à l’accoutumée mais sur le fond, elle glorifie le christianisme. Le terrifiant black metal a entraîné l’apparition d’un metal chrétien, ou « unblack metal » (Horde ou Immortal Souls en sont les apôtres). Doté d’une église et d’un pasteur, comme on le découvre dans Dieu, diable & rock’n’roll, le documentaire de Nicolas Lévy-Beff, diffusé par ARTE, ce courant est transgressif à sa façon. Car chanter l’amour du Christ est peut-être le meilleur moyen de choquer un black métalleux sataniste. Le doom Les excès de vitesse du metal ont été sanctionnés par l’apparition de groupes qui ralentissent le tempo, à défaut de l’alléger. Impulsé par Candlemass, le doom tranche avec les courants virtuoses et suraigus du metal historique. Son monstrueux rejeton, le drone metal, s’avère encore plus lent et monolithique, aboutissant à une forme de psalmodie saturée, épaisse et bourdonnante. Le groupe Sunn0))) hypnotise ainsi ses fans tout en comblant les amateurs de musique d’avant-garde. Le folk metal Dès les pionniers Led Zeppelin, le folk s’invite dans le hard-rock à travers des influences celtiques ou orientales. La passion des amateurs de metal pour les civilisations anciennes, la nature vierge et l’histoire donne naissance, partout dans le monde, à des groupes qui reviennent aux sources. Au Mexique, Amocualli chante dans des langues amérindiennes. Programmé au dernier Hellfest, Myrath plonge dans la culture tunisienne et chauffe le metal dans le brûlant désert. Stéphane Deschamps ARTE MAG N°43. LE PROGRAMME DU 21 AU 27 OCTOBRE 2017 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :