Arte Magazine n°2017-40 30 sep 2017
Arte Magazine n°2017-40 30 sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-40 de 30 sep 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : le blues des blouses bleues.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 3 octobre ARTE MAG N°40. LE PROGRAMME DU 30 SEPTEMBRE AU 6 OCTOBRE 2017 18 5.00 L7 R CLEAN BANDIT Concert à domicile Concert 6.15 M VOX POP Magazine 6.40 M XENIUS Les vautours Magazine 7.10 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 L7 ER ENTRE TERRE ET CIEL Kourou – La porte vers les étoiles Série documentaire 7.45 M 360° GEO Danemark, un été chez la reine Margrethe Reportage 8.40 M LE GRAND TOUR DE SUISSE Du Jura au Valais Série documentaire 9.25 LM DOUCES FRANCE(S) En Pays de la Loire ; En Languedoc-Roussillon ; En Franche-Comté Série documentaire 12.20 EM ENQUÊTE D’AILLEURS Bangkok, une religion aux deux visages Série documentaire 12.50 7 ARTE JOURNAL 13.05 ARTE REGARDS Reportage 13.35 M GOSFORD PARK Film 15.45 E COUP DE CŒUR 16.05 EM ITALIE, L’HISTOIRE VUE DU CIEL L’unité italienne Série documentaire 16.30 7 E INVITATION AU VOYAGE Émission s Ei M Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 17.10 7 XENIUS L’élan Magazine 17.35 L7 R FRANCE-ALLEMAGNE, UNE HISTOIRE COMMUNE Des frontières entre guerres et paix Série documentaire 18.05 7 TANGER- TOMBOUCTOU Sur les traces des anciennes routes caravanières Documentaire 19.00 L’ÂGE D’OR DES ANIMAUX Reproducteurs à tout prix Série documentaire 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 7 DANS LE VENTRE DE L’HÔPITAL Documentaire 22.15 7 R RASPOUTINE Meurtre à Saint-Pétersbourg Documentaire 23.10 RÉOUVERTURE DE L’OPÉRA DE BERLIN «Scènes de Faust» de SchumannConcert 1.15 L7 R À MORT LES HIPPIES ! ! VIVE LE PUNK ! Film 2.55 LM CES NOUVELLES DROGUES QUI SUBMERGENT L’EUROPE Documentaire 3.50 M ARTE REGARDS Reportage Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français Soirée présentée par Andrea Fies En partenariat avec 20.50 Dans le ventre de l’hôpital Au bloc opératoire de l’hôpital Saint-Louis, à Paris, le burn out menace à tous les échelons. Une immersion impressionnante au cœur du malaise des soignants. JÉRÔME LE MAIRE-AT-DOC Le réalisateur Jérôme le Maire a passé deux ans au sein de la très réputée unité chirurgicale de l’hôpital Saint- Louis, l’un des grands établissements parisiens. Pendant un an, sans filmer, il s’est familiarisé avec l’ensemble du personnel qui travaille à flux tendu dans les quatorze salles d’opération du bloc, chacune accueillant huit à dix interventions par jour au fil d’une organisation très complexe. Il a ensuite tourné seul, toute une année, au cœur de ce collectif professionnel chevronné, qui tient chaque jour entre ses mains la vie et la mort des patients. D’une intervention qui voit fuser les noms d’oiseaux à des réunions de crise où se déversent des doléances concurrentes, il capte un mal-être général qui, des aidessoignantes aux chirurgiens, «déborde, déborde, déborde», comme le planning que les gestionnaires du service n’ont de cesse de vouloir «optimiser». Entre deux prises de bec, les protagonistes confient leurs états d’âme ou leurs réflexions et s’accordent à reconnaître, en dépit de leurs différends, une commune origine à la pathologie qui les affecte tous. «Les conditions de travail se sont dégradées, mais le travail, lui, ne doit pas se dégrader.» Car même si les patients semblent se réduire à la partie tranchée et recousue de leur anatomie, ces soignants n’oublient jamais la responsabilité extrême qui est la leur. La direction diligente alors un audit sur la qualité de vie au travail, qui se recentre bientôt sur l’analyse des «process» et de leur «efficience»... URGENCE Cette fascinante tragi-comédie humaine dévoile au profane ce qu’il ne voit jamais d’ordinaire  : la souffrance de ceux qui soignent, d’abord, mais aussi la réalité sans fard d’une
salle d’opération, car le réalisateur y est accueilli comme un membre de la famille, devant qui on n’a pas besoin de cacher le linge sale. S’il pointe des causes maintes fois dénoncées par les syndicats – augmentation continue de la charge de travail, gestion technocratique imposée d’en haut, atomisation d’équipes autrefois soudées... –, Jérôme le Maire, en laissant s’exprimer des points de vue contradictoires, met aussi en évidence la complexité du problème. Ce portrait intensément vivant d’un hôpital au bord de la crise de nerfs se veut plus largement la métaphore d’un monde du travail ravagé par la perte de sens et désormais en état d’urgence, selon le livre de Pascal Chabot qui l’a inspiré, Global burn-out. Lire page 6 Film documentaire de Jérôme le Maire (France/Belgique/Suisse, 2016, 1h23mn) - Auteurs  : Pascal Chabot et Jérôme le Maire - Coproduction  : ARTE France, AT-Doc, Zadig Productions, Louise Productions 22.15 Raspoutine Meurtre à Saint-Pétersbourg Le 29 décembre 1916, Raspoutine était assassiné à la suite d’un complot. En s’appuyant sur des recherches récentes, cette biographie dévoile un autre visage du sulfureux mystique. Modeste fils de moujik né à la fin des années 1860, devenu guérisseur et prédicateur itinérant, le mystique Grigori Efimovitch Raspoutine est introduit en 1907 dans l’intimité de la famille impériale, à Saint-Pétersbourg, Nicolas II et son épouse Alexandra espérant qu’il pourra soigner leur fils Alexis, atteint d’hémophilie. Un peu plus d’un siècle après son assassinat, le 29 décembre 1916, celui dont l’influence néfaste sur la tsarine, voire sur son époux, aurait contribué à précipiter la Russie dans la révolution continue de susciter un débat passionné, notamment dans son pays. À la rencontre des historiens qui ont travaillé récemment sur le personnage, ce documentaire nuance sa réputation sulfureuse. JALOUSIES MORTELLES Raspoutine a sans doute cristallisé autour de sa personne la jalousie d’une partie de la famille impériale et de la noblesse russe, excédée à la fois par son immense ascendant sur le peuple et par ses entrées à la cour. Un complot est alors ourdi contre lui. Dans ce documentaire, Olga Outochkina, administratrice du palais Ioussoupov, où Raspoutine fut abattu, dément ainsi qu’il ait été ivrogne et débauché. Une spécialiste de l’occultisme, Marie Turquois- Bowman, croit pouvoir attester de ses dons de guérisseur et de voyance. Quant à l’historien Boris Kolonitski, il relativise son influence politique et replace son assassinat dans un contexte international beaucoup plus large, avec l’hypothèse d’une intervention des services secrets britanniques. Une arrière-petitefille de Raspoutine, Laurence Huot-Soloviev, qui vit à Paris, témoigne également. Passant des paysages sauvages d’une Russie éternelle aux lieux de Saint-Pétersbourg qui virent l’irrésistible ascension de son charismatique et mystérieux héros, le documentaire fait alterner archives filmées, sonores et photographiques avec des scènes reconstituées. Documentaire d’Eva Gerberding (Allemagne, 2016, 52mn) (R. du 10/12/2016) 23.10 Réouverture de l’opéra de Berlin «Scènes de Faust» de SchumannDaniel Barenboim dirige une nouvelle production des Scènes de Faust de Schumannà l’occasion de la réouverture de l’opéra Unter den Linden de Berlin. Une soirée présentée par Annette Gerlach. Après sept années de rénovations, l’opéra d’État Unter den Linden de Berlin rouvre enfin ses portes au public. Exilé au théâtre Schiller le temps des travaux, l’ensemble musical berlinois va pouvoir reprendre ses quartiers dans le mythique opéra, juste à temps pour fêter son 275 e anniversaire. En ce jour de célébration de la réunification allemande, une cérémonie d’ouverture exceptionnelle a été organisée. C’est ce concert inaugural, enregistré un peu plus tôt, qu’ARTE retransmet ce soir en différé  : une nouvelle production ambitieuse des Scènes de Faust de Schumann, dirigée par Daniel Barenboim et mise en scène par Jürgen Flimm. À mi-chemin entre oratorio et opéra, cette œuvre met en musique les textes du Faust de Goethe dans une adaptation vivante et saisissante. HOLGER KETT Opéra (Allemagne, 2017, 2h05mn) Direction musicale  : Daniel Barenboim - Mise en scène  : Jürgen Flimm - Réalisation  : Michael Berger Avec  : André Jung et Roman Trekel (Faust/le Dr Marianus), Elsa Dreisig et Meike Droste (Gretchen), Sven-Eric Bechtolf et René Pape (Méphistophélès) et le Berlin Staatskapelle mardi 3 octobre ARTE MAG N°40. LE PROGRAMME DU 30 SEPTEMBRE AU 6 OCTOBRE 2017 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :