Arte Magazine n°2017-39 23 sep 2017
Arte Magazine n°2017-39 23 sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-39 de 23 sep 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : fatale-station.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 24 septembre ARTE MAG N°39. LE PROGRAMME DU 23 AU 29 SEPTEMBRE 2017 14 18.30 Maestro Joyce DiDonato au Gran Teatre del Liceu BROOKE SHADEN/ERATO/WARNER CLASSICS La guerre et la paix réconciliées par la voix de la mezzo-soprano Joyce DiDonato. Un récital à l’optimisme salvateur. Face à l’horreur, certains se murent dans le silence, d’autres chantent. C’est le cas de Joyce DiDonato qui, frappée par les attentats du 20.10 360° GEO MEDIENKONTOR/ROLAND GOCKEL Sur Bird Island, dans l'archipel des Seychelles, sauvetage des oiseaux menacés par les rats. Au Pérou, focus sur les cultures en terrasses qui s'étendent près de la rivière Cañete. Bird Island, le paradis des oiseaux dans l’Antarctique. Bird Island est un refuge prisé 13 novembre 2015 à Paris, a décidé de réunir au sein d’un même album des airs baroques qui parlent de guerre et de paix. Ainsi est né l’album In War & Peace – Harmony Through Music, un engagement musical total incitant l’auditeur à rechercher la paix au sein par les oiseaux de mer qui viennent y pondre leurs œufs. Or, les rats menacent ce paradis subantarctique. Des chercheurs britanniques, installés sur l’îlot, ont mis en place une vaste opération de sauvetage. Vont-ils réussir leur mission avant que les conditions climatiques ne se dégradent ? d’un monde rempli de chaos. Après le Théâtre des Champs- Élysées, le Carnegie Hall et le Barbican Center, le Gran Teatre del Liceu, à Barcelone, reçoit la mezzo-soprano américaine, accompagnée du chef d’orchestre Maxim Emelyanychev et de l’ensemble Il Pomo d’Oro. Ensemble, ils alternent airs célèbres et découvertes  : Haendel, Purcell ou Leo se répondent au cours de ce récital à l’optimisme salvateur. Concert (France, 2017, 43mn) Réalisation  : Olivier Simonnet Production  : Camera Lucida productions, Askonas Holt, en association avec ARTE France En partenariat avec Pérou, l’agriculture en terrasses Elle jaillit au milieu de la vallée, dans les Andes. Près de la source de la rivière Cañete, au Pérou, s’étendent à perte de vue des cultures en terrasses. Des légumes y ont été semés en fonction des cycles du soleil et de la lune. Un système d’irrigation étendu permet de les alimenter en eau. Une découverte de ces magnifiques cultures en terrasses qui remontent à l’ére pré-inca. Reportage (Allemagne, 2015, 2x20mn) - Réalisation  : Ines Possemeyer, Erika Harzer et Kalle Staymann- Production  : Medienkontor LONDON FILM PRODUCTIONS/RONALD GRANT ARCHIVE Tir 20.55 Cinéma Vacances à Venise Un mélodrame au cœur de la cité des Doges, avec Katharine Hepburn dans l’un de ses plus beaux rôles. Jane Hudson, Américaine d’une quarantaine d’années, part en vacances seule à Venise. Hébergée dans la sympathique pension de la signora Fiorini, elle découvre la ville grâce à Mauro, un gamin des rues qui lui sert de guide. Au cours d’une de ses promenades, elle rencontre Renato, un séduisant antiquaire... SOIF D’ABSOLU Entièrement tourné en décors naturels, ce film fait rayonner la beauté envoûtante de la cité des Doges. Mais David Lean dévoile tous les aspects de Venise, les vues touristiques comme les recoins plus secrets, plus quotidiens. Aux plans de carte postale sur les canaux succèdent des contrepoints ironiques comme ce brusque jeté d’ordures sous le regard médusé de Katharine Hepburn, qui, mitraillant tout
de sa caméra portative, joue consciencieusement les touristes. Le réalisateur fait preuve de la même inventivité dans sa mise en scène, insufflant vie et sensualité à cette idylle, qui aurait pu tomber dans le cliché, entre un séduisant Italien aux tempes grises et une vieille fille, aussi touchante que coincée, à laquelle Katharine Hepburn, dans l’un de ses plus rôles, prête sa nerveuse élégance. (Summertime) Film de David Lean (États-Unis/Royaume-Uni, 1955, 1h40mn, VF/VOSTF) Scénario  : David Lean, H. E. Bates, d’après la pièce The Time of the Cuckoo d’Arthur Laurents - Avec  : Katharine Hepburn (Jane Hudson), Rossano Brazzi (Renato De Rossi), Isa Miranda (signora Fiorini), Gaetano Autiero (Mauro), Darren Mc Gavin (Eddie Yaeger) - Production  : London Film Productions, Lopert Productions - (R. du 15/3/2009) 22.30 Lauren Bacall, ombre et lumière COURTESY EVERETT COLLECTION CHARLIESIEM.COM Son histoire d’amour mythique avec Humphrey Bogart a imprimé à jamais la pellicule de chefsd’œuvre du film noir. À son image, un classieux portrait intime de Lauren Bacall, surnommée « The Look ». Son regard, magnétique, qui lui vaudra son surnom, « The Look », sa classe et son timbre de voix éraillé l’ont propulsée, dès son premier film, Le port de l’angoisse, dans la mythologie hollywoodienne. Lauren Bacall, née Joan Betty Perske, a 19 ans, et la passion naissante entre la débutante et son partenaire adulé, Humphrey Bogart, 44 ans, irradie l’écran. La petite fille du Bronx, élevée par sa mère 23.25 A Modern Man Charlie Siem, violoniste modèle après l’abandon paternel, courait jusque-là les cachets à Broadway entre deux séances de mannequinat. Celle qui se décrit comme « une grande perche plate avec de grands pieds » s’étonne de cette gloire précoce. Mais plus encore que son talent, c’est son histoire d’amour fou avec « Bogie » qui fonde sa légende, la condamnant du même coup au rôle d’épouse de l’icône. Le couple le plus glamour de l’histoire du cinéma tourne trois joyaux noirs encore, Le grand sommeil, Les passagers du vent et Key Largo. Après la mort de Bogart, douze ans plus tard, Lauren Bacall change de registre, basculant dans la comédie, avant d’être délaissée par les studios. Mais son triomphe tardif sur les planches de Broadway sonnera comme une revanche. BETTY Au travers d’extraits cultes de sa filmographie, d’archives et d’entretiens délicieux, entre insolence et humilité, ce film part en quête de Betty derrière Bacall. Laquelle, timide et vulnérable, ne se reconnaissait pas dans cette image de femme fatale aux nerfs d’acier composée par les studios. Le portrait intime d’une lady new-yorkaise disparue en 2014, qui avait prédit avec un humour lucide  : « Ma nécrologie sera pleine de Bogart. » Lire page 4 Documentaire de Pierre-Henry Salfati (France, 2017, 52mn) - Coproduction  : ARTE France, Siècle Productions, TCM Productions Portrait du violoniste Charlie Siem, musicien perfectionniste et ambitieux. Charlie Siem a tout pour lui  : violoniste de talent, bel homme, et issu d’une famille fortunée, il se produit sur les plus grandes scènes devant un public enthousiaste. À 30 ans, il pose également pour des marques telles que Hugo Boss ou Armani. Tout semble lui sourire, et, pourtant, il demeure insatisfait. Vers quoi tendre lorsque l’on possède déjà tout ? Il doit aussi faire preuve de détermination pour trouver sa place dans le milieu exigeant de la musique classique. Signé par la réalisatrice plusieurs fois primée Eva Mulvad, ce documentaire brosse le portrait d’un jeune homme moderne en quête de perfection. Documentaire d’Eva Mulvad (Allemagne/Danemark, 2016, 58mn) dimanche 24 septembre ARTE MAG N°39. LE PROGRAMME DU 23 AU 29 SEPTEMBRE 2017 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :