Arte Magazine n°2017-35 26 aoû 2017
Arte Magazine n°2017-35 26 aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-35 de 26 aoû 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : jeannette.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 28 août ARTE MAG N°35. LE PROGRAMME DU 26 AOÛT AU 1 ER SEPTEMBRE 2017 16 PAUL BLIND 20.05 28 minutes Présenté par Élisabeth Quin, le rendez-vous quotidien consacré à l’actualité et au débat fait sa rentrée en accueillant de nouveaux co-intervieweurs. Avec curiosité, vivacité et humour, Élisabeth Quin et son équipe s’emparent de l’actualité chaque soir à 20.05, séduisant toujours plus de téléspectateurs. En cette rentrée, deux nouveaux co-intervieweurs – Éric Chol (Courrier international) et Vincent Trémolet de Villers (Le Figaro) – rejoignent Nadia Daam (Slate), Renaud Dély (Marianne) et Claude Askolovitch (Vanity Fair), ainsi que les chroniqueurs Xavier Mauduit et François Saltiel. Sans oublier les rubriques « Empreinte digitale » de Marc-Antoine de Poret, « Mise au point » de Sandrine Le Calvez, « Kiss kiss bang bang » de Thibaut Nolte, « Désintox » en partenariat avec Libération et « Dérive des continents » de Benoît Forgeard. Magazine présenté par Élisabeth Quin (France, 2017, 43mn) - Coproduction  : ARTE France, KM Sur le Web, les internautes peuvent, avant l’émission, poser des questions via le site et les réseaux sociaux, mais aussi discuter entre eux pendant la diffusion, voir le replay et découvrir des bonus. L FRIEDRICH-WILHELM-MURNAU-STIFTUNG, WIESBADEN k, 20.50 Cinéma 100 ans de l’UFA Les aventures fantastiques du baron de Münchhausen Gags, trucages et morceaux de bravoure, à la mesure du plus hâbleur et courageux des aventuriers. Tournée sous le III e Reich dans le but de divertir la population, une fable fantastique diffusée en version restaurée. De retour d’un voyage dont il a rapporté des récits délicieusement mensongers, KarlFriedrich Hieronymus, baron de Münchhausen, est nommé officier au service de Catherine II. Envoyé en mission à Saint-Pétersbourg, il rencontre le sulfureux comte Cagliostro qui lui fait don d’une bague capable de le rendre invisible et de lui offrir l’éternelle jeunesse. Le baron aventurier séduit la tsarine, qui lui accorde ses faveurs. Fin stratège, il s’engage auprès des Russes pour combattre les Turcs. Propulsé à cheval sur un boulet de canon, il réussit à pénétrer dans une citadelle assiégée. Son adresse est fort appréciée à la cour du sultan... FÉERIE DE L’AGFACOLOR Pour ce quatrième film tourné en couleurs sous le III e Reich, l’UFA (Universum Film AG) n’a pas lésiné sur les moyens  : vedettes et beautés prestigieuses, décors somptueux, effets spéciaux révolutionnaires. Pour le scénario, les dirigeants du grand studio berlinois firent appel au romancier Erich Kästner, dont les livres avaient été brûlés publiquement le 10 mai 1933. Ce dernier l’écrivit sous le pseudonyme de Berthold Bürger (une allusion à Gottfried August Bürger, qui immortalisa, au XVIII e siècle, les aventures d’un héros nommé Münchhausen en Allemagne, baron Crac en France et Castaña en Espagne), sans se priver de faire des allusions à l’actualité politique de l’époque. Le film, tourné en huit mois, fut présenté le 5 mars 1943, peu après la défaite de Stalingrad. Il était censé divertir le public et lui faire provisoirement oublier une réalité de plus en plus sombre. (Münchhausen) Film de Josef von Báky (Allemagne, 1943, 1h51mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Berthold Bürger (Erich Kästner), d’après le roman de Gottfried August Bürger - Avec  : Hans Albers (Münchhausen), Brigitte Horney (la tsarine Catherine II), Ferdinand Marian (Cagliostro) - Décors  : E. Hasler, O. Gülstorff Production  : UFA - (R. du 1 er/1/2007) Version restaurée
UFA Une fabrique à rêves fête ses 100 ans ARTE célèbre, en deux temps, le centenaire du grand studio berlinois avec des films et des documentaires, à l’antenne et sur le Web. Lundi 28 août Les aventures fantastiques du baron de Münchhausen à 20.50 La fabrique du film allemand – L’UFA fête ses 100 ans à 22.45 Force et beauté à 23.45 Lundi 4 septembre On a arrêté Sherlock Holmes à 20.50 Viktor Viktoria à 22.40 L’amour de Jeanne Ney à 0.20 Lundi 11 septembre Laissez faire les femmes ! à 20.55 Titanic à 22.25 Lundi 4 décembre Les mutins du Yorik à 20.55 Kolberg à 22.35 Les films interdits du III e Reich à 0.15 Lundi 11 décembre L’ange bleu à 20.55 Offrande au bien-aimé à 22.35 Quand Hitler faisait son cinéma à 0.15 Retrouvez également trois films produits par l’UFA en ligne sur arte.tv  : Le dernier des hommes, L’homme qui cherche son assassin et Paramatta, bagne de femmes. 22.45 Le documentaire culturel 100 ans de l’UFA La fabrique du film allemand L’UFA fête ses 100 ans Retour sur cent ans de cinéma allemand à travers l’histoire des mythiques studios de l’UFA. C’est une société de production cinématographique dont le parcours tumultueux fera écho aux nombreux bouleversements de l’histoire allemande. Créée en 1917 dans un but de propagande par les militaires de l’Empire allemand finissant, puis nationalisée par Goebbels qui en fit un organisme d’État, l’UFA (Universum Film AG) a changé cinq fois d’étendard en cent ans, en passant de la République de Weimar au régime nazi puis à l’ère Adenauer, fondateur de l’Allemagne contemporaine. Dans l’entre-deux-guerres, l’UFA a produit de nombreux chefs-d’œuvre et révélé des 23.45 Cinéma 100 ans de l’UFA Force et beauté FRIEDRICH-WILHELM-MURNAU-STIFTUNG, WIESBADEN SWR maîtres comme Ernst Lubitsch, Fritz Lang, Friedrich Wilhelm Murnau et Douglas Sirk. Depuis ses studios de Babelsberg, ce paquebot cinématographique s’est imposé comme le miroir de l’Allemagne. Qui tirait les ficelles, quelles luttes de pouvoirs se jouaient en coulisses ? Le centenaire de ces studios mythiques est l’occasion d’un retour en images – illustré Une pépite du cinéma documentaire muet au charme suranné, en forme d’éloge de la culture physique. C’est dans les années 1920 qu’émerge en Allemagne la Körperkultur, mouvement de masse célébrant le corps sain, la culture physique et les activités de plein air, et qui sera exacerbé jusqu’au culte une décennie plus tard dans l’idéologie nazie. Premier film documentaire long produit par l’UFA, Force et beauté s’inscrit parfaitement dans cette mouvance  : tout en faisant l’éloge de la pratique sportive, il se veut pédagogique dans sa promotion d’une hygiène de vie saine dès le plus jeune âge, notamment à travers des exercices de posture ou de respiration. Les séquences qu’il présente, d’extraits de films cultes ou oubliés, mais aussi d’interviews d’historiens et de professionnels du septième art – sur l’histoire d’un empire disparu sous les bombes et ressuscité partiellement de ses cendres en RDA. Documentaire de Sigrid Faltin (Allemagne, 2017, 52mn) Coproduction  : ARTE, SWR, RBB tantôt instructives tantôt insolites (reconstitutions de combats de lutteurs de la Grèce antique, chorégraphies expressionnistes ou scènes de danse des quatre coins du monde), mettent en scène un certain nombre d’athlètes célèbres. On y retrouve notamment le nageur (et futur Tarzan) Johnny Weissmuller, ainsi qu’une toute jeune Leni Riefenstahl, qui y fait sa première apparition au cinéma en tant que danseuse. (Wege zu Kraft und Schönheit) Film muet de Nicholas Kaufmannet Wilhelm Prager (Allemagne, 1925, 1h52mn, noir et blanc) - Scénario  : Wilhelm Prager, Nicholas Kaufmann, Ernst Krieger - Avec  : Niddy Impekoven, Hertha von Walther, La Jana, Leni Riefenstahl, Johnny Weissmuller - Production  : UFA-Kulturfilmabteilung lundi 28 août ARTE MAG N°35. LE PROGRAMME DU 26 AOÛT AU 1 ER SEPTEMBRE 2017 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :