Arte Magazine n°2017-32 5 aoû 2017
Arte Magazine n°2017-32 5 aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-32 de 5 aoû 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : révolution Beatles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
mardi 8 août ARTE MAG N°32. LE PROGRAMME DU 5 AU 11 AOÛT 2017 14 5.00 LM SMETANA – « MA PATRIE" Concert 5.50 M XENIUS Comment fonctionne un port moderne ? (4) Magazine 6.15 7 R ARTE REPORTAGE Magazine 7.10 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M XENIUS Les insectes  : pourquoi sont-ils indispensables ? Magazine 7.45 EM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Bourgogne, Côte-d’Or Série documentaire 8.10 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.50 LMEM LA VALSE DES CONTINENTS L’Europe d’aujourd’hui Série documentaire 9.35 M MISSION MARS Le programme spatial européen entre rêves et réalité Documentaire 10.35 LEM LA VIE SUR LE RÉCIF Hiver ; Printemps ; Été Série documentaire 12.507 ARTE JOURNAL 13.00 L CHEMINS D’ÉCOLE, CHEMINS DE TOUS LES DANGERS Le Mexique Série documentaire 13.35 EM SQUADRA CRIMINALE (7 & 8) Série 15.10 COUP DE CŒUR 15.35 M UNE ÈRE NOUVELLE (1) La Renaissance Documentaire 16.30 7 R INVITATION AU VOYAGE Émission Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 17.05 7 R XENIUS La septicémie ou l’ennemi dans le sang Magazine 17.30 L7 ER ENQUÊTE D’AILLEURS Les momies des tourbières  : des corps pour les dieux Série documentaire 18.05 LM LA CÔTE EST DES ÉTATS-UNIS New York, la Grosse Pomme Série documentaire 19.00 L7 DES INSECTES AU MENU Œufs de fourmis du Mexique Série documentaire 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 L7 MR HIROSHIMA, LA VÉRITABLE HISTOIRE Documentaire 22.30 7 E DE NUREMBERG À TOKYO Documentaire 23.30›1.20 L LE MARCHÉ DE LA DÉPENDANCE 23.30 L L’ARMÉE DES SOIGNANTES LOW COST Documentaire 0.25 L MAISONS DE RETRAITE Un monde sans pitié Documentaire 1.20 L7 PLEINS FEUX SUR LES POMPIERS Documentaire 2.10 L7 R LE TRISTEMENT CÉLÈBRE M. BOUT Documentaire 3.40 M À QUOI RESSEMBLERA L’HOMME DE DEMAIN ? Documentaire Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français 20.50 Hiroshima, la véritable histoire Diffusé à l'occasion du 72 e anniversaire de la déflagration d’Hiroshima, cette enquête de grande ampleur replace la vérité historique aux avant-postes et propose d’étonnants témoignages sur un événement qui a provoqué tant d’aveuglement. Soirée présentée par Émilie Aubry Les noms sont entrés dans la mémoire collective, et ils résonnent encore de manière macabre. Le projet atomique américain s’appelait « Manhattan Project », la bombe, « Little Boy », et l’avion qui a ouvert sa soute, Enola Gay. Le 6 août 1945, sur ordre du président Truman, un bombardier B-29 largue sur Hiroshima la première arme nucléaire jamais utilisée lors d’une guerre. « Il y eut un anneau de feu rouge et aveuglant, un scintillement de couleurs. Je ne devrais pas le dire, mais c’était magnifique », confie un des survivants. « L’aube d’une ère nouvelle », assurent certains scientifiques. Quatre-vingt mille Japonais paient de leur vie sur-le-champ ce basculement de l’histoire de l’humanité, et au moins cent quarante-mille au total trouveront la mort. Si les suites immédiates et dantesques de l’explosion sont l’épicentre du documentaire, elles n’en constituent pas l’unique objet. Grâce à la révélation d’étonnants secrets, Hiroshima, la véritable histoire dissipe les écrans de fumée qui ont, en partie à cause de l’habile désinformation occidentale, détourné le monde de la réalité des faits. TEST GRANDEUR NATURE Cette investigation ambitieuse éclaire aussi bien les motivations réelles des Américains que les conséquences sociales, sanitaires et environnementales du désastre. « Little Boy » était-elle un « mal nécessaire » pour forcer les Japonais à capituler ? Le film démontre que le pays de l’empereur Hirohito avait de toute façon déjà perdu la guerre et s’apprêtait à négocier. Les objectifs de Truman étaient autres  : tester in vivo l’efficacité de la bombe et devancer les Russes dans la course à l’armement. Même duplicité après la seconde explosion atomique, à Nagasaki, le 9 août  : les Américains coupent du monde les zones japonaises dont ils ont pris le contrôle, font des études scientifiques mais ne soignent personne. Le quotidien des irradiés est occulté  : considérés comme des pestiférés, ils doivent subir l’emprise rapace des mafias japonaises et la désagrégation des rapports humains. Dans le même temps, aux États- Unis, une propagande gouvernementale massive tente de légitimer les bombes et de rendre populaire le recours au nucléaire. Bénéficiant d’images d’archives inédites et de documents confidentiels, le film de Lucy van Beek met en avant de nombreux témoignages, notamment japonais (experts, agents secrets, survivants). Documentaire de Lucy van Beek (Royaume-Uni, 2015, 1h30mn) - Production  : Brook Lapping Productions (R. du 4/8/2015) I EXCLUSIVITÉ NUMÉRIQUE Sur hibakushas.arte.tv, découvrez un webdocumentaire dédié aux hibakusha (les survivants du drame).
NARA 22.30 De Nuremberg à Tokyo Après la Seconde Guerre mondiale, le procès de Tokyo devait permettre de juger les crimes de l’armée japonaise. Il fut un fiasco, déplorable exemple de la justice des vainqueurs. Un total de 828 audiences, 419 témoignages, 4 336 pièces versées au dossier entre les mains de 11 juges et 28 accusés  : voilà en quelques chiffres les grandes données du procès de Tokyo, qui s’est ouvert en janvier 1946 et a duré deux ans, six mois et quinze jours. Le tribunal militaire international pour l’Extrême-Orient se voulait comparable à celui mis en place à Nuremberg  : un modèle de justice pour juger les crimes de guerre du Japon. Orchestrée par le général MacArthur, qui supervise l’occupation américaine du pays depuis sa capitulation en août 1945, cette instance est aujourd’hui qualifiée de « mascarade hypocrite ». ÉPARGNER L’EMPEREUR Le principal obstacle à la réalisation d’une justice impartiale tient surtout à l’absence au prétoire de l’empereur Hirohito. Comment expliquer en effet que soient traduits devant la cour des responsables issus de seize gouvernements quand celui qui a été le plus haut dignitaire de l’État durant les quatorze ans de guerre n’a pas été cité à comparaître, même en tant que témoin ? Pour s’assurer de la docilité du Japon dans une Asie appelée à devenir cruciale, notamment dans la lutte contre le communisme, MacArthur cherche à tout prix à le préserver. La responsabilité impériale est alors minutieusement gommée et les atrocités commises par l’armée japonaise ne tardent pas à prendre le même chemin. Enrichi d’archives d’une grande qualité, le documentaire, qui marie des infographies dynamiques et des dessins réalisés à la manière des estampes, éclaire d’une manière inédite les controverses qui ont émaillé ce grand procès oublié. Documentaire de Tim B. Toidze (France, 2016, 57mn) Coproduction  : ARTE France, Point du Jour, Sundial Entertainment 23.30›1.20 Thema Le marché de la dépendance Avec l’allongement de la durée de la vie, la prise en charge des personnes âgées est devenue un enjeu financier majeur. Enquêtes. 23.30 L’armée des soignantes low cost Avec le vieillissement de la population, de plus en plus d’Européens font appel à des auxiliaires de vie venues des pays de l’Est. Le phénomène est en constante augmentation. Chaque année, toujours plus de femmes originaires de pays d’Europe de l’Est rejoignent l’Europe occidentale où elles travaillent comme aides à domicile auprès de personnes âgées. DROIT ET DIGNITÉ Souvent démunies face au troisième âge, les familles se tournent de plus en plus vers cette option plus abordable qu’une onéreuse maison de retraite. Les auxiliaires de vie, qui seraient entre cent cinquante mille et quatre cent mille en Allemagne, sont pour la plupart employées au noir. Outre l’épineux problème de leurs activités non déclarées, les conditions 0.25 Maisons de retraite Un monde sans pitié Enquête sur le modèle allemand de prise en charge des personnes âgées dépendantes, ouvert au secteur privé depuis 1995. Qui en profite réellement ? Alors que le nombre de personnes vivant en maison de retraite en Allemagne n’a jamais été aussi élevé, ces établissements suscitent de plus en plus de critiques. Préoccupés par la dégradation de la qualité des soins depuis la réforme de l’assurance dépendance de 1995, des citoyens ont récemment saisi le tribunal constitutionnel fédéral. Pour eux, l’État négligerait son devoir de protection visà-vis de centaines de milliers de citoyens vulnérables, portant ainsi atteinte à leurs droits fondamentaux. LE PROFIT À TOUT PRIX ? Cette plainte sert de point de départ à une enquête fouillée sur la prise en charge des personnes âgées outre-Rhin. En rencontrant ses principaux acteurs (aides-soignantes, STEFAN HOGE de travail de ces femmes, résidant à demeure chez leurs employeurs, suscitent l’inquiétude. En contrepoint du suivi, au quotidien, d’Alicja, jeune auxiliaire de vie polonaise, syndicalistes, inspecteurs du travail et sociologues donnent l’alerte sur ce modèle en passe de s’installer durablement en Europe. HOFERICHTER UND JACOBS Documentaire d’Ingo Dell (Allemagne, 2017, 52mn) avocats des plaignants, présidente d’une chaîne de maisons de retraite, investisseur…), on découvre un système souvent plus motivé par la recherche du profit que par l’intérêt général. Même si l’exemple d’une maison de retraite privée en Bavière, offrant à ses pensionnaires des soins de qualité, rappelle que, dans certaines conditions, la gestion privée n’est pas forcément incompatible avec le respect de la personne. Documentaire d’Ariane Riecker (Allemagne, 2017, 52mn) – Production  : Hoferichter und Jacobs mardi 8 août ARTE MAG N°32. LE PROGRAMME DU 5 AU 11 AOÛT 2017 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :