Arte Magazine n°2017-31 29 jui 2017
Arte Magazine n°2017-31 29 jui 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-31 de 29 jui 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : wight is wight.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
mardi 1er août ARTE MAG N°31. LE PROGRAMME DU 29 JUILLET AU 4 AOÛT 2017 14 5.00 M THE PROMS 2015 Hommage à Bernstein Concert 6.15 7 R ARTE REPORTAGE Magazine 7.10 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M XENIUS Comment fonctionne un port moderne ? (1) Magazine 7.45 EM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Cinque Terre, Italie Série documentaire 8.10 M INVITATION AU VOYAGE Émission 8.45 LEM LES AVENTURES CULINAIRES DE SARAH WIENER EN GRANDE- BRETAGNE Un pique-nique mythique Série documentaire 9.30 EM L’AUBE DE L’HUMANITÉ Documentaire 11.10 LM ÉVOLUTION DES ESPÈCES  : QUAND L’HOMME S’EN MÊLE Documentaire 12.05 LMEM LA VALSE DES CONTINENTS L’Europe d’aujourd’hui Série documentaire 12.50 7 ARTE JOURNAL 13.00 LR CHEMINS D’ÉCOLE, CHEMINS DE TOUS LES DANGERS Le Kenya Série documentaire 13.35 LM LE MESSAGE Film Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants =I g m w 1E1 Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Eil M1:11 El CI:1 Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 16.30 7 R INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 7 R XENIUS Comment fonctionne un port moderne ? (2) Magazine 17.30 L7 ER ENQUÊTE D’AILLEURS Rome, les premiers chrétiens Série documentaire 18.05 L7 R À LA CONQUÊTE DU MONDE (1) Fernand de Magellan Documentaire 19.00 L7 R L’AUSTRALIE SAUVAGE La jungle des grands oiseaux Série documentaire 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 L7 R SUCRE, LE DOUX MENSONGE Documentaire 22.20 L7 MER LE SABLE Enquête sur une disparition Documentaire 23.35 L7 LES PETITES BOTTES JAUNES Documentaire 1.10 L7 ER GÉNÉRATION ENTREPRENEURS Documentaire 2.10 L7 R TOXIQUE ! Que faire des déchets ultimes ? Documentaire 3.05 LM LA TENDRESSE Film Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français Soirée présentée par Thomas Kausch 20.50 Sucre, le doux mensonge Comment, depuis les années 1970, l’industrie agroalimentaire a œuvré pour augmenter les doses de sucre dans nos assiettes, avec à la clé un problème majeur de santé publique. Enquête. NEVILLE OTTEY C’est en épluchant les archives internes de la Great Western Sugar Company, l’un des fleurons de l’industrie sucrière américaine, que la dentiste Cristin Kearns a fait une découverte de taille, exposée fin 2012 dans le magazine américain Mother Jones  : dans les années 1970, l’industrie mondiale du sucre a mis au point une stratégie délibérée de conquête, visant à inclure toujours plus de saccharose dans l’alimentation quotidienne mondiale et à en dissimuler sciemment les risques sanitaires. Quarante ans durant, l’Association américaine du sucre et ses homologues d’autres continents ont réussi à faire prospérer un empire lourd de plusieurs milliards et à transformer les habitudes alimentaires à l’échelle planétaire. Conséquence de la nouvelle addiction qu’ils ont su généraliser, l’obésité, le diabète et les maladies cardiaques se répandent à travers le monde, notamment chez les enfants. SUCRE ET TABAC, MÊME COMBAT ? Le lobby du sucre est désormais au banc des accusés. Sa ligne de défense, jusqu’ici, ne bouge pas d’un iota  : il exige de ses détracteurs toujours davantage de preuves de la nocivité du sucre. Des manœuvres qui rappellent celles de l’industrie du tabac pour retarder coûte que coûte l’application des décisions politiques. Alors que l’industrie, la recherche et les pouvoirs publics se mènent une lutte de plus en plus dure, la bombe à retardement sanitaire approche de l’explosion... Cette enquête dévoile les mensonges de l’industrie sucrière et les recours possibles pour enrayer l’épidémie. Documentaire de Michèle Hozer (Allemagne/Canada, 2015, 1h30mn) - Coproduction  : Cutting Factory, ZDF/ARTE (R. du 13/10/2015)
22.20 Le sable Enquête sur une disparition De Bombay à la Bretagne en passant par Dubaï ou les Maldives, cette passionnante enquête en forme de thriller dévoile une urgence planétaire  : la menace qui pèse sur le sable, dont le pillage s’accélère. On le trouve dans le béton, qui alimente, au rythme de deux tonnes par an et par être humain, un boom immobilier ininterrompu. Mais aussi dans les puces électroniques, le papier, le plastique, les peintures, les détergents, les cosmétiques... Ce sable que nous aimons laisser filer entre nos doigts s’est glissé dans tous les interstices de notre quotidien. L’industrie le consomme en quantités croissantes, plus encore que le pétrole. Peut-être parce que, contrairement à l’or noir, cette matière première perçue comme inépuisable est restée à ce jour pratiquement gratuite. Alors que le sable des déserts est impropre à la construction, les groupes du bâtiment ont longtemps exploité les rivières et les carrières. Puis ils se sont tournés vers la mer, provoquant ce qui est en train de devenir une catastrophe écologique. Car le sable joue un rôle essentiel dans la protection des côtes et l’équilibre des écosystèmes marins. Les conséquences de cette surexploitation apparaissent peu à peu au grand jour. Petit à petit, les appétits économiques ont grignoté au moins 75% des plages du monde et englouti des îles entières, en Indonésie et aux Maldives, tandis que Singapour ou Dubaï ne cessaient d’étendre leur territoire en important, parfois frauduleusement, du sable. Disparition des poissons, impact aggravé de l’érosion et des tempêtes, bords de mer devenus lunaires...  : face aux timides régulations adoptées pour tenter de limiter le pillage, la « ruée vers le sable » s’est accélérée, sous l’égide d’entreprises multinationales et de mafias locales. MARCHANDS DE SABLE Par le biais d’une investigation méticuleuse, Denis Delestrac parvient à montrer une réalité connue alors des seuls scientifiques et des défenseurs de l’environnement, mais aussi des professionnels des travaux publics – dont les explications accompagnent de saisissantes séquences tournées dans le monde entier. Ici, ce sont les « petites mains » des trafiquants de sable qui prélèvent leur butin, au vu et au su de tous, sur les plages de Tanger ou en plongeant dans l’eau transparente des Maldives, tandis que des marchands de sable réunis en congrès spéculent sur les profits qu’ils vont engranger grâce à une ressource qui appartient à tous. Là, c’est l’État de Floride, qui, à grand renfort de dragueuses offshore et de bulldozers, renfloue ses plages en voie de disparition, contribuant ainsi à déséquilibrer davantage l’écosystème maritime qui a fait sa renommée touristique. De leur côté, les élus et la population des Côtes-d’Armor, en Bretagne, se mobilisent contre un nouveau projet de dragage. Une exception. Prix de l’impact Figra- Amnesty International 2015 - Prix du meilleur programme environnement et nature, Rockie Awards 2014 - Prix du meilleur documentaire, Prix Gémeaux 2014 - Premier Prix (Golden Sun du meilleur film), Ficma 2013 Documentaire de Denis Delestrac (France/Canada, 2013, 1h14mn) Coproduction  : ARTE France, Rappi Productions, La Compagnie des Taxi-Brousse, Informaction (R. du 28/5/2013) POST CONTROL 23.35 Les petites bottes jaunes Le réchauffement climatique vu par le réalisateur finlandais John Webster  : un documentaire touchant et plein d’espoir. Quelle trace laisserons-nous de notre passage sur Terre ? Quelle planète souhaitons-nous léguer à nos petits-enfants ou à nos arrière-petits-enfants ? Telles sont les questions posées dans ce film par le réalisateur John Webster. Choisissant d’aborder le sujet du changement climatique sous un angle personnel, le cinéaste finlandais s’adresse à son arrière-petite-fille imaginaire, qu’il prénomme Dorit et dont les petites bottes jaunes fouleront d’autres rivages que ceux que nous connaissons, en raison de l’élévation du niveau des océans. Mines de charbon sibériennes, îles Marshall et New York  : trois décors différents pour un même message résolument optimiste. Si le monde est en plein bouleversement, chacun a le pouvoir d’agir à son échelle contre le réchauffement climatique. Documentaire de John Webster (Allemagne, 2017, 1h34mn) mardi 1er août ARTE MAG N°31. LE PROGRAMME DU 29 JUILLET AU 4 AOÛT 2017 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :