Arte Magazine n°2017-27 1er jui 2017
Arte Magazine n°2017-27 1er jui 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-27 de 1er jui 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : O.J. Simpson.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 7 juillet ARTE MAG N°27. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 JUILLET 2017 Sous-titrage pour sourds 12 M et malentendants R Audiovision pour aveugles 1Z1 et malvoyants =I EN Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant III sept jours après la diffusion 15:=1 IED Vidéo à la demande 24 5.00 M THE XX Halle Tony-Garnier, Lyon Concert 6.25 M 28 MINUTES Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM XENIUS Les moutons sont-ils seulement élevés pour leur laine ? Magazine 7.45 LEM VILLAGES DE FRANCE Villefranche-de-Conflent Série documentaire 8.10 M INVITATION AU VOYAGE Émission 8.50 M LES ÎLES DE SA MAJESTÉ L’île de Jersey Série documentaire 9.35 LM LE DRAGON À MILLE TÊTES Documentaire 10.30 M HONG KONG, GÉNÉRATION RÉTROCESSION Documentaire 11.35 M LE LONG CHEMIN VERS LE SOMMET DE L’EVEREST Documentaire 12.15 M LA CUISINE ANTIGASPI Roumanie Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Reportage 13.30 LR L’ASSASSIN IDÉAL Téléfilm (VF) 15.00 M LES AFFAMEURS Film 16.30 R INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 7 XENIUS Les miroirs Magazine 17.35 7 ER PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Lac Majeur, Italie Série documentaire 18.05 LMEM ENQUÊTE SUR LA MOMIE DES TOURBIÈRES Documentaire 19.00 L7 MER LA VALSE DES CONTINENTS L’Asie d’aujourd’hui Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.45 7 ER LA MINUTE VIEILLE La fête des voisins Série 20.50 7 O. J. SIMPSON : MADE IN AMERICA (1 & 2) Série documentaire 0.05 7 BERLIN LIVE Blondie Concert 1.05 7 L BERLIN LIVE Kaiser Chiefs Concert 2.10 7 LR SANG FINNOIS, CŒUR SUÉDOIS Documentaire 3.40 M ARTE REGARDS Reportage 4.15 BEST OF «ARTE JOURNAL» Pour mieux profiter d’ARTE Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français AP IMAGES/BETTMANN/CORBIS 20.50 O. J. Simpson : Made in America (1 & 2) Vingt ans après son procès-fleuve, cette fresque documentaire magistrale met à nu le destin d’une star déchue qui a cristallisé les démons de l’Amérique, et en premier lieu la question raciale. Par une nuit de juillet 1994, Nicole Brown Simpson, ex-épouse d’O. J. Simpson, champion de footballaméricain reconverti en vedette de l’industrie des loisirs, est brutalement assassinée avec son ami Ronald Goldman dans sa maison de Los Angeles. Un fait divers tragique («le crime du siècle» aux États-Unis) resté dans toutes les mémoires, de même que l’acquittement spectaculaire, quinze mois plus tard, au terme d’un procès médiatisé à outrance, du principal suspect, le mari violent et divorcé jaloux  : Orenthal James Simpson, que les Américains appellent simplement «O. J.» Depuis l’enfance d’O. J. Simpson dans un ghetto déshérité de San Francisco jusqu’à sa condamnation à trente-trois ans de prison en 2008, pour une pitoyable attaque à main armée, ce feuilleton documentaire tente de comprendre la forte dimension symbolique d’un procès qui a cristallisé la division raciale de l’Amérique – des millions d’Afro-Américains ont accueilli dans une explosion de joie la libération d’un des leurs, alors que l’immense majorité des Blancs jugeait l’accusé coupable. En mettant à nu le destin de la star déchue, mais aussi le contexte collectif dans lequel il s’inscrit, ce récit choral impressionnant de maîtrise et d’ampleur montre un concentré des démons de l’Amérique  : la discrimination raciale, l’injustice sociale, mais aussi le culte de la célébrité et du spectacle... 1. «Je ne suis pas noir, je suis O. J.» En 1967, un jeune athlète noir devient la star de l’université USC de Los Angeles grâce à sa capacité hors norme à percer les lignes ennemies sur un terrain de footballaméricain. L’année suivante, trois ans après les émeutes du quartier de Watts, qui ont ravagé la ville et secoué l’Amérique,
un nombre croissant de sportifs afro-américains mettent en danger leurs carrières pour s’engager dans le combat pour les droits civiques. Mais ce prodige aux allures de gendre idéal s’en tient prudemment à distance, pour devenir le chouchou d’une Amérique blanche pourtant encore ouvertement raciste. «Je ne suis pas noir, je suis O. J.», résume-t-il. À la fin des années 1970, quand il prend une retraite précoce après plusieurs années de records au sein de l’équipe de Buffalo, O. J. Simpson, alias «The Juice», semble une parfaite incarnation du rêve américain. Devenu célébrissime, notamment grâce à des spots publicitaires, il entame une carrière de comédien et emménage à Brentwood, un quartier huppé de Los Angeles avec sa nouvelle compagne  : Nicole Brown. 2. Dans cette ville de violences policières Le deuxième volet déroule à travers les années 1980 le conte de deux cités nommées Los Angeles qui ne se rencontrent jamais. Dans la première, qui se félicite de compter parmi ses concitoyens l’irrésistible O. J. Simpson, la célébrité est synonyme de pouvoir. La seconde, pauvre et noire, subit depuis des décennies une violence policière passée largement sous silence. De la mort d’une jeune veuve nommée Eula Love, tuée par balles devant ses enfants en 1979, au passage à tabac, en 1992, de Rodney King, un automobiliste noir en excès de vitesse, la violence de la police de Los Angeles envers les Afro-Américains adresse à ceux-ci un message sans ambiguïté  : ils restent des citoyens de seconde zone. Alors que l’acquittement des policiers agresseurs de Rodney King provoque des émeutes meurtrières dans la ville, O. J. Simpson, adulé, vit un scénario exactement contraire  : qu’il triche au golf ou que sa jeune épouse terrifiée appelle la police, au premier jour de 1989, parce qu’il vient de la rouer de coups, rien ne semble pouvoir ternir son image... Meilleur documentaire, Oscars 2017 Lire page 6 Série documentaire d’Ezra Edelman (États-Unis, 2016, 5x1h30mn) - Production  : RB, ESPN Films, Laylow Films Les trois derniers épisodes sont diffusés samedi 8 juillet à 20.50. ALEXANDER THOMPSON/KOBALD TV 0.05 Berlin Live Blondie Debbie Harry et ses musiciens font une escale sur la scène de Berlin Live à l’occasion de la sortie de leur onzième album. Depuis plus de quarante ans, la chanteuse Debbie Harry et le guitariste Chris Stein enflamment les scènes du monde entier avec le groupe Blondie. À leur actif, un nombre incalculable de tubes tels que «Heart of Glass», «Call Me» ou «Atomic», qui font toujours danser dans les boîtes de nuit. Mêlant des influences rock, punk, pop, disco, rap et même reggae, le groupe new-yorkais ne s’est jamais enfermé dans un genre musical et a réussi à se renouveler au fil des décennies. Intronisé en 2006 au Rock and Roll Hall of Fame, Blondie a écoulé plus de 40 millions d’albums et a gagné de nombreux prix. Début mai, la formation a sorti son onzième opus, Pollinator, qui comporte plusieurs collaborations avec d’autres artistes  : Johnny Marr, Sia ou Charli XCX. Le groupe interprète ses nouveaux titres sur la scène de Berlin Live le temps d’un concert à ne pas manquer. Concert (Allemagne, 2017, 1h) - Réalisation  : Stefan Mathieu et Hannes Rossacher - Production  : Kobalt TV Suivi à 1.05 du concert de Kaiser Chiefs sur la scène de Berlin Live. vendredi 7 juillet ARTE MAG N°27. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 JUILLET 2017 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :