Arte Magazine n°2017-23 3 jun 2017
Arte Magazine n°2017-23 3 jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-23 de 3 jun 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Peaky Blinders, saison 3.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
lundi 5 juin ARTE MAG N°23. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 JUIN 2017 14 5.00 LM SOIRÉE BAROQUE À LA PHILHARMONIE DE PARIS William Christie et Les Arts florissants Concert 5.45 M ARTE REPORTAGE Magazine 6.40 LM XENIUS Les tatouages sont-ils dangereux ? Magazine 7.10 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M XENIUS Un monde caché dans nos intestins Magazine 7.45 M 360° GEO Thaïlande, l’hôpital des éléphants Reportage 8.35 L7 R L’ITALIE PAR LA CÔTE La Ligurie ; La Toscane ; La Campanie ; Les Pouilles ; De Venise à Trieste Série documentaire 12.20 LEM VILLAGES DE FRANCE Neuf-Brisach Série documentaire 12.50 7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 13.35 M PRINCE VAILLANT Film (VF) 15.10 L7 R DERNIÈRES NOUVELLES DE L’ATLANTIDE Documentaire 16.25 XENIUS Les guêpes – Des insectes mal aimés… à tort Magazine Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 16.50 7 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.30 L7 R LE DÉFI DES BÂTISSEURS La cathédrale de Strasbourg Documentaire 19.00 L7 R LE TRIANGLE DE CORAIL Un profond secret Série documentaire 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.45 7 ER TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Brigitte Bardot Série d’animation 20.50 LR L’HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE Film 22.50 E SHOCK CORRIDOR Film 0.30 7 LES SECRETS D’AIDA Documentaire 2.00 M PEDRO ALMODÓVAR Tout sur ses femmes Documentaire 2.50 R L’EUROPE DES CLICHÉS Espagne Série documentaire 3.20 EM INSTANTANÉ D’HISTOIRE Léon Collin – Un médecin aux bagnes Collection documentaire 3.45 M ARTE REGARDS Reportage Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français 20.50 Cinéma L’homme qui tua Liberty Valance Qui viendra à bout du sanguinaire Liberty Valance ? Quand John Ford, le maître du western, met en scène le déclin du genre qui a fait sa gloire. Avec John Wayne en héros très discret. Après des années d’absence, le sénateur Stoddard et son épouse arrivent dans la petite gare de Shinbone. Intrigués, les journalistes locaux interrogent l’homme politique sur ce retour. Pressé de questions, celui-ci finit par tout raconter  : au temps de la diligence, quand il n’était encore qu’un jeune avocat, il s’est fait dévaliser par Liberty Valance… CHEF-D’ŒUVRE «Quand la légende dépasse la réalité, on publie la légende.» Cette réplique en forme d’aveu résume l’état d’esprit de John Ford, alors dans le dernier tournant de sa carrière. Mais elle entame à peine le mythe de la conquête de l’Ouest tel qu’il l’a lui-même forgé. Car si le cow-boy Doniphon, aussi vif pour dégainer que malchanceux en amour, tire sa révérence et laisse sa place à Stoddard, le frêle politicien, tous deux auront finalement contribué à briser la loi du plus fort. L’homme qui tua Liberty Valance raconte avec force le long cheminement d’une contrée sauvage vers la démocratie, à travers un triangle amoureux et une série d’affrontements. La tendresse que Ford éprouve pour Tom, le héros oublié, joué par son acteur fétiche, un John Wayne à la prestance décontractée, avec un rien de mélancolie dans les yeux, rend le film très attachant. (The Man who Shot Liberty Valance) Film de John Ford (États-Unis, 1962, 1h58mn, noir et blanc, VF/VOSTF) - Scénario  : James Warner Bellah, Willis Goldbeck - Avec  : James Stewart (Ransom Stoddard), John Wayne (Tom Doniphon), Lee Marvin (Liberty Valance) Production  : John Ford Productions, Paramount Pictures - (R. du 12/7/2010)
22.50 Cinéma Shock Corridor Un journaliste aux dents longues simule la folie pour résoudre une affaire de meurtre dans un hôpital psychiatrique. Aussi dérangeante que virtuose, une plongée allégorique dans une Amérique désaxée, signée Samuel Fuller. WILDE SIDE Johnny Barrett, un journaliste carburant à l’ambition, rêve de décrocher le prix Pulitzer en enquêtant sur un meurtre non résolu survenu dans un asile. Sa fiancée, Cathy, accepte à reculons de lui prêter mainforte en se faisant passer pour sa sœur, victime de ses penchants incestueux. Interné, Johnny commence à sonder les autres patients, mais, entre leurs bouffées de délire et le piège de sa propre comédie, le jeune homme est bientôt happé par une folie contagieuse… MIROIR GROSSISSANT Racisme, appétits bellicistes dévastateurs, ambition démesurée…  : d’un étudiant noir qui se prend pour le fondateur du Ku Klux Klan à un ex-engagé volontaire en Corée qui s’imagine en chef des Confédérés, le franc-tireur Samuel Fuller (Au-delà de la gloire, Dressé pour tuer) ausculte, à travers les âmes tourmentées qui déambulent dans «la rue», le couloir de promenade de l’établissement, les rouages de la médecine psychiatrique en même temps que les névroses de l’Amérique des années 1960. Ce huis clos féroce et oppressant bénéficie d’un traitement visuel audacieux, avec successions frénétiques d’images, irruptions de la couleur dans un noir et blanc puissamment contrasté – que l’on doit à Stanley Cortez, le directeur de la photographie de La nuit du chasseur, notamment – ou visions innervées de symbolisme. Un électrochoc. Film de Samuel Fuller (États-Unis, 1963, 1h37mn, noir et blanc, VF/VOSTF) - Scénario  : Samuel Fuller Avec  : Peter Breck (Johnny Barrett), Constance Towers (Cathy), Gene Evans (Boden) - Image  : Stanley Cortez - Production  : Leon Fromkess-Sam Firks Productions, Allied Artists Pictures, F&F Productions SWR/ALON SCHWARZ 0.30 La lucarne Les secrets d’Aida Né dans un camp de concentration nazi puis adopté, Izak a passé sa vie à enquêter sur sa famille après avoir retrouvé sa mère, restée mutique sur son passé. C’est l’histoire d’un secret de famille vieux de soixante-dix ans, sur lequel l’oncle des réalisateurs est parvenu peu à peu à lever le voile au fil de sa vie. Né dans le camp de Bergen-Belsen en 1945, Izak Szewelewicz a été envoyé en Israël pour y être adopté en tant qu’orphelin de guerre. À l’adolescence, il apprend que sa mère biologique, Aida, est en vie, et part la rejoindre au Canada. Malgré la relation intime qu’il noue avec elle, sa mère refuse d’évoquer le passé. Et c’est à l’âge de 68 ans, alors qu’il décortique les documents d’adoption, qu’Izak découvre qu’il a un frère, Shep… Après s’être retrouvés, tous deux décident de poursuivre les investigations. Il semblerait que Shep soit né d’un père allemand et que leur mère ait eu un troisième enfant… Pourquoi Aida a-t-elle ainsi renié son passé ? Une enquête passionnante sur un secret de famille intimement lié au passé de l’Allemagne et à celui d’Israël. Documentaire de Shaul Schwarz et Alon Schwarz (Allemagne, 2016, 1h28mn) - Coproduction  : ARTE, SWR, Yes Docu lundi 5 juin ARTE MAG N°23. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 JUIN 2017 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :