Arte Magazine n°2017-21 20 mai 2017
Arte Magazine n°2017-21 20 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-21 de 20 mai 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Timbuktu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 21 mai ARTE MAG N°21. LE PROGRAMME DU 20 AU 26 MAI 2017 14 18.00 Le choix de peindre – Vincent Van Gogh Voyage dans le sud de la Belgique, dans le Borinage, qui a vu naître la vocation artistique du peintre. Après un parcours tumultueux au cours duquel il fut tour à tour marchand d’art, instituteur et libraire, Vincent Van Gogh trouva sa vocation de peintre à 27 ans. Une vocation née dans le bassin minier du Borinage, où l’artiste s’est installé en décembre 1878. À travers ses célèbres Lettres à son frère Théo, et en arpentant le Borinage, Henri de Gerlache fait revivre cette naissance artistique et montre comment le séjour de Van Gogh au cœur du bassin minier a contribué à façonner son œuvre. Documentaire d’Henri de Gerlache (Belgique, 2014, 52mn) - Coproduction  : ARTE GEIE, Alizé Productions - (R. du 22/2/2015) 19.00 Personne ne bouge ! Spécial Jeanne Moreau Un numéro cinéphile tout entier consacré à l’envoûtante Mlle Moreau. Story Le duo Jeanne Moreau/Louis Malle a tourné pas moins de quatre films en neuf ans, dont le mythique Ascenseur pour l’échafaud. Scandale ! Adaptation d’un roman libertin du XVIII e siècle, Les amants (1958), du même et avec la même, fait scandale à la Mostra de Venise. Icône Dans Le journal d’une femme de chambre, de Luis Buñuel, Jeanne Moreau incarne Célestine, soubrette insaisissable qui déclenche une avalanche de pulsions sur son passage. Story Avec Jules et Jim (1962), François Truffaut réalise le film de référence sur le trio amoureux et signe son entrée dans la Nouvelle Vague. Star-system Vous voulez être à la fois une icône populaire et une égérie des auteurs ? Découvrez la méthode Moreau. Perle rare Devant la caméra de Jacques Rozier pour l’émission Vive le cinéma !, Jeanne Moreau 20.05 360° GEO Birmanie  : l’étonnant pont de bambou Dans le nord de la Birmanie, des villageois reconstruisent chaque année le pont de bambou qui les relie à la terre ferme, emporté par les crues du fleuve Irrawaddy. Le pont, frêle construction qui compte parmi les plus longues de ce type au monde, ne comprend ni clou ni métal. Fait de tiges de bambou entrelacées, il est balayé chaque année par les crues estivales du fleuve Irrawaddy. Dans le nord de la Birmanie, le village de Sin Kin, alors accessible uniquement par bateau, connaît des difficultés d’approvisionnement. recueille les souvenirs de son ami Orson Welles. Listomania Dix choses que vous ignorez sur l’actrice. Revue culturelle de Philippe Collin et Frédéric Bonnaud (2017, 52mn) Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo Retrouvez toutes les rubriques de l’émission sur arte.tv/pnb. En hiver, lorsque le niveau du fleuve baisse, les habitants récoltent des bambous et s’attellent tous ensemble à la reconstruction du pont. Reportage de Martin Schacht (Allemagne, 2017, 43mn) Alize Production ; Getty images ; Medienkontor/Martin Schacht
Seitz Filmproduktion ; Cool films 20.55 Cinéma Festival de Cannes Le tambour La fabuleuse histoire d’Oskar, qui refuse de grandir pour battre tambour tandis que les adultes succombent à la folie destructrice du nazisme. La version restaurée et director’s cut du chef-d’œuvre de Volker Schlöndorff, adapté de Günter Grass. En 1899, près de Dantzig (Gdansk), un fuyard se cache sous les jupes d’une paysanne kachoube. C’est ainsi qu’Anna Bronski conçoit sa fille Agnès, qui, à son tour, met au monde le petit Oskar en 1924. Deux hommes se penchent sur le berceau de l’enfant, mais qui est son père ? Le mari légitime d’Agnès, l’épicier allemand Matzerath, ou le frémissant cousin Jan ? Pour ses 3 ans, Oskar reçoit un tambour en tôle et décide de ne plus grandir… FASCINATION À travers le regard halluciné d’Oskar, vieil enfant narrateur de sa propre histoire et de celle du siècle, on assiste à la montée du nazisme, phénomène qui, vu « d’en bas », apparaît dans toute sa grotesque difformité. Film rare, troublant, porté par la composition obsédante de l’acteur David Bennent, alors âgé de 13 ans, Le tambour a fait l’objet d’une restauration et d’un remontage, trente ans après sa sortie. Dans cette version director’s cut, présentée hors compétition à Cannes en 2010, Volker Schlöndorff, qui s’est replongé dans cette fresque foisonnante pour sauver de la destruction les négatifs inutilisés, réintroduit des séquences essentielles  : la rébellion de Matzerath, d’abord fasciné par les nazis, qui se révolte lorsqu’on menace de lui prendre son enfant, déclaré « vie sans valeur » ; le puissant monologue d’Oskar sur Les affinités électives de Goethe ; la libération des survivants de Treblinka… Des images inédites qui attisent le pouvoir de fascination de ce chef-d’œuvre baroque. Palme d’or, Cannes 1979 – Meilleur film en langue étrangère, Oscars 1980 (Die Blechtrommel) Film de Volker Schlöndorff (Allemagne, 1979, 2h36mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Volker Schlöndorff, Jean-Claude Carrière, Franz Seitz et Günter Grass, d’après son roman - Avec  : David Bennent (Oskar), Angela Winkler (Agnès Matzerath), Mario Adorf (Alfred Matzerath), Daniel Olbrychski (Jan Bronski), Charles Aznavour (Sigismund Markus) - Production  : Argos Films, Artémis Productions, Bioskop Film, Film Polski Film Agency, Frank Seitz Filmproduktion, GGB-14, Hallelujah Films, Jadran Film (R. du 10/5/2007) Version intégrale restaurée, director’s cut de 2010 23.30 Ma vie avec les morts Un étonnant tour du monde qui explore les multiples manières dont les vivants tissent des liens avec les morts. Dans quelles parties du globe fait-il bon vivre – et mourir ? Comment vivre avec la mort ? Avec ces questions en tête, le réalisateur Bernd Schaarmanns’est lancé dans un tour du monde atypique, de l’Argentine à l’Égypte en passant par l’île indonésienne de Célèbes et les Philippines. Fêtes célébrées dans un cimetière, nuits passées auprès des cadavres ou jeux de ballon avec un crâne humain…  : Bernd Schaarmannvoyage à la rencontre de personnes issues de cultures radicalement différentes, mais qui entretiennent toutes un rapport aussi étroit qu’apaisé avec la mort. Elles lui inspirent un documentaire empli d’humanité en forme d’hymne à la vie. Car c’est bien elle, d'un bout à l'autre du globe, qui unit ceux qui restent. Documentaire de Bernd Schaarmann(Allemagne, 2014, 1h28mn) dimanche 21 mai ARTE MAG N°21. LE PROGRAMME DU 20 AU 26 MAI 2017 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :