Arte Magazine n°2017-17 22 avr 2017
Arte Magazine n°2017-17 22 avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-17 de 22 avr 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : documentaire de Raoul Peck sur la question raciale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE FRANCE-DOCSIDE-ZED CARRÉ ET PYRAMIDES Après la prise d’Alexandrie, les troupes françaises, bravant la chaleur étourdissante du désert, progressent en direction du Caire. Alors que les tombeaux des pharaons se découpent dans le lointain, les soldats buttent sur les armées des princes mamelouks – qui exercent le pouvoir en Égypte au nom du sultan ottoman – à Embabey, le 21 juillet 1798. Pour renverser la supériorité numérique de ses adversaires, le stratège Bonaparte imagine une redoutable technique militaire  : celle du carré d’infanterie, constitué de rangées de fantassins en ordre serré, encadrant les civils, les bagages et les généraux. Malgré leur bravoure, les mamelouks se désagrègent sous le feu incessant, et sur tous les fronts, des baïonnettes françaises. Bilan  : trente soldats tricolores tombés au champ d’honneur, contre vingt mille pour l’ennemi. Baptisée « bataille des pyramides », cette victoire assurera la gloire de Bonaparte et de sa formation de combat. DOCUMENTAIRE PETITE ET GRANDE HISTOIRE DE LA CAMPAGNE D’ÉGYPTE Après avoir reconstitué la campagne de Napoléon en Russie, Fabrice Hourlier signe une nouvelle fresque foisonnante, alliant rigueur historique et animations spectaculaires, sur l’expédition militaro-scientifique menée par Bonaparte en Égypte entre 1798 et 1801. Zoom sur quatre épisodes oubliés de cette épopée. 6 N°17 – Semaine du 22 au 28 avril 2017 – ARTE Magazine ARTE FRANCE-DOCSIDE-ZED LES SACRIFIÉS DE SYRIE L’impétueux général Bonaparte, qui, grâce à ses espions, a eu vent de préparatifs pour un rassemblement militaire anglais, turc et mamelouk en Syrie, décide d’appliquer le précepte selon lequel « la meilleure défense, c’est l’attaque ». Après s’être emparé d’El-Arich et Gaza, les Français soumettent Jaffa en une journée. Refusant de nourrir trois mille bouches supplémentaires, Bonaparte bafoue les lois de la guerre en commandant l’exécution des prisonniers, à qui il avait promis la vie sauve. Parallèlement, les bataillons tricolores affrontent une épidémie de peste dont leur chef décide de taire le nom, craignant un effet de panique au sein des troupes. Englué dans le siège de Saint-Jean-d’Acre, il se résout à battre en retraite le 20 mai 1799, et ordonne alors l’euthanasie des pestiférés par une dose mortelle d’opium, afin d’éviter la propagation du mal.
ARTE FRANCE-DOCSIDE-ZED ARTE FRANCE-DOCSIDE-ZED EXPÉDITION SECRÈTE Il est parti comme il est venu, en secret… Le 19 mai 1798, lorsque les quatre cents navires de l’expédition militaro-scientifique quittent le port de Toulon, seuls quelques privilégiés en connaissent la destination. Chargé par le Directoire d’envahir la « perfide Albion », Bonaparte, qui a préféré s’attaquer à ses colonies, a imposé un silence intraitable, afin d’éviter coûte que coûte la puissante flotte de l’amiral Nelson et ses relais en Méditerranée. Après plus d’un an de conquêtes, entrecoupées de revers, il entame le voyage retour en clandestin, le 23 août 1799. Accompagné des scientifiques Gaspard Monge, Claude-Louis Berthollet et Vivant Denon, le général en chef de l’armée française s’enfuit dans le secret de la nuit, sans même prévenir son successeur, le valeureux Jean-Baptiste Kléber. Ce départ aux airs de désertion n’entame en rien le prestige de Bonaparte. De retour à Paris, il s’empare du pouvoir lors du fameux coup d’État du 18 brumaire. N°17 – Semaine du 22 au 28 avril 2017 – ARTE Magazine TROP LOURDE PIERRE DE ROSETTE En mars 1801, les Anglais, épaulés par l’armée ottomane, infligent une cinglante défaite aux Français à Aboukir. Le général converti Abdallah Menou – successeur mal aimé de Kléber, que le grand vizir a fait assassiner – est contraint de capituler. À l’heure de l’évacuation, les vainqueurs exigent des scientifiques et artistes français qu’ils leur cèdent en totalité les fruits de leurs travaux. Sonnant la révolte, le naturaliste Étienne Geoffroy Saint-Hilaire et ses condisciples menacent de tout brûler. Un coup de poker prodigieux  : œuvres et collections peuvent être conservées en tant que biens personnels par leurs détenteurs, à condition qu’ils les transportent eux-mêmes. Trop imposante pour une seule paire de bras, la célèbre pierre de Rosette finira derrière les vitrines du British Museum. Les Français, qui l’ont mise au jour, se contentent de fac-similés du décret de Ptolémée V, gravé en caractères grecs, démotiques et hiéroglyphiques. Cela n’empêchera pas Jean-François Champollion – il n’a alors que 11 ans – de déchiffrer l’écriture idéographique des pharaons, deux décennies plus tard, en 1822. Manon Dampierre Samedi 22 avril à 20.50 BONAPARTE, LA CAMPAGNE D’ÉGYPTE (1 & 2) Lire page 11 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :