Arte Magazine n°2017-14 1er avr 2017
Arte Magazine n°2017-14 1er avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-14 de 1er avr 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'auguste Rodin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
MARDI 4 AVRIL JOURNÉE 5.00 LM ROLANDO VILLAZÓN PRÉSENTE LES STARS DE DEMAIN Concert 5.45 EM LES OUBLIÉS DE L’HISTOIRE Théo Sarapo, dans l’ombre de Piaf Collection documentaire 6.15 M VOX POP Banques  : qui doit les aider ? Magazine 6.45 LM XENIUS Électricité – Comment nos foyers sont-ils alimentés ? Magazine 7.10 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.20 M XENIUS De quoi sont capables les bricoleurs du high-tech ? Magazine 7.55 LM 360° GEO Naples, le maestro de la boxe Reportage 8.50 LM LES CARAÏBES Les prédateurs Série documentaire 9.35 L7 MR ÉPIDÉMIES, LA MENACE INVISIBLE Documentaire 10.55 M LE BUSINESS DU SANG Documentaire 11.50 EM INSTANTANÉ D’HISTOIRE Bill Manbo – Un Américain dans les camps pour Japonais Série documentaire 12.20 EM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS La Ninfa (Italie) Série documentaire 12.50 7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Magazine WILD SIDE 13.30 EM VF/V0STF CINÉMA OBSESSION Film de Brian De Palma (1976, 1h34mn) Un homme tombe amoureux d’une femme qui est le sosie de son épouse assassinée seize ans plus tôt. Par cet hommage au Vertigo de Hitchcock, De Palma affirme son style avec éclat. 15.10 7 ER HUMANIMA Vivre au pays des gibbons Série documentaire 15.10 COUP DE CŒUR 15.35 LMM STONEHENGE Rites et sépultures Documentaire 16.30 INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 L7 R XENIUS Objectif zéro déchet  : vers une économie circulaire ? Magazine 17.35 LEM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Het Loo (Pays-Bas) ; Levens Hall (Grande- Bretagne) Série documentaire 18.30 7 E JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Casa de Mateus (Portugal) Série documentaire (2016, 20x26mn) Jean-Philippe Teyssier, architecte paysagiste, poursuit son tour du monde des plus beaux jardins avec vingt nouvelles destinations. SOIRÉE 19.00 L7 LE GULF STREAM De Cuba à Terre-Neuve Documentaire le- 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 › 1.05 THEMA GRIPPE, ZIKA, EBOLA  : LA SANTÉ MONDIALE EN DANGER 20.50 7 L’OMS  : DANS LES GRIFFES DES LOBBYISTES ? Documentaire 22.25 ENTRETIEN 22.35 7 ÉPIDÉMIES  : UNE MENACE PLANÉTAIRE Documentaire 0.10 7 R SURVIVRE À EBOLA Documentaire 1.05 7 E STREETPHILOSOPHY Sois raisonnable ! Magazine 1.30 L7 R PRÉNATALITÉS Documentaire 2.25 L7 R V0STF ALBERT SCHWEITZER Film 4.15 M ARTE REGARDS Magazine sous-titrage pour sourds E et malentendants arta'INFO 18 N°14 – Semaine du 1er au 7 avril 2017 – ARTE Magazine SWR/R. LAMBERT/AMP D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français SAGAMEDIA 20.50 › 1.05 THEMA GRIPPE, ZIKA, EBOLA  : LA SANTÉ MONDIALE EN DANGER À trois jours de la Journée mondiale de la santé, le 7 avril, ARTE ausculte l’OMS, suspectée de servir des intérêts privés alors que les risques de pandémies majeures augmentent. Soirée présentée par Émilie Aubry 20.50 L’OMS  : DANS LES GRIFFES DES LOBBYISTES ? Sous-financée, dépendante de donateurs privés dont Bill Gates, l’OMS peut-elle encore assurer ses missions au service de la santé publique ? Une solide investigation sur les conflits d’intérêts qui entravent son efficacité. Pandémies, grippes virulentes ou maladies consécutives à un accident nucléaire  : l’OMS (Organisation mondiale de la santé) doit intervenir sur tous les fronts de la planète pour prévenir et guérir. Mais cette institution de l’ONU, créée en 1948, dispose-t-elle encore des moyens suffisants pour assurer ses missions, au-delà de ses succès incontestables, en matière de vaccination notamment ? Financée, dans les années 1970, à 80% par les contributions de ses États membres et à 20% par des donateurs privés, elle voit aujourd’hui cette proportion s’inverser, alors que le tout-puissant Bill Gates, désormais premier pourvoyeur de ses fonds
- par le biais de sa fondation, semble prendre la main sur l’organisation. Les faits s’accumulent  : complaisance troublante envers le glyphosate – molécule active du Roundup cher à Monsanto –, que l’OMS a déclaré sans danger en dépit des victimes de l’herbicide, aveuglement face aux conséquences de la pollution liée aux compagnies pétrolières en Afrique, minoration des bilans humains des catastrophes nucléaires, de Tchernobyl à Fukushima, et des désastres de l’utilisation de munitions à uranium appauvri en Irak ou dans les Balkans. L’indépendance de l’organisation est compromise tout à la fois par l’influence des lobbies industriels – dont celle des laboratoires pharmaceutiques – et par les intérêts de ses États membres. L’institution de Genève, qui avait sous-estimé la menace Ebola (plus de dix mille morts), est de surcroît accusée de gabegie et de négligence vis-à-vis des maladies tropicales, au profit de marchés plus juteux. PRIVÉE D’AUTONOMIE Entre analyse d’experts, détracteurs et défenseurs, langue de bois de son porte-parole Gregory Hartl et reportages sur le terrain, cette enquête livre une édifiante radiographie de l’OMS. Sans sombrer dans le réquisitoire, les auteurs dressent le portrait d’une structure fragilisée, soumise à de multiples conflits d’intérêts et étrangement liée à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) – avec laquelle elle a signé une convention… Menée avec rigueur, une ambitieuse investigation qui montre combien les intérêts privés dominent désormais les enjeux de santé publique. Passionnant et glaçant. Lire aussi page 6 Suivi d’un entretien à 22.25. Le nom de l’invité sera communiqué ultérieurement. Documentaire de Jutta Pinzler et Tatjana Mischke (Allemagne, 2017, 1h30mn) CHRISTOPHER BEAUCHAMP/UNSEEN ENEMY 22.35 ÉPIDÉMIES  : UNE MENACE PLANÉTAIRE En ce début de XXI e siècle, certaines maladies infectieuses provoquent encore des ravages considérables, comme Ebola et ses plus de dix mille morts. Enquête sur les causes de ce type d’épidémies et les moyens de les combattre. Croissance démographique, vie dans les mégapoles, réchauffement climatique et tourisme favorisent aujourd’hui la propagation de maladies. À mesure que l’homme investit des espaces naturels préservés, il s’expose à des virus qui ne touchaient jusqu’alors que les animaux. De plus, la hausse des inégalités économiques et sanitaires à l’échelle mondiale ne fait qu’accentuer les risques de pandémies. Mais comment passe-t-on de cas isolés d’infection à des épidémies planétaires ? Quelles mesures mettre en place afin de les prévenir ? Pour répondre à ces questions, la réalisatrice new-yorkaise Janet Tobias a rencontré des médecins et des scientifiques du monde entier. En s’appuyant sur des exemples de virus tels qu’Ebola, Zika et celui de la grippe, ceux-ci apportent des éclairages utiles sur la manière dont les épidémies se répandent, ainsi que des pistes pour endiguer ces fléaux. Documentaire de Janet Tobias (États-Unis/Canada/Grande-Bretagne, 2017, 1h30mn) N°14 – Semaine du 1er au 7 avril 2017 – ARTE Magazine SWR/DOCDAYS/GIERSTORFER 0.10 SURVIVRE À EBOLA Chronique de la terrible épidémie d’Ebola au Liberia, qui a décimé les populations, causant une immense détresse humaine et sociale. Automne 2014. Depuis plusieurs mois, le virus Ebola se propage dans trois pays d’Afrique de l’Ouest  : la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. Des centaines de nouveaux cas sont diagnostiqués chaque semaine. Au Liberia, la situation est hors de contrôle  : l’épidémie ne touche plus seulement la capitale Monrovia mais s’étend aux régions rurales les plus reculées du pays, où des quarantaines mettent à mal les activités agricoles. Le système de santé du pays est en ruine… VIEUX DÉMONS Avec des chances de survie de moins de 50% pour les personnes contaminées, la maladie détruit les familles, sème la haine et la méfiance dans les villages, et réveille les vieux démons de la guerre civile. Stanley Juah en est l’une des victimes. Accusé d’avoir apporté la maladie dans son village de Taylor Town et causé le décès de quatorze personnes – dont des membres de sa propre famille –, il est menacé de mort par sa communauté, et doit vivre caché. Présents au Liberia durant l’automne et l’hiver 2014, CarlGierstorfer et son équipe exposent les terribles conséquences humaines et sociales de ce drame sanitaire. Ils ont rencontré des malades, des médecins et des infirmières, mais aussi des convalescents, qui réapprennent difficilement à vivre. Documentaire de CarlGierstorfer (Allemagne, 2016, 52mn) - (R. du 12/1/2016) AVRIL MARDI 19 4



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :