Arte Magazine n°2017-11 11 mar 2017
Arte Magazine n°2017-11 11 mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-11 de 11 mar 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : le printemps du polar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
WICHITA FILMS DOCUMENTAIRE « REAGAN SAVAIT S’Y PRENDRE » Conseiller historique du film de Clara et Julia Kuperberg sur Ronald Reagan, l’écrivain Dan E. Moldea revient ici sur les liens du 40 e président des États-Unis avec la mafia et sur ses similitudes et divergences avec le nouveau locataire de la Maison-Blanche. WICHITA FILMS Dimanche 12 mars à 23.10 RONALD REAGAN UN PRÉSIDENT SUR MESURE Lire page 14 Le documentaire de Clara et Julia Kuperberg s’inspire de votre livre, Dark victory – Ronald Reagan, MCA and the mob. Quel accueil ce dernier a-t-il reçu aux États-Unis ? Dan E. Moldea  : Fruit de cinq ans d’investigation, ce livre révélait que Reagan était une « création » de MCA, le géant américain du divertissement. Ensuite, que les faveurs qu’il avait accordées à cette entreprise, lorsqu’il présidait le syndicat des acteurs à Hollywood, ont contribué à la rendre multimilliardaire. En contrepartie, MCA a fait de Reagan, « formidable » acteur de série B, un multimillionnaire. Enfin, l’ouvrage expliquait que MCA travaillait avec le crime organisé et que celui-ci a influencé Reagan durant toute sa carrière. Ce livre m’a valu quelques ennuis  : mes « amis » de gauche m’ont lâché, entre autres, parce que Lew Wasserman, le président de MCA, était un démocrate progressiste en vue. Mais ce n’est rien à côté de ce que j’ai vécu avec mon livre sur les liens entre la National football league et la pègre ! Difficile de cerner Ronald Reagan. Qui était-il réellement ? S’agissait-il d’un escroc ? Probablement pas. D’un 6 N°11 – Semaine du 11 au 17 mars 2017 – ARTE Magazine honnête homme ? Quand on lit sa déposition devant la commission fédérale devant laquelle il a comparu en 1962 et qui l’interrogeait sur les pots-de-vin qu’il aurait reçus de MCA, il apparaît clairement que non. En revanche, il était d’une loyauté à toute épreuve. Il prenait soin des gens qui prenaient soin de lui. C’est l’histoire de sa vie. Était-il manipulé par la mafia ? Il lui a, certes, accordé des passe-droits, mais je ne dirais pas qu’elle le contrôlait. Ces hommes s’entraidaient au cas par cas. Il existait des liens d’amitié entre eux. Trente et un ans ont passé depuis ces révélations. Pourquoi ont-elles mis si longtemps à parvenir en France ? Parce que Reagan était un type populaire, qui savait s’y prendre, à la différence de notre président Donald Trump, qui se met le monde entier à dos. Il charmait les gens et attirait leur sympathie, alors que Trump fait fuir même ceux qui ont envie de l’aimer. Les deux hommes ont en commun leur électorat conservateur, mais leurs approches diffèrent. Reagan était ouvert au compromis. Trump, c’est plutôt  : « On va faire comme je veux ou je fais un bain de sang à la table des négociations. » Propos recueillis par Noémi Constans
ARTE ÉDITIONS CHEVALIER DE LA FICTION Directeur de l’unité Fiction d’ARTE dans les années 1990, Pierre Chevalier a donné ses lettres de noblesse au téléfilm et fait émerger une génération de cinéastes. À l’heure où la Cinémathèque française lui rend hommage, et alors qu’il publie un livre d’entretiens, portrait d’un audacieux. Pierre Chevalier fait l’objet d’une grande rétrospective à la Cinémathèque française, du 15 février au 20 mars. Qui dit rétrospective dit œuvre. Mais le directeur de la fiction d’une chaîne peut-il être perçu comme un créateur ? C’est pourtant bien ce qui ressort des douze années que Pierre Chevalier a passé à ARTE  : une empreinte, une vision. Recruté en 1991 par Jérôme Clément, il est chargé de façonner une programmation de fictions à l’image des ambitions de la chaîne. Une carte blanche, en somme, dont il s’est emparé avec enthousiasme, fort des relations qu’il avait nouées pendant la décennie précédente en tant que directeur des aides sélectives du CNC. D’UN MONDE À L’AUTRE En cette période de disette économique pour le cinéma français, Pierre Chevalier aurait pu, pour N°11 – Semaine du 11 au 17 mars 2017 – ARTE Magazine consolider les bases d’une chaîne en construction, faire appel aux valeurs sûres de l’époque. Il est au contraire allé chercher des cinéastes débutants (Olivier Assayas, Claire Denis, Cédric Kahn, Noémie Lvovsky, Cédric Klapisch, Laurent Cantet…) et leur a offert un formidable espace de création. Il a aussi permis à des cinéastes reconnus de trouver un second souffle, comme André Téchiné avec Les roseaux sauvages. Les thématiques suggérées par ses collections (« Tous les garçons et les filles de leur âge », « Les années lycée » …) donnaient le ton  : intimiste, souvent autobiographique, parfois politique. La modestie des budgets, elle, encourageait la spontanéité. L’ensemble de cette production – plus de trois cents fictions – a dessiné une autre nouvelle vague, charriant les questionnements de l’époque. Non content d’avoir brouillé les frontières entre télévision et création, Pierre Chevalier a également osé bousculer la chronologie des médias, en offrant à certains « téléfilms » une carrière en salles, parfois agrémentée d’une sélection cannoise. Des frontières repoussées aussi par les liens tissés avec des cinéastes étrangers tels que Tsai Ming-liang, Walter Salles ou Abderrahmane Sissako. Pour compléter l’hommage, ARTE Éditions publie un livre d’entretiens avec le producteur Philippe Martin. Pierre Chevalier – L’homme des possibles dresse en creux le portrait de ce fils de bonne famille fasciné par les artistes et les intellectuels, devenu l’artisan discret – et parfois impétueux – d’une culture à la fois noble et accessible au grand public. Jonathan Lennuyeux-Comnène SN C)111CI3 dile Pierre Chevalier – L’homme des possibles, coédité par ARTE Éditions et Séguier 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :