Arte Magazine n°2017-10 4 mar 2017
Arte Magazine n°2017-10 4 mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-10 de 4 mar 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : les fausses confidences.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
VENDREDI 10 MARS JOURNÉE 5.10 L7 R DU ROCK À FOND LA CAISSE Festival Rock’n’Heim 2013 avec Franz Ferdinand Concert 6.45 M RENDEZ-VOUS CHEZ LE COIFFEUR EN ANGLETERRE Série documentaire 7.10 LM XENIUS Comment vit-on avec une dyspraxie ? Magazine 7.40 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.45 M XENIUS Que nous dit une photo ? Magazine 8.15 M ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES Hegra  : sur les traces des Nabatéens Série documentaire 8.40 M PASSEURS DU BOUT DU MONDE Les boutres de Zanzibar Série documentaire 9.25 M LÉNINE, UNE AUTRE HISTOIRE DE LA RÉVOLUTION RUSSE Documentaire 11.05 LM AMOUR, LE FLEUVE INTERDIT Aux confins de l’Extrême-Orient ; Le dragon noir ; Les sources sacrées Série documentaire 13.20 7 ARTE JOURNAL 13.35 M VF/V0STF CINÉMA WE WANT SEX EQUALITY Film de Nigel Cole (2010, 1h53mn) TOBIS FILM Le combat des ouvrières d’une usine automobile pour l’égalité salariale. Une comédie sociale enlevée. 15.45 M ANTARCTICA, SUR LES TRACES DE L’EMPEREUR Documentaire 17.20 7 XENIUS Comment exploiter la force de la pensée ? 17.45 L7 ER JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Rayol Série documentaire 18.15 LM LES PLUS BEAUX PARCS D’EUROPE Londres – Hyde Park et Kensington Gardens Série documentaire MARION PÖLLMANN SOIRÉE 19.00 L7 R EXPÉDITION AUX SOURCES DE L’ESSEQUIBO En pays indien Série documentaire (2013, 5x43mn) Un voyage haut en couleur le long du plus grand fleuve du Guyana. Dernière étape  : la source. 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 EM SILEX AND THE CITY Welcome chez les Dotcom Série d’animation 20.55 L7 R FICTION SCOOP EN TALONS AIGUILLES Téléfilm (VF) 22.25 L7 R POP CULTURE JOAN BAEZ How sweet the sound Documentaire 23.50 7 CALYPSO ROSE À LA CIGALE Concert 0.50 7 TRACKS Magazine 1.35 LEM BETTY Film 3.15 M 12 JOURS ET 12 NUITS À DAMAS Documentaire 4.10 7 BEST OF «ARTE JOURNAL» sous-titrage pour sourds E et malentendants 24 N°10 – Semaine du 4 au 10 mars 2017 – ARTE Magazine D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français JOERG LANDSBERG/BRAINPOOL 20.55 FICTION SCOOP EN TALONS AIGUILLES Écartée après avoir flairé le scoop du siècle, une insupportable journaliste people doit cohabiter avec l’unique habitant d’une petite île… Une comédie truculente. Au cours d’un cocktail caritatif, Fanny Reitmeyer, journaliste spécialisée dans les potins mondains, lève par hasard un scoop inespéré  : une affaire de corruption concernant l’attribution d’un important projet éolien, qui implique le ministre de l’Environnement et un grand industriel. Le sujet n’est pas son rayon, mais elle s’obstine à enquêter, et se compromet de façon peu subtile. Pour la protéger – ou s’en débarrasser –, son patron et amant l’envoie alors couvrir un autre dossier, dans une île minuscule de la Frise du Nord. Fanny doit y faire le portrait de son unique habitant  : Hagen Kluth, un ornithologue bourru avec qui elle devra cohabiter… TIR AU PIGEON Situations burlesques, dialogues caustiques…  : s’amusant des clichés, Hermine Huntgeburth brocarde avec la même pétulance les fausses valeurs de la modernité et celles du retour aux sources, l’affairisme des politiques et la soumission des médias, la lâcheté masculine et la superficialité féminine. La croisade pour la vérité de son écervelée – qui, on s’en doute, ne l’est pas tant que ça – réserve une farandole de moments réjouissants. Une jolie réussite. (Einmal Hallig und zurück) Téléfilm de Hermine Huntgeburth (Allemagne, 2015, 1h27mn, VF) - Scénario  : Chris Geletneky et Sascha Albrecht - Avec  : Anke Engelke (Fanny Reitmeyer), Charly Hübner (Hagen Kluth), Robert Palfrader (Bernd Fliegner) Image  : Martin Langer - Montage  : Eva Schnare - Musique  : Andreas Grimm - Coproduction  : NDR/ARTE, Brainpool TV (R. du 20/11/2015) SWR/EIKON FILM/JIM MARSHALL
22.25 POP CULTURE JOAN BAEZ HOW SWEET THE SOUND En archives rares et propos choisis (tenus par elle-même, Bob Dylan, David Crosby…), un portrait vibrant de la grande dame du folk, qui fut star avant ses 20 ans. Elle garde la voix pure, le charisme et la silhouette longiligne de ses premiers concerts, et reste aussi fidèle au folk de ses débuts qu’à ses engagements de la première heure. Si ses cheveux, désormais coupés court, ont grisonné, si son répertoire n’a cessé de se renouveler, Joan Baez, née en 1941, sait toujours électriser les foules avec la même inimitable douceur. De ses premiers pas de musicienne à ses plus récents concerts, ce portrait retrace un demi-siècle de chansons et de combats, grâce aux propos, sobres et lucides, de celle qui fut baptisée «reine du folk» alors qu’elle n’avait pas 20 ans, mais aussi grâce aux archives rares de ses premiers concerts, et aux interviews de Bob Dylan (qui fut son éphémère compagnon et qu’elle fit connaître sur scène), de son ex-époux, le militant pacifiste David Harris, de David Crosby, de Roger McGuinn, de Jesse Jackson… VOIX SEREINE On découvre l’adolescente gracile lors de l’une de ses premières apparitions publiques au fameux Club 47 de Cambridge, la star en devenir du Festival de Newport où, en 1959, à 18 ans, elle donne un concert légendaire, l’activiste incarcérée pour son soutien aux objecteurs de conscience du Viêtnam, et conspuée pour être allée chanter à Hanoï… Un portrait émouvant et riche, bercé par la voix sereine d’une grande dame de la scène. Documentaire de Mary Wharton (États-Unis, 2009, 1h23mn) - (R. du 8/7/2010) LA BLOGOTHÈQUE 23.50 CALYPSO ROSE À LA CIGALE La reine du calypso embrase La Cigale le temps d’un concert parisien haut en couleur. Elle chante le calypso depuis ses 13 ans et, depuis que Trinidad l’a élue reine du genre en 1972, est la plus grande ambassadrice de cette musique caribéenne. Avec son répertoire de quelque huit cents chansons et un album récent, elle a conquis l’Europe, enchaînant les concerts avec une énergie, un sens du rythme et de la fête époustouflants. À 76 printemps, Calypso Rose n’est pas seulement une grande chanteuse, elle incarne un petit bout de légende. Car si elle a contribué à faire du calypso une musique de femmes, à une époque où la scène était réservée aux hommes, elle a aussi, par la seule force d’une chanson («No madame»), poussé son gouvernement à instaurer un salaire minimum pour les domestiques. Sa vie, qu’elle célèbre à travers ce concert endiablé, est ainsi un mélange de musique, de danse, de révolte et d’engagement. Aux côtés des musiciens de Manu Chao et du chanteur Patrice, Calypso Rose donne toute la mesure de son talent de meneuse. Eh bien, dansez maintenant ! Lire aussi page 9 Concert (France, 2016, 1h) Réalisation  : David Ctiborsky Coproduction  : ARTE France, Blogothèque Productions N°10 – Semaine du 4 au 10 mars 2017 – ARTE Magazine ERIC LARRAYADIEU, 2014 0.50 TRACKS Richard Stanley Né en 1966, ce Sud-Africain fan de séries B et de westerns connaît le succès en 1990 avec Hardware, film culte sur un cyborg tueur dans un monde postapocalyptique. Refugees of rap Rencontre à Paris avec les frères Mohamedet Yasser Jamous, qui dénoncent les crimes de Bachar el-Assad à travers leur groupe de rap, né en 2007 dans un camp syrien de réfugiés palestiniens. Gwenola Wagon et Stéphane Degoutin Artistes plasticiens et performeurs, ils signent Cat loves pig, dog, horse, cow…, une installation où des robots aspirateurs interagissent avec des vidéos de chats. NO ZU En groupe depuis 2007, ces huit chamans australiens pratiquent le heat beat à haute dose  : un mélange ultradansant de new wave, de funk, de house et de percussions. Julia Ducournau La réalisatrice de Grave, qui met en scène une étudiante vétérinaire avide de chair humaine, nous livre sa recette d’un bon film cannibale. Clinic art De Wang Du au couple Peng Yu et Sun Yuan, les artistes chinois dissèquent notre monde malade. arte.tv/tracks En partenariat avec Magazine culturel (France, 2017, 43mn) Coproduction  : ARTE France, Program 33 MARS 10 VENDREDI 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :