Arte Magazine n°2017-10 4 mar 2017
Arte Magazine n°2017-10 4 mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-10 de 4 mar 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : les fausses confidences.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
MARS 7 MARDI WHAT’S UP FILMS 20.50 › 0.40 THEMA SYRIE, SIX ANS DE GUERRE 22.50 DISPARUS, LA GUERRE INVISIBLE DE SYRIE Une enquête glaçante sur l’arme invisible du régime de Bachar el- Assad  : l’enlèvement, la torture et le meurtre de dizaines de milliers de Syriens. Les images des premiers rassemblements pacifiques de mars 2011 sont devenues un souvenir diffus, presque chimérique. La Syrie a depuis sombré dans le chaos. Un chaos provoqué par la barbarie surmédiatisée de l’autoproclamé État islamique, mais aussi et avant tout, par l’arme invisible et méconnue du régime de Bachar el-Assad  : l’enlèvement, la torture puis le meurtre, depuis 2011, de dizaines de milliers de Syriens – jusqu’à deux cent mille selon les sources. Adolescents raflés dans leurs écoles, manifestants envoyés dans des camions aux destinations inconnues, passants arrêtés arbitrairement  : ces innombrables disparitions révèlent l’implacable machine de mort secrètement mise en place par Damas. VICTIMES ET BOURREAUX Passionnante et glaçante, cette enquête lève le voile sur l’armée de l’ombre de la dictature syrienne. En Europe et au Moyen- Orient, Sophie Nivelle-Cardinale et Étienne Huver ont rencontré les témoins d’une tragédie face à laquelle la communauté internationale se montre, au mieux, impuissante. Pour la première fois, des familles en exil, des survivants mais aussi des complices du régime alaouite mettent à nu la stratégie de la dictature syrienne pour se maintenir au pouvoir coûte que coûte. Ils racontent l’indicible, énumérant les multiples méthodes de torture des services secrets syriens (les moukhabarat, funestement célèbres dans la région pour leur redoutable efficacité). Puis des photographies officielles sorties clandestinement de Syrie – le rapport César, à l’origine d’une enquête pour crimes contre l’humanité ouverte par le parquet de Paris contre le régime de Damas – apportent les preuves d’un système organisé du meurtre. Selon Munir al-Hariri, qui a servi les Assad jusqu’à la fin 2012, «l’objectif, c’est de tuer Pierre pour éduquer Jean». Prix Albert-Londres 2016 Documentaire de Sophie Nivelle-Cardinale et Étienne Huver (France, 2015, 52mn) Coproduction  : ARTE GEIE, What’s Up Films (R. du 3/11/2015) 18 N°10 – Semaine du 4 au 10 mars 2017 – ARTE Magazine MEMENTO 23.45 DAECH, PAROLES DE DÉSERTEURS Des transfuges de l’État islamique et ceux qui les ont aidés à s’échapper témoignent. Un document exceptionnel sur la vie quotidienne au sein de Daech et sur les conditions de ce périlleux travail d’exfiltration. Dans une ville du sud-est de la Turquie, située à seulement 60 kilomètres de la Syrie en guerre, un réseau clandestin, constitué de combattants historiques de l’Armée syrienne libre, prend les plus grands risques pour exfiltrer des combattants qui souhaitent quitter l’organisation État islamique. Sous couvert d’anonymat, ces déserteurs, des hommes originaires de Syrie ou de Jordanie, ont accepté pour la première fois de raconter leur vie sous le joug de Daech, ainsi que les raisons qui les ont poussés à le rejoindre puis à le fuir. Ils ont pour la plupart vécu à Raqqa, la capitale politique et militaire du groupe terroriste. Ces témoignages sont exceptionnels, car, en général, les déserteurs de Daech se cachent et ne parlent pas – s’ils ne sont pas rattrapés par l’EI puis exécutés. Ces hommes décrivent la session de préparation, que l’un d’eux compare à un lavage de cerveau, l’entraînement militaire ultramartial de quinze jours, les avantages (solde mensuelle, maison confortable), mais aussi les atrocités commises au quotidien, l’arbitraire des «émirs» (l’équivalent des officiers dans cet État militaire), les charniers, les blessés qu’on achève, les femmes réduites au statut d’esclave sexuelle, tuées pour un oui, pour un non… Des témoignages illustrés par des vidéos, souvent d’une grande violence, trouvées sur les téléphones portables de combattants de l’État islamique ou de déserteurs. CULTE DE LA VIOLENCE En aidant les déserteurs à fuir et en recueillant leurs témoignages, les membres du réseau veulent dénoncer les mensonges de l’EI et son culte de la violence. Mais ils déplorent de ne pouvoir coopérer davantage avec les autorités occidentales, qui, d’après eux, ne veulent plus rien savoir de leurs ressortissants une fois que ceux-ci ont rejoint l’État islamique. Documentaire de Thomas Dandois et François-Xavier Tregan (France, 2016, 52mn) - Coproduction  : ARTE GEIE, Memento (R. du 15/3/2016)
MERCREDI 8 MARS JOURNÉE 5.20 L7 R TO RUSSIA WITH LOVE Concert 6.00 M RENDEZ-VOUS CHEZ LE COIFFEUR EN ALGÉRIE Série documentaire 6.30 M XENIUS L’homme rendu superflu par l’intelligence artificielle ? Magazine 6.55 M PERSONNE NE BOUGE ! Magazine 7.35 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.45 M XENIUS La pluie et le beau temps devant ma porte Magazine 8.10 M ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES Île de Pâques  : le grand tabou Série documentaire 8.40 LM PASSEURS DU BOUT DU MONDE Sur les eaux du Mékong Série documentaire 9.25 L7 R 360° GEO Ghana, l’avenir est aux femmes Reportage 10.20 L7 R LES PÊCHEUSES D’ALGUES DE ZANZIBAR Documentaire 11.05 L7 R LES SAGES-FEMMES ITINÉRANTES DU VIÊTNAM Documentaire de Silke Gondolf (2014, 43mn) Dans une région isolée du Viêtnam, rencontre avec des femmes qui apprennent à accompagner les accouchements médicalement et spirituellement. 11.50 L7 R KAMLAHARI – LES ENFANTS BRADÉS DU NÉPAL Documentaire 12.35 L7 R LE FOLKLORE DES CHOLITAS Les catcheuses boliviennes Documentaire 13.20 7 ARTE JOURNAL 13.35 LEM CINÉMA L’EFFRONTÉE Film de Claude Miller (1985, 1h32mn) Une jeune fille mal dans sa peau découvre la vie et la sexualité. La France, elle, découvre Charlotte Gainsbourg. Le coup de foudre est immédiat. TF1 FILMS KATRIN EIGENDORF 15.15 EM ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES Aux origines d’Angkor Série documentaire 15.45 7 TISSEUSES DE RÊVES Documentaire 16.25 LEM AU NOM D’ATHÈNES (1) Vaincre à Marathon Documentaire 17.20 7 XENIUS Météorites, les bolides de l’espace Magazine 17.45 L7 ER JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Jardin botanique royal d’Édimbourg Série documentaire 18.15 L7 R LES BACHA POSH AFGHANES Des filles au masculin Documentaire SOIRÉE 19.00 L7 R EXPÉDITION AUX SOURCES DE L’ESSEQUIBO La savane du Rupununi Série documentaire 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine (2017, 43mn) À l’occasion de la Journée de la femme, Élisabeth Quin et son équipe reçoivent quatre femmes d’exception, de lundi à jeudi. 20.50 EM SILEX AND THE CITY Front Néandertal ! Série d’animation 20.55 VF/V0STF CINÉMA WE WANT SEX EQUALITY Film 22.45 7 VIOLENCES PRIVÉES Documentaire 23.40 7 VENUES D’AILLEURS Documentaire 0.30 L7 SECRETS DE FEMMES Documentaire 1.25 7 COURT-CIRCUIT N°836 Spécial «les femmes font du cinéma» Magazine 2.15 R V0STF TEENLAND Moyen métrage de Marie Grathø Sørensen (2014, 30mn) Sally, 17 ans, est enfermée à Teenland, une institution pour jeunes filles troublées ayant des pouvoirs surnaturels. 2.50 M TRACKS Magazine 3.30 L7 R MERET OPPENHEIM OU LE SURRÉALISME AU FÉMININ Documentaire N°10 – Semaine du 4 au 10 mars 2017 – ARTE Magazine AMC2 PRODUCTIONS/ABDELLAH ELMOUKADER 15.45 TISSEUSES DE RÊVES Le parcours d’un groupe de femmes de l’Atlas, qui s’apprêtent à fonder une coopérative de fabrication de tapis. Dans un petit village de l’Atlas, au Maroc, les femmes doivent travailler dur pour subvenir aux besoins de leur famille. Dans ces montagnes arides et reculées, elles n’ont ni eau courante ni électricité. Tard le soir, après leur journée de travail, certaines se retrouvent pour tisser ensemble des tapis traditionnels. Tout en travaillant, elles parlent de leurs rêves, de leurs vies et de leur avenir. Si la production de tapis leur demande des heures de labeur, les revenus qu’elles en tirent ne leur permettent pas d’en vivre, et encore moins de payer les études de leurs enfants. Mais ces femmes ont décidé de prendre leur destin en main en s’organisant en coopérative. Une option qui promet d’alléger leur quotidien, tout en leur offrant des avantages économiques. Deux d’entre elles se rendent dans la ville d’Essaouira pour rencontrer d’autres tisseuses qui se sont déjà lancées dans l’aventure. JOURNÉE DE LA FEMME Documentaire d’Ithri Irhoudane (Maroc, 2015, 43mn) 18.15 LES BACHA POSH AFGHANES DES FILLES AU MASCULIN C’est une honte pour un couple marié afghan de ne pas donner naissance à un garçon. D’où la tradition des bacha posh, qui signifie «filles habillées en garçons». La famille Safi, à Mazar-e Sharif, se compose de neuf filles. Rosmana, 12 ans, et Taeba, 14 ans, passent maintenant pour des fils et peuvent aider leur père dans son petit garage. Grâce à leurs coupes de cheveux masculines et leurs pantalons, personne ne remarque la supercherie. Rosmana redevient une fille pour aller à l’école ; Taeba, elle, n’a plus le droit d’en suivre les cours. Le paradoxe est que les bacha posh disposent d’une liberté que n’ont pas leurs sœurs… Azita Rafaat, l’une des premières femmes élues au Parlement, raconte comment elle a d’abord été une bacha posh et comment, faute de fils, elle a travesti l’une de ses filles. JOURNÉE DE LA FEMME Documentaire de Katrin Eigendorf et Shikiba Babori (Allemagne, 2013, 43mn) - (R. du 8/3/2013) 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :