Arte Magazine n°2017-06 4 fév 2017
Arte Magazine n°2017-06 4 fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-06 de 4 fév 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : mafia et république.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
FÉVRIER 5 DIMANCHE FOLLE JOURNÉE DE NANTES 17.30 MAESTRO LA FOLLE JOURNÉE DE NANTES 2017 MUSIQUES DE DANSES Fidèle au festival nantais, ARTE diffuse, en direct, le concert de clôture de la Folle Journée 2017, emmené par la violoniste russe Alexandra Conunova et le pianiste argentin Nelson Goerner. Dédiée au «rythme des peuples», la 23 e édition de la Folle Journée s’achèvera en feu d’artifice avec le concert de clôture, présenté par Édouard Fouré Caul-Futy. Pour l’occasion, la violoniste russe Alexandra Conunova et le pianiste poète argentin Nelson Goerner seront accompagnés par l’Orchestre national de Lettonie, placé sous la baguette d’Andris Poga. L’ensemble de percussionnistes de l’Orchestre national de France, Ad’ONF, créé dans les années 2000, participera aussi aux réjouissances. «Rock and drum», une pièce de son fondateur, Didier Benetti, donnera le coup d’envoi de ce spectacle célébrant l’aspect festif de la danse. Suivront la célèbre Bacchanale de Saint-Saëns et son Introduction et rondo capriccioso pour violon et orchestre. La valse extraite de l’opéra Mascarade de Khatchaturian précédera sa spectaculaire Danse du sabre, inspirée du folklore des peuples du Caucase. Place ensuite au chef-d’œuvre de Liszt, Totentanz, magistrale évocation de danse macabre pour piano et orchestre. Deux œuvres emblématiques, les Danses hongroises de Brahms, inspirées du folklore tsigane, et les Danses polovtsiennes de Borodine clôtureront brillamment ce programme. En partenariat avec Lire aussi page 9 artri NCERT e Sur le Web, retrouvez ce concert ainsi que d’autres temps forts de la Folle Journée 2017. Concert (France, 2017, 1h30mn) - Direction musicale  : Andris Poga - Avec  : Nelson Goerner (piano), Alexandra Conunova (violon), l’ensemble Ad’ONF, l’Orchestre et le Chœur nationaux de Lettonie - Réalisation  : François-René Martin Coproduction  : ARTE France, KM - Présenté par Édouard Fouré Caul-Futy GETTY IMAGE 19.00 PERSONNE NE BOUGE ! Au menu de ce Personne ne bouge ! nouvelle formule, la Berlinale, le soft porn et Juliette Gréco. La Berlinale À l’approche de la Berlinale (du 9 au 19 février), Personne ne bouge ! met son président du jury, Paul Verhoeven, sur la sellette en revenant sur deux de ses films les plus hot  : Basic instinct et Showgirls, et en dressant une liste d’anecdotes méconnues sur le cinéaste hollandais. Le soft porn Profitant de la sortie, le 8 février, du film Cinquante nuances plus sombres de James Foley, inspiré du livre éponyme, Sophie-Marie Larrouy mène l’enquête  : comment débute-t-on une carrière d’auteur de bestseller coquin ? L’émission glisse aussi la méthode pour jouer dans un soft porn sans ruiner sa carrière, et se détend avec un tube de 1990, «Justify my love», avec lequel Madonna, secondée par Lenny Kravitz, a émoustillé la planète entière. Juliette Gréco À l’occasion de ses 90 printemps, le 7 février, voyage au pays de Juliette, ses amours et sa carrière prolifique et fantasque, des bars du Quartier latin à Hollywood. L’occasion d’esquisser les contours d’une de ses tenues fétiches, la petite robe noire, et de révéler une «perle rare»  : un extrait de l’émission À bout portant, daté de 1971, dans lequel la chanteuse, alors Mme Piccoli, livre ses impressions sur les hommes. Lire aussi page 7 SPÉCIAL BERLINALE 14 N°6 – Semaine du 4 au 10 février 2017 – ARTE Magazine k Revue culturelle de Philippe Collin et Frédéric Bonnaud (France, 2017, 43mn) - Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo 20.00 KARAMBOLAGE Au sommaire  : le terme «nègre», qui désigne de manière pas très correcte un écrivain de l’ombre ; comment «sonne» une fanfare française comparé à une allemande ? ; l’histoire de la Gedächtniskirche, cette église en ruine de Berlin qui fait partie des symboles de la capitale allemande. arte.tv/karambolage Magazine franco-allemand de Claire Doutriaux (France, 2017, 11mn) - Production  : Atelier de recherche d’ARTE France 20.15 VOX POP PLAN JUNCKER  : DES INVESTISSEMENTS EN TROMPE-L’ŒIL ? Chaque semaine, Vox pop enquête sur la société européenne. Le «Vox report»  : en Pologne, où la Corée du Nord aurait envoyé des centaines de travailleurs en tant qu’«esclaves d’État». Le débat de la semaine  : lancé en juin 2015 pour stimuler la croissance et relancer l’emploi, le plan Juncker prévoit de mobiliser 315 milliards sur trois ans. À mi-parcours, la Commission européenne se targue d’avoir financé trois cent mille PME et d’avoir créé cent mille emplois. Mais n’exagère-t-elle pas les effets bénéfiques de ce plan ? Comment choisit-on les projets soutenus ? Comment expliquer que Londres ait reçu cinq fois plus d’aides qu’Athènes en 2016 ? Ce plan de relance annonce-t-il la fin de l’austérité ou s’agitil d’un coup de bluff ? Vox pop a enquêté en Belgique, au Luxembourg et en France. L’interview de la semaine  : Enrico Letta, président du Conseil des ministres italien en 2013-2014 et vice-président de l’Institut Jacques Delors. Le tour d’Europe des correspondants  : comment nos voisins relancent leur économie. arte.tv/vox-pop. En partenariat avec p News Republic Magazine présenté par John Paul Lepers (France, 2017, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magneto Presse
PARAMOUNT PICTURES 20.45 CINÉMA LE PARRAIN III Où Michael Corleone (Al Pacino) tente en vain d’échapper à son destin. Le troisième volet, magistral, de l’une des plus grandes sagas de l’histoire du cinéma. New York, 1979. À 50 ans passés, Michael, patriarche du clan Corleone, souhaite prendre ses distances vis-à-vis de la pègre. Il a réinvesti sa fortune, malhonnêtement acquise, dans des activités légales comme la banque ou l’immobilier et multiplie les donations aux bonnes œuvres. Il aide l’archevêque Gilday, directeur de la banque vaticane, à renflouer un déficit de 700 millions de dollars. En échange, il aura le contrôle d’une gigantesque entreprise immobilière appartenant à l’Église. Tout cela suscite des jalousies dans les milieux de la mafia… NOSTALGIE ET CARNAGE Poussé par les dettes importantes de sa société de production American Zoetrope en 1990, Francis Ford Coppola ajoute un troisième et dernier volet à sa série seize ans après le deuxième. Avec le vieillissement de Michael Corleone, le film se teinte de mélancolie face au temps qui passe et n’arrange rien  : toute la société (Église comprise) a désormais succombé à l’appât du gain, ce qui rend impossible tout désir de rédemption. Pour clore en beauté la saga familiale, Francis Ford Coppola retrouve le souffle des deux premières parties et fait culminer sa virtuosité dans deux séquences cultes  : le carnage des mafieux et la fin tragique à l’opéra. Puissant. (The godfather, part III) Film de Francis Ford Coppola (États-Unis, 1990, 2h43mn, VF/VOSTF) Scénario  : Mario Puzo et Francis Ford Coppola, d’après le roman de Mario Puzo - Avec  : Al Pacino (Michael Corleone), Diane Keaton (Kay Adams), Talia Shire (Connie Corleone Rizzi), Andy Garcia (Vincent Mancini), Eli Wallach (Don Altobello), Sofia Coppola (Mary Corleone) - Image  : Gordon Willis - Montage  : Barry Malkin, Lisa Fruchtman, Murch Walter - Musique  : Carmine Coppola, Nino Rota, Harry Connick Jr - Production  : Paramount Pictures, Studios Zoetrope - (R. du 22/1/2012) N°6 – Semaine du 4 au 10 février 2017 – ARTE Magazine COURTESY OF JOHN BINDER 23.25 AL CAPONE PROFESSION  : GANGSTER L’ascension et la chute d’Al Capone, parrain de la pègre américaine dans les années 1920, qui inspira la figure mythique de l’antihéros au cinéma. Parrain de la pègre de Chicago de 1925 à 1932, Al Capone (1899-1947) fut l’un des plus grands criminels des États-Unis et l’inspirateur de la figure de l’antihéros dans les films de gangsters, genre alors en vogue, à l’image de Scarface de Howard Hawks. Parti de rien, issu d’une famille pauvre italienne immigrée à New York, Al Capone – obligé de s’exiler à Chicago en 1919 – tira notamment profit du marché noir de l’alcool durant la prohibition. Il fit également de la corruption des politiciens et des policiers la clé de son business lucratif. TOURNANT SANGLANT Mais, le 14 février 1929, le massacre de sept mafieux, dit «massacre de la Saint-Valentin», marque un tournant dans sa carrière. Choquée, l’opinion publique se détourne de son héros, soupçonné d’avoir fomenté l’exécution. Capone est une première fois arrêté pour port d’arme illégal, tandis que le code de censure Hays, régissant la production des films, se met en place. Désormais, ce n’est plus le gangster qui gagne, mais l’homme de loi. En 1931, Capone tombe pour évasion fiscale et écope de onze ans de prison. Composé d’archives rares, le documentaire donne aussi la parole à des experts, à la petitenièce du gangster et à ceux qui se sont emparés de son héritage culturel. Documentaire de Jodi Flynnet Brent Montgomery (États-Unis, 2014, 55mn) - (R. du 11/9/2016) MATS BÄCKER 0.25 «LE LAC DES CYGNES» REVISITÉ Sexe, drogue et hip-hop au programme de ce Lac des cygnes brillamment revisité par le Suédois Fredrik Rydman. Un Lac des cygnes transposé à notre époque ? C’est le pari relevé avec brio par le chorégraphe suédois Fredrik Rydman. Ici, les prostituées accros à l’héroïne remplacent les cygnes en tutu, et Rothbart devient un maquereau dealant de la drogue. À travers une mise en scène énergique, ponctuée d’intermèdes de break-dance, Fredrik Rydman réalise un spectacle dérangeant et haut en couleur. Aidé dans sa tâche par les artistes Anders Wendin, Salem al-Fakir et Adiam Dymott, le chorégraphe parvient à souligner l’intemporalité du chef-d’œuvre de Tchaïkovski et prouve une fois de plus son immense talent. artp CONCERT Ballet de Fredrik Rydman (Suède, 2015, 1h16mn) - Musique  : Petr Ilitch Tchaïkovski - Réalisation  : Paul Möllerstedt, Magnus Ader Berg, Fredrik Rydman - Avec  : les danseurs Maria Andersson, Lisa Arnold, AlexandroDuchén, Daniel Koivunen, Robert Malmborg, Anna Näsström, Mario Perez Amigo, Ambra Succi, Fredrik Wentzel, Jennie Widegren Décors  : Fredrik Rydman, Lehna Edwall - Costumes  : Lehna Edwall Velander - Coproduction  : ZDF FÉVRIER DIMANCHE 15 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :