Arte Magazine n°2017-04 21 jan 2017
Arte Magazine n°2017-04 21 jan 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-04 de 21 jan 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : un coupable ordinaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
DOCUMENTAIRE AUSCHWITZ CINQ VIES APRÈS LA MORT Après la Seconde Guerre mondiale, le camp d’Auschwitz a connu plusieurs épisodes de conflits quant à sa perception et son devenir. Retour sur cinq moments clefs, relatés dans un documentaire éclairant de Jonathan Hayoun. Mardi 24 janvier à 22.40 SAUVER AUSCHWITZ Lire page 19 Le 27 janvier 1945, les troupes russes, progressant à travers le sud de la Pologne, libèrent le camp d’Auschwitz-Birkenau, qui révèle au monde entier l’ampleur et l’horreur des crimes du III e Reich. Le lieu deviendra le symbole de la «solution finale». Mais au fil de leur histoire, les trois sites du complexe – Auschwitz, camp de concentration et d’exécution, Birkenau, camp d’extermination, et Monowitz-Buna, camp de travail abritant une usine d’IG Farben – connaîtront des destinées différentes, nourries de nombreuses controverses. L’APRÈS-GUERRE Durant les deux années qui suivent la fin de la guerre, quelques dizaines de rescapés tentent de s’installer dans les camps, tandis qu’un grand nombre de baraquements sont démantelés par la population locale pour se chauffer et que les vestiges sont pillés. 8 N°4 – Semaine du 21 au 27 janvier 2017 – ARTE Magazine LASKI DIFFUSION/GAMMA UN OUTIL DE PROPAGANDE COMMUNISTE En 1947, les autorités polonaises procommunistes font d’Auschwitz le lieu du martyre du pays  : un musée national dédié aux victimes du fascisme est ouvert, sans autre spécification. L’immense site de Birkenau (en polonais Brzezinka), avec ses quatre complexes de fours crématoires et de chambres à gaz où furent tués les déportés juifs, en grande partie détruits par les SS avant leur fuite, devient la vaste friche que l’on peut voir dans Nuit et brouillard d’Alain Resnais. L’usine chimique de Monowitz- Buna, nationalisée, devient quant à elle le principal employeur de la région. LES POLÉMIQUES DES ANNÉES 1980 En 1979, année où l’Unesco classe le camp d’Auschwitz comme lieu de mémoire inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, le pape polonais Jean-Paul II célèbre une messe à Birkenau. S’ensuit en 1984 l’installation de quelques carmélites dans d’anciens locaux d’Auschwitz, qui suscite de vives polémiques jusqu’à leur départ en 1993. LA RECONNAISSANCE Il faut attendre la chute du communisme, en 1989, pour que des intellectuels juifs soient enfin associés au devenir du camp et que soient entrepris des recherches et des travaux pour préserver la mémoire de l’Holocauste sur le site de Birkenau. UNE SAUVEGARDE DIFFICILE Depuis 2006, priorité est donnée à la préservation du lieu. Une tâche ardue car de nombreuses baraques sont en ruine ou menacent de s’effondrer, sans parler des foules de visiteurs – jusqu’à deux millions par an – et du coût élevé de la conservation. Quant aux nouveaux riverains, ils réclament ingénument leur tranquillité. Oswiecim, le nom polonais d’Auschwitz, compte aujourd’hui quarante-cinq mille habitants. Avant 1939, la moitié de la population de la ville était juive. Plus un seul n’y vit aujourd’hui. Marie Gérard
ALEXANDRE ISARD/PASCO ADRIEN BRODY SA SILHOUETTE DÉGINGANDÉE ET SON PROFIL D’AIGLE ont séduit Woody Allen, Spike Lee et Ken Loach. En 2002, Roman Polanski lui offre le rôle de sa vie dans Le pianiste, qui lui vaut d’être à 29 ans le plus jeune récipiendaire d’un Oscar du meilleur acteur – doublé d’un César. L’élégance décontractée de ce fan de hip-hop sied à merveille à l’univers dandy de Wes Anderson  : en témoignent leurs retrouvailles pour le dernier film de Noël de H&M… En 2017, Adrien Brody sera Charles Quint (Emperor). On le verra aussi au casting du thriller Manhattan night de Brian DeCubellis et avec Salma Hayek dans Septembers of Shiraz, de Wayne Blair. À bord du Darjeeling Limited, mercredi 25 janvier à 20.55 "*1 ILS SONT SUR ARTE IBO/SIPA N°4 – Semaine du 21 au 27 janvier 2017 – ARTE Magazine BEATE ET SERGE KLARSFELD INLASSABLES ARTISANS DE LA MÉMOIRE DE L’HOLOCAUSTE et célèbres chasseurs de nazis à travers le monde, les époux Klarsfeld, 77 et 81 ans, forment un couple légendaire. Historien et avocat parisien, Serge Klarsfeld, dont le père juif est mort à Auschwitz, rencontre en 1960 la Berlinoise Beate Künzel, fille d’un soldat de la Wehrmacht. Mariés, ils vont traquer par tous les moyens les criminels nazis (Kurt Lischka, Klaus Barbie) et parvenir, en France, à poursuivre en justice Touvier, Bousquet et Papon. Lui lance en 2009 le projet Aladin, pour sensibiliser les populations du Moyen-Orient aux réalités de l’Holocauste. Elle, qui gifla en public le chancelier (et ex-nazi) Kiesinger en 1968, a été la candidate du parti politique Die Linke (La Gauche) à la présidence allemande en 2012. Ensemble, ils ont publié leurs Mémoires en 2015. Beate et Serge Klarsfeld  : le combat d’une vie, mardi 24 janvier à 20.50 PETER EECKHOUT L’ARCHÉOLOGUE BELGE JOUE LES CICÉRONES des grands chantiers archéologiques actuels pour ARTE. Au gré des vingt épisodes de la série Enquêtes archéologiques, il rencontre ses confrères du monde entier et dévoile leurs récentes découvertes, des territoires glacés de la Yakoutie jusqu’au lac Titicaca en passant par les Orcades britanniques ou le Japon. Un tour du monde, des plus grandes civilisations aux plus méconnues. Enseignant à l’Université libre de Bruxelles depuis 1999, ce spécialiste des rites précolombiens présente aussi sa propre enquête, sur le site de Pachacámac, au Pérou. Enquêtes archéologiques, du lundi au vendredi à 17.45 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :