Arte Magazine n°2017-04 21 jan 2017
Arte Magazine n°2017-04 21 jan 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-04 de 21 jan 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : un coupable ordinaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
JANVIER 22 DIMANCHE 19.00 PERSONNE NE BOUGE ! Nouvelle formule pour Personne ne bouge ! qui passe désormais trois thèmes en revue. Cette semaine  : les comédies musicales, la mode et l’éternel play-boy Robert Redford. Dans un nouveau format de quarante-trois minutes, la revue culturelle pop de Collin et Bonnaud décline désormais son impertinence et son esprit décalé autour de trois thèmes, liés d’une manière ou d’une autre à l’actualité. On retrouve les rubriques qui ont fait le succès de l’émission, augmentées de nouveaux rendez-vous («Listomania», «Enquête»…). Au programme  : trois films «en chanté», Les demoiselles de Rochefort, Les Blues Brothers et son tube légendaire «Everybody needs somebody to love» et le dernier, à l’affiche le 25 janvier, La la land, dans lequel Emma Stone et Ryan Gosling montrent leurs talents, façon Cyd Charisse et Gene Kelly du musical moderne. Comme du 22 au 26 janvier se tient la Fashion Week, pleins feux sur la mode, et l’une de ses icônes, Kim Kardashian, objet de l’enquête de la semaine. Au menu du défilé aussi, le scandale des mannequins anorexiques et, clou du show, l’incontournable robe de mariée. Enfin, à l’occasion du Festival du film de Sundance, l’homme qui murmurait aux oreilles des spectatrices, Robert Redford. De son inoubliable prestation dans le culte Out of Africa à une interview mémorable dans une émission de la BBC, l’acteur préféré de ces dames (et de Sydney Pollack) est raconté à travers onze anecdotes insolites. Revue culturelle de Philippe Collin et Frédéric Bonnaud (France, 2017, 43mn) - Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo PAUL BLIND 20.15 VOX POP LIVRAISON DE REPAS À DOMICILE  : LA GUERRE DES START-UP Chaque semaine, Vox pop enquête sur la société européenne. Le «Vox report»  : au Danemark, des jeunes filles au pair philippines sont exploitées par leurs familles d’accueil. Le débat de la semaine  : les jeunes pousses de la Net économie ont investi la livraison de repas à domicile. Leurs platesformes et applis, qui mettent en relation, moyennant une commission, restaurateurs et clients, se livrent une vive concurrence en Europe. Vox pop ouvre le débat sur ce secteur en plein essor qui tourne grâce à des livreurs à vélo au fragile statut d’autoentrepreneur. Quelles sont les stratégies mises en place par Foodora et Deliveroo, deux leaders de la food tech, pour séduire les restaurateurs ? Quels risques font-ils courir aux investisseurs ? L’interview  : Grégoire Leclercq, président de l’Observatoire de l’ubérisation. Le tour d’Europe des correspondants  : coursiers en colère, faillites de start-up, nos voisins racontent les limites de la livraison à domicile. En partenariat avec News Republic Magazine présenté par John Paul Lepers (France, 2017, 28mn) – Coproduction  : ARTE France, Magneto Presse 14 N°4 – Semaine du 21 au 27 janvier 2017 – ARTE Magazine PARAMOUNT PICTURES 20.45 CINÉMA LE PARRAIN Marlon Brando et Al Pacino dans une des plus grandes sagas de l’histoire du cinéma. Avec les deux derniers volets du Parrain, à suivre les dimanches 29 janvier et 5 février. New York, 1945. Don Vito Corleone règne sur l’une des cinq familles de la mafia. Ayant refusé de prendre part au trafic de drogue organisé par Sollozzo, il tombe dans un guet-apens tendu en pleine rue par ses rivaux. Le corps criblé de balles, il survit par miracle. Son fils Michael, héros de la Seconde Guerre mondiale, qui s’était toujours tenu à l’écart des affaires familiales, se porte volontaire pour le venger. Après un exil forcé de plusieurs mois en Sicile, le jeune homme retrouve son clan à la faveur d’une paix négociée, et prend progressivement le pouvoir… SENS DE L’HONNEUR ET BAIN DE SANG Rythmé par la somptueuse partition de Nino Rota, transcendé par des acteurs impeccables de bout en bout, ciselé de main de maître par un Francis Ford Coppola encore débutant, Le parrain est devenu un classique incontournable du cinéma américain. Premier volet d’une captivante saga familiale, il met en scène la passation de pouvoir entre deux
générations, incarnées avec une force incroyable par Marlon Brando, voix cassée et visage boursouflé, et Al Pacino, le fils au destin tragique, obligé de verser dans la criminalité. De trahisons en règlements de compte, de tractations douteuses en nouvelles irruptions de violence, ce film donne à voir les coulisses du crime organisé avec son lot de drames, auxquels les Corleone eux-mêmes n’échapperont pas… Meilleurs film, acteur (Marlon Brando) et adaptation, Oscars 1973 (The godfather) Film de Francis Ford Coppola (États-Unis, 1971, 2h49mn, VF/VOSTF) – Scénario  : Francis Ford Coppola, Mario Puzo Avec  : Marlon Brando (Don Vito Corleone), Al Pacino (Michael), Robert Duvall (Tom Hagen), James Caan (Sonny), Richard S. Castellano (Clemenza), John Marley (Jack Woltz), Diane Keaton (Kay Adams), Al Lettieri (Sollozzo), Talia Shire (Connie), John Cazale (Fredo), Richard Conte (Barzini), Gianni Russo (Carlo), Al Martino (Johnny Fontane) – Image  : Gordon Willis – Montage  : William Reynolds, Peter Zinner – Musique  : Nino Rota – Production  : Paramount Pictures, Alfran Productions – (R. du 8/1/2012) BR/RED ZED FILMS/NICK READ 23.35 BOLCHOÏ BABYLONE Une plongée fascinante dans l’univers impitoyable du plus célèbre ballet du monde, entre exigence démesurée et règlements de compte. En janvier 2013, tout Moscou est sous le choc  : Sergueï Filine, alors directeur artistique du ballet du Bolchoï, est victime d’une attaque à l’acide perpétrée par l’un des danseurs de la troupe. Pour redorer le blason de la prestigieuse institution, Vladimir Poutine nomme alors Vladimir Ourine à sa tête. Cette affaire – qui met en lumière les rivalités féroces et l’ambiance délétère régnant dans les coulisses du Bolchoï – est le point de départ du film de Nick Read et Mark Franchetti. En s’entretenant avec des danseurs, des techniciens et des responsables de l’illustre ballet, les réalisateurs passent de l’autre côté de la scène et nous immergent dans le quotidien difficile des trois mille employés du théâtre. Dans ce microcosme qui reflète à merveille le système politique russe, entraînement acharné et ambition effrénée sont des conditions sine qua non pour réussir. Entrecoupées de magnifiques images de représentations, les confidences sans détour d’artistes et de membres de la compagnie brossent un tableau cinglant du plus célèbre ballet du monde. Documentaire de Nick Read et Mark Franchetti (Allemagne, 2015, 1h22mn) N°4 – Semaine du 21 au 27 janvier 2017 – ARTE Magazine FALCO SELIGER 1.00 L’AFFAIRE PASOLINI Un documentaire édifiant sur le mystérieux assassinat de Pasolini, homme de lettres et cinéaste le plus subversif de l’Italie des années 1970. Dans la nuit du 2 novembre 1975, le romancier, poète et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini est retrouvé sauvagement assassiné sur un terrain vague d’Ostie, aux portes de Rome. Très vite, un jeune prostitué du nom de Pino Pelosi reconnaît avoir abattu l’écrivain, lequel n’a jamais caché son homosexualité et son attirance pour le milieu romain de la prostitution. Pino Pelosi est immédiatement condamné à la peine de prison maximale encourue par un mineur pour un tel crime. Pourtant, certaines pistes évidentes ne sont pas explorées et des points obscurs subsistent  : alors que le corps de Pasolini est maculé de sang, celui du meurtrier présumé n’en porte pas une trace. En outre, les faits retenus par la justice ne concordent pas avec les blessures que constate le médecin légiste. LA FACE SOMBRE DE L’ITALIE Trente ans plus tard, l’accusé revient sur ses aveux et affirme s’être tu pour protéger sa famille, victime de sérieuses menaces. L’enquête, précipitamment close peu après la tragédie, est rouverte en 2010 et se penche sur des éléments qui n’ont jamais été pris en compte car, dans l’Italie conservatrice des années 1960 et 1970, Pasolini ne manquait pas d’ennemis. Sa mort a-t-elle été préméditée au sein d’une politique dont il dénonçait les liens avec la mafia ? Retour sur une enquête qui fait émerger la face sombre de l’Italie, avec notamment le cousin et biographe de Pasolini, Nico Naldini. Documentaire d’Andreas Pichler (Allemagne, 2012, 52mn) – (R. du 16/10/2013) r JANVIER 22 DIMANCHE 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :