Arte Magazine n°2017-03 14 jan 2017
Arte Magazine n°2017-03 14 jan 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-03 de 14 jan 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'énigme Van Gogh.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
LION TELEVISION/COURTAULD INSTITUTE OF ART EN COUVERTURE VAN GOGH AUTOPSIE D’UN DRAME Sorte de miss Marple exilée en Provence, Bernadette Murphy * a longuement enquêté sur Van Gogh pour percer l’énigme de son oreille coupée. Un documentaire captivant retrace ses investigations, entre fait divers et histoire de l’art. Entretien. Autoportrait à l’oreille bandée, Van Gogh, 1889 LION TELEVISION Comment avez-vous été amenée à enquêter sur Vincent Van Gogh et son oreille coupée ? Bernadette Murphy  : Même si la découverte de ses tableaux au musée d’Amsterdam m’a bouleversée, je ne suis pas une fanatique absolue de son œuvre. Britannique installée en Provence depuis trente ans, je n’ai pourtant cessé d’être confrontée à ce mystère arlésien. Que s’est-il passé ce 23 décembre 1888 ? Van Gogh s’est-il coupé le lobe ou l’oreille entière ? 4 N°3 – Semaine du 14 au 20 janvier 2017 – ARTE Magazine Samedi 14 janvier à 20.50 VAN GOGH, L’ÉNIGME DE L’OREILLE COUPÉE Lire page 11 Telle une détective, j’ai entrepris de reconstituer précisément les faits. J’ai d’abord constaté que l’histoire de ce drame comportait nombre d’erreurs, notamment concernant la réalité d’Arles à l’époque. J’ai ainsi créé une base de données sur ses habitants, dont les voisins et amis que le peintre fréquentait, laquelle comporte aujourd’hui presque seize mille fiches. Quelles difficultés avez-vous rencontrées pour rétablir la vérité ? Des indices distillés dans ses œuvres aux nombreuses archives, dont les lettres à son frère Théo, la vie de Van Gogh est assez documentée. Mais personne n’avait encore réuni toutes ces pistes pour résoudre l’énigme. À l’apogée de son art, ce génie tourmenté est, ce jour-là, affecté par l’annonce des fiançailles de Théo et par celle du départ de Gauguin, qui jugeait son comportement trop erratique pour continuer à vivre avec lui dans la Maison jaune. En proie à une détresse effroyable, il se tranche l’oreille avec un rasoir. C’est dans des archives oubliées de l’université de Berkeley que j’ai enfin retrouvé la preuve irréfutable de la réalité de son geste. Adressés à son biographe Irving Stone, une lettre et deux dessins du docteur Rey, qui l’avait soigné, attestent que Van Gogh s’est coupé l’oreille entière. Ma naïveté m’a in fine aidée dans cette riche aventure. Que pensez-vous de la polémique autour du carnet de dessins inédits de Van Gogh ? N’étant pas experte en dessins, je ne peux me prononcer sur leur authenticité. En la matière, je préfère laisser les spécialistes trancher. Propos recueillis par Sylvie Dauvillier * Bernadette Murphy est l’auteure de Van Gogh’s ear – The true story (Éd. Penguin Random House), qui sera publié chez Actes Sud en octobre 2017, sous le titre L’oreille coupée de Vincent Van Gogh.
SÉRIE L’ART DU POLAR POLAIRE Filmée en Islande, la série Fortitude met en scène une petite communauté du cercle arctique confrontée pour la première fois à un meurtre. Une expérience marquante pour l’équipe internationale qui a tourné la saga. Témoignages. SIMON DONALD (le créateur de Fortitude) « Je tenais absolument à trouver un lieu qui ne ressemble à aucun autre et où je pourrais mettre en scène un thriller policier sombre et tourmenté. Cela nous a conduits dans le cercle polaire arctique. Je voulais aussi écrire une histoire qui se passe dans une petite communauté étouffante où les gens sont livrés à eux-mêmes et doivent se débrouiller seuls quand les choses tournent mal. La ville de Fortitude s’inspire des localités arctiques, qui obéissent à des règles surprenantes. Il est interdit d’être sans emploi. Si on vous attrape avec de la drogue ou de l’alcool, vous êtes exclu de la communauté. Le système de santé n’existe pas sur l’île où se situe la ville. Cela signifie qu’on n’y trouve ni maternité ni soins palliatifs  : il est donc impossible de donner naissance à un enfant ou de finir sa vie à Fortitude. Je n’avais jamais entendu parler d’un tel endroit et j’ai trouvé ça fascinant. » SOFIE GRÅBØL (la gouverneure Hildur Odegard) « L’Islande est d’une beauté à couper le souffle, exactement comme je l’imaginais. Nous n’avons pas vraiment d’hivers rudes au Danemark, ni de paysages spectaculaires. J’étais donc dépaysée tout en me sentant chez moi. Dans la série, je joue le rôle de Hildur Odegard, la gouverneure de Fortitude. Elle nourrit de grandes ambitions pour la ville mais aussi pour elle-même. En tant que gouverneure, elle doit faire bonne figure, ce qui devient de plus en plus difficile à mesure que la série avance car elle subit une pression grandissante. Jusqu’ici, je n’avais pas joué beaucoup de personnages de pouvoir et ce rôle m’a plu. J’ai aimé aussi travailler avec de grands acteurs  : Michael Gambon m’a énormément impressionnée dans la série The singing detective quand j’étais jeune, et j’admire beaucoup Stanley Tucci. » STANLEY TUCCI (le détective Eugene Morton) « J’ai toujours voulu aller en Islande et c’est une des raisons qui m’a poussé à accepter ce rôle. J’ai passé dix jours extraordinaires là-bas. Je joue le rôle d’un détective venu de Londres pour enquêter sur un meurtre à Fortitude. Or, les habitants de l’île n’accueillent pas chaleureusement les inconnus. Pour obtenir des informations, il doit leur tirer les vers du nez. Pour lui, cela revient à pénétrer dans une grande famille dysfonctionnelle. » Jeudi 19 janvier à partir de 23.05 FORTITUDE (1-3) Lire page 23 N°3 – Semaine du 14 au 20 janvier 2017 – ARTE Magazine 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :