Arte Magazine n°2017-02 7 jan 2017
Arte Magazine n°2017-02 7 jan 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-02 de 7 jan 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'héritage empoisonné.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
LUNDI 9 JANVIER JOURNÉE 5.15 M LES 3 TÉNORS, LES INÉDITS Concert 6.20 L7 R LA MALÉDICTION DU FAUCON Programme jeunesse 6.45 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.35 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.45 LM XENIUS Quels matériaux utilisait-on au Moyen Âge ? Magazine 8.10 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Monténégro Série documentaire 8.40 LM AU FIL DE L’ELBE Des monts des Géants jusqu’à Dresde Documentaire 9.25 LM LOUPS SOLITAIRES EN TOUTE LIBERTÉ Documentaire 10.55 L7 R 360° GEO La Lettonie, un pays qui chante ; Alerte aux alligators ; Entre tempête et grande marée  : les Halligen Reportage 13.20 7 ARTE JOURNAL 13.35 LM TOUT SEULS À DEUX Téléfilm (VF) 15.15 EM VOYAGE AUX AMÉRIQUES Les marchés de Mexico  : mille ans de commerce Série documentaire 15.45 L7 KAMTCHATKA – UN PRINTEMPS EN SIBÉRIE Documentaire (2016, 43mn) La presqu’île de l’Extrême-Orient russe au moment du dégel. 16.25 LM LES MOMIES DE LA ROUTE DE LA SOIE Documentaire 17.20 7 XENIUS Instruments à cordes  : de nouvelles avancées grâce à la technologie ? Magazine 17.45 7 E VOYAGE AUX AMÉRIQUES Blackfeet et bisons dans le Montana Série documentaire 18.15 E M TOUS LES PARFUMS DU MONDE La lavande fine de Provence Série documentaire Oliver Juric SOIRÉE 19.00 L7 LA TRAVERSÉE DE L’AMÉRIQUE DU SUD EN AUTOCAR De Copacabana au pays des cow-boys Série documentaire (2016, 5x43mn) Un voyage en car à bord du Transoceánica, à travers 6 300 kilomètres et de magnifiques paysages, de Rio de Janeiro à Lima. 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.45 7 E SILEX AND THE CITY À l’est, rien de néolithique… Série d’animation de Jul (2016, 30x3mn) Aujourd’hui  : les Dotcom gagnent un voyage à Singe- Pétersbourg, sur les traces de l’ex-Union paléolithique. 20.50 E CINÉMA L’AVENTURE, C’EST L’AVENTURE Film 22.50 7 R V0STF CINÉMA LE TESTAMENT DU DOCTEUR MABUSE Film 0.50 L7 LA LUCARNE CAFÉ NAGLER Documentaire 1.45 L7 R « MAHLERMANIA »  : UN THÉÂTRE MUSICAL Documentaire 3.15 LR LIV ULLMANN EN PLANS RAPPROCHÉS Documentaire 4.10 L7 PIGEONS ET DRAGONS Le complexe du chevalier Série d’animation 4.15 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS La Réunion, le littoral Série documentaire sous-titrage pour sourds E et malentendants 14 N°2 – Semaine du 7 au 13 janvier 2017 – ARTE Magazine ZINNOBER FILM D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français STUDIOCANAL 20.50 CINÉMA L’AVENTURE, C’EST L’AVENTURE Un quintette de légende emmené par Lino Ventura dans une épopée drolatique et désormais historique, à travers le regard amusé de Claude Lelouch sur les années 1970. À Paris, cinq malfrats comparaissent pour une longue série de rapts juteux, alors que leur avocat les présente comme de généreux militants ayant agi au nom d’un idéal. Le temps du procès, le sympathique quintette franco-italien, grand amateur de spaghettis, revit toutes ses rocambolesques aventures. Délaissant l’attaque de banque, démodée, pour le plus rentable kidnapping de star du show-biz, de diplomate ou de leader suprême, les cinq compères ont couru le monde pour emporter le magot à chacune de leurs candides entreprises, élevant la maladresse au rang des beaux-arts.
- 411. IRRÉSISTIBLE COMPLICITÉ Film emblématique des années 1970, dont il décline avec style et fantaisie toutes les tendances – prostituées glamour et féministes, luttes marxistes en Amérique du Sud, émergence du show-biz… –, L’aventure, c’est l’aventure repose d’abord sur un irrésistible casting. Lino Ventura en bossimpeccable, Jacques Brel en escroc intello et hilarant pirate de l’air belge, le classieux Charles Denner, l’éternel « Charlot » Charles Gérard, et enfin Aldo Maccione, tout en fraîcheur à l’aube de sa carrière, lancée par sa fameuse démarche de dragueur ringard. Leur complicité, aux accents improvisés, emporte cette comédie haute en couleur vers des sommets délicieux, dans la nostalgie d’une époque, la meilleure de Claude Lelouch. tlW3NQ3 Sur le Web, une interview vidéo de Claude Lelouch à propos de son film L’aventure, c’est l’aventure. CYCLE CLAUDE LELOUCH En partenariat avec Film de Claude Lelouch (France, 1972, 1h57mn) - Scénario  : Pierre Uytterhoeven, Claude Lelouch - Avec  : Lino Ventura (Lino Massaro), Jacques Brel (Jacques), Charles Denner (Simon Duroc), Aldo Maccione (Aldo), Charles Gérard (Charlot), Johnny Hallyday (Johnny Hallyday), Nicole Courcel (Nicole), Yves Robert (l’avocat de la défense) - Image  : Jean Collomb- Montage  : Janine Boublil - Musique  : Francis Lai, José Padilla - Production  : Les Films 13, Les Films Ariane, Les Productions Artistes Associés, Produzioni Europee Associati PRAESENS-FILM AG 22.50 CINÉMA LE TESTAMENT DU DOCTEUR MABUSE Le dernier film réalisé par Fritz Lang en Allemagne dénonce les méthodes criminelles des nazis avec une force expressionniste hallucinante, annonciatrice du chaos. Mabuse, devenu fou, est interné dans un hôpital psychiatrique. Par l’intermédiaire du directeur de l’asile, le docteur Baum, qu’il tient sous son pouvoir hypnotique, il parvient à créer un gang activiste, une organisation de malfaiteurs qui commet crimes et délits TERREUR ET CHAOS Après Le docteur Mabuse, film muet de 1922, Lang utilise à nouveau le personnage du savant fou, figure allégorique du mal, pour résumer la stratégie nazie de conquête du pouvoir. L’empire du crime que Mabuse dicte à Baum annonce l’ordre nouveau promis par Hitler. Fritz Lang entoure ses personnages de masques primitifs, de crânes et de tableaux. En 1933, les expressionnistes sont entrés dans les musées mais ne vont pas tarder à en être chassés par les nazis. Le film est interdit par Goebbels en mars de la même année, et, quelques mois plus tard, le réalisateur décide de quitter l’Allemagne pour la France. Trente ans après, Lang clôturera sa trilogie avec Le diabolique docteur Mabuse. Symbole d’une volonté de puissance ambivalente, le personnage aura été son double, sa part obscure, mettant en scène ses crimes comme le cinéaste ses films. (Das Testament des Dr. Mabuse) Film de Fritz Lang (Allemagne, 1933, 2h02mn, noir et blanc, VOSTF) Scénario  : Fritz Lang, Thea von Harbou, d’après les romans de Norbert Jacques - Avec  : Rudolf Klein-Rogge (le docteur Mabuse), Otto Wernicke (le commissaire Lohmann), Wera Liessem(Lilli), Oscar Beregi (le docteur Baum), KarlMeixner (Hofmeister), Theodor Loos (le docteur Kramm), Gustav Diessl (Thomas Kent) - Image  : Fritz Arno Wagner, KarlVash - Musique  : Hans ErdmannMontage  : Conrad von Molo, Lothar Wolff Production  : Nero-Film - (R. du 23/2/2001) N°2 – Semaine du 7 au 13 janvier 2017 – ARTE Magazine GO2FILMS 0.50 LA LUCARNE CAFÉ NAGLER À la recherche d’un café disparu, la réalisatrice recrée une vision fantasmée du Berlin des années 1920. L’occasion d’un touchant portrait de famille. Enfant, Mor Kaplansky était fascinée par les histoires que sa grand-mère juive lui racontait au sujet du Café Nagler, temple de la vie nocturne berlinoise qui appartenait à sa famille dans les années 1920. C’est là, disait-elle, qu’était né le swing, et que Kafka ou Einstein avaient passé maintes soirées. La réalisatrice décide donc de faire le voyage depuis Israël. Mais une fois sur place, c’est la déception  : elle découvre que l’endroit n’existe plus depuis bien longtemps et qu’il était en fait loin d’être aussi glamour que dans l’imagination de son aïeule de 88 ans. Pour ne pas décevoir celle-ci, Mor Kaplansky recrée de toutes pièces un nouveau lieu. Elle fait ainsi appel à de jeunes Berlinois passionnés des Années folles, qui lui narrent des souvenirs fictifs de fêtes mémorables et de premiers rendez-vous. Diffusé dans le cadre de plusieurs festivals, dont la Berlinale 2016, son film est avant tout un touchant portrait de famille, sur le thème du lien entre les générations. Documentaire de Mor Kaplansky (Allemagne/Israël, 2015, 57mn) Production  : MDR JANVIER LUNDI 15 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :