Arte Magazine n°2017-01 31 déc 2016
Arte Magazine n°2017-01 31 déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017-01 de 31 déc 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : 2017... année silex !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
DARGAUD/CÉCILE GRABRIEL EN COUVERTURE ÉVOLUTION FINALE Silex and the city, la série d’animation qui fait de la préhistoire un miroir de notre époque, revient pour une dernière salve d’épisodes. Mais selon Jul, son créateur, l’aventure n’est pas terminée. Interview. Silex and the city disparaîtra, malgré son succès, à la fin de cette cinquième saison. Un effet de la sélection naturelle dans l’univers des séries ? Jul  : Oui, c’est du darwinisme télévisuel, nous arrêtons avant que la série ne se fossilise ! Nous avons quand même profité de cette dernière saison pour aller plus loin que les précédentes en termes de densité narrative, de recherches graphiques, de décors. Nous avons multiplié aussi les trouvailles cinématographiques, comme cette parodie de Bergman, volontairement pas drôle, ou cet épisode façon Choses de la vie au cours duquel le personnage de Blog tombe d’un volcan, et, pendant qu’il fait des tonneaux, voit sa vie défiler par flashes. Les prochaines élections de 2017 vous ont-elles inspiré ? Oui, j’ai tenu à écrire quelques scénarios plus politiques, plus durs. L’un d’entre eux évoque les migrants et la question de l’intégration. Un autre prophétise la victoire du Front national avec un discours hallucinant de Marine Le Pen à la tribune. L’un des épisodes, qui s’appelle #Je suis Sapiens, revient sur les attentats. Il tourne en dérision cette bonne conscience que la société se donne. Au terme de ces cinq saisons, avec le drame des migrants, la montée du FN et les attentats, on se rend compte que l’évolution, c’est du bidon. Le vivant a fait du surplace. La liste des invités de marque prêtant leur voix à leurs propres personnages est étoffée… En cette année d’élections, tout le spectre du personnel politique est représenté, avec, entre autres, Anne Hidalgo, Nathalie Kosciusko-Morizet, José Bové, Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti, Nicolas Hulot… Nous avons aussi convié beaucoup de journalistes  : les médias ont pris une place délirante dans nos vies, nous avons voulu les mettre en boîte. Il y a donc un épisode sur les chaînes… d’évolution en continu. Des professionnels de BFM, iTélé ou LCI n’ont pas hésité à venir se moquer d’eux-mêmes. La famille Dotcom est donc une espèce en voie de disparition ? Non, elle va connaître une mutation génétique ! À l’inverse de ce que l’on a observé dans l’histoire de l’évolution, où les plus petits ont survécu, Silex passe en mode dinosaure  : un long métrage est en préparation, avec la même équipe, pour 2018 ou 2019. D’autre part, le tome 7 des albums BD, Poulpe fiction, vient de sortir. Je travaille aussi sur une nouvelle série d’animation pour ARTE, 50 nuances de Grecs. L’occasion de parodier la mythologie et cette communauté pléthorique de dieux qui ont nourri notre imaginaire. Propos recueillis par Pascal Mouneyres 4 N°1 – Semaine du 31 décembre 2016 au 6 janvier 2017 – ARTE Magazine Du 2 janvier au 2 avril, tous les jours vers 20.50 (sauf le mardi) SILEX AND THE CITY Lire page 22 *
BOTTI/STILLS/GAMMA CINÉMA CLAUDE LELOUCH DANS LE RÉTRO Du 2 au 9 janvier, et à l’occasion des 50 printemps d’Un homme et une femme, ARTE rend hommage à Claude Lelouch. Interviewé par Olivier Père, le directeur du Cinéma d’ARTE France, le réalisateur revient sur les quatre films du cycle, tous diffusés en version restaurée. 1973 LA BONNE ANNÉE «Lino Ventura m’a en partie inspiré ce film. Il incarne si bien ce personnage de dernier macho à une période extraordinaire où les femmes prennent le pouvoir et rendent les hommes démodés. D’autant que sa partenaire, Françoise Fabian, était tout à fait en phase avec cette époque. Elle était alors avec l’acteur Marcel Bozzuffi, et je voyais bien que la patronne, c’était elle ! » 1966 UN HOMME ET UNE FEMME «La musique a toujours joué un rôle majeur dans mes films. Je l’ai enregistrée avant le tournage et j’ai construit le récit comme une comédie musicale. Je diffusais la musique sur le plateau pour que les acteurs jouent dessus. J’avais surtout envie de dresser le portrait d’un homme et d’une femme et pas d’un acteur et d’une actrice. J’avais dit à Anouk Aimée et à Jean-Louis Trintignant que je voulais libérer la caméra, le scénario et les acteurs. À l’époque, François Truffaut m’avait confié  : ‘Il y aura une façon de filmer avant Un homme et une femme et une après.’» 1993 TOUT ÇA… POUR ÇA ! «Tout ça… pour ça ! sont les derniers mots de mon père, mort d’un infarctus dans mes bras. Je savais qu’un jour je réaliserai un film avec ce titre terrible qui interroge le sens de la vie. Il raconte l’histoire de deux couples qui traversent une période difficile, une période d’usure. Je montre des personnages qui veulent vivre intensément le présent. Selon moi, les grandes histoires d’amour tiennent grâce à la liberté. On devrait vivre à deux comme des célibataires.» Claude Lelouch et son équipe, sur le tournage d’Un homme et une femme. 1972 L’AVENTURE, C’EST L’AVENTURE» «En politique, tout le monde retourne sa veste en faveur du vainqueur. Un bal des faux culs formidable pour une comédie ! J’ai choisi des acteurs qui n’avaient peur de rien. D’autant que Lino Ventura était persuadé que le film ne sortirait jamais car, pour lui, ce discours politique chaotique ne menait nulle part. Mais la politique, c’est justement cette incroyable fertilité du chaos. Jacques Brel était aussi un grand slalomeur de l’intelligence. Dans le film, il va de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par le centre. Le mariage de ces deux acteurs a été formidable. Ils sont ensuite devenus les meilleurs amis du monde.» Propos recueillis par Olivier Père Retrouvez cette interview sous la forme de vidéos sur le blog d’Olivier Père. N°1 – Semaine du 31 décembre 2016 au 6 janvier 2017 – ARTE Magazine mirera CÛNEMA CYCLE CLAUDE LELOUCH LUNDI 2 JANVIER La bonne année à 20.50 Un homme et une femme à 22.45 MERCREDI 4 JANVIER Tout ça… pour ça ! à 20.55 Court-circuit n°827 – Spécial «rendez-vous amoureux» à 23.45 LUNDI 9 JANVIER L’aventure, c’est l’aventure à 20.50 Lire pages 16-17 et 20 ** 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :