Arte Magazine n°2016-47 19 nov 2016
Arte Magazine n°2016-47 19 nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-47 de 19 nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : et l'Homme créa la vache.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DIMANCHE 20 NOVEMBRE JOURNÉE 5.00 M COURT-CIRCUIT N°822 Magazine 6.10 L7 R LE VIOLON ET SES PETITS SECRETS Le prix du mythe ; Marchés et tromperies ; Si Stradivarius savait… Documentaire 7.30 LEM LES GRANDS MYTHES Prométhée – Le révolté de l’Olympe Série documentaire 8.00 L7 E ARTE JUNIOR Programmes jeunesse (2016, 1h45mn) Au sommaire  : Sarah et les marmitons ; Petites mains dans la Grande Guerre ; Points de repères ; ARTE Junior, le mag. 9.45 EM CAROLE MATTHIEU Téléfilm 11.20 L FASCINATION GRATTE-CIEL Bosco Verticale, Milan Série documentaire SABINE POLLMEIER 11.45 7 METROPOLIS Magazine culturel (2016, 43mn) Cette semaine  : escapade irlandaise à Cork, balade littéraire à Naples et lèchevitrines de Noël en Allemagne. 12.30 7 STREETPHILOSOPHY L’égoïsme Magazine 13.00 7 SQUARE ARTISTE Carte blanche à Barmak Akram Magazine (2016, 26mn) Cinéaste afghan exilé en France, Barmak Akram prend en main le magazine. 13.45 LM LA BAIE DE SUNCHEON Les vasières de la Lune Documentaire 14.30 EM LA FABULEUSE HISTOIRE DE L’ÉVOLUTION Bornéo Série documentaire 15.10 M NÉRON (1 & 2) Plaidoyer pour un monstre Documentaire 17.00 LM CUISINES DES TERROIRS L’île de Jersey Série documentaire 17.25 7 LES GRANDS DUELS DE L’ART Van Gogh vs Gauguin Série documentaire 18.20 7 MAESTRO ROLANDO VILLAZÓN PRÉSENTE LES STARS DE DEMAIN Elsa Benoit, Quatuor Anches Hantées, Manuel Walser, Anastasia Kobekina Concert THOMAS ERNST SOIRÉE 19.05 7 PERSONNE NE BOUGE ! Spécial Louis de Funès Magazine 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.00 7 E KARAMBOLAGE Magazine 20.10 7 VOX POP Nos déchets, notre «or noir» ? Magazine 20.40 LEM TU MOURRAS MOINS BÊTE Avaler une araignée en dormant Série d’animation 20.45 LER VF/V0STF CINÉMA LES VESTIGES DU JOUR Film 22.55 7 LES MULTIPLES VISAGES D’EMMA THOMPSON Documentaire 23.50 7 OPÉRA «MEFISTOFELE» D’ARRIGO BOITO 2.15 7 SCHUMANN ET STRAUSS PAR DAVID FRAY ET RICCARDO MUTI Concert (2016, 1h28mn) Le grand chef Riccardo Muti dirige l’Orchestre national de France, avec la complicité du pianiste David Fray. 3.45 M STREETPHILOSOPHY L’égoïsme Magazine 4.10 L7 R CHARLOT DÉBUTE Film sous-titrage pour sourds E et malentendants 10 N°47 – Semaine du 19 au 25 novembre 2016 – ARTE Magazine D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français 17.25 LES GRANDS DUELS DE L’ART VAN GOGH VS GAUGUIN Cette série retrace trois combats d’artistes qui ont marqué l’histoire de la peinture. Arles, 1888. Vincent Van Gogh est proche d’accomplir le rêve de sa vie  : avec Paul Gauguin, il veut créer en Provence une colonie d’artistes qui fera école. Mais après deux mois de colocation exiguë, la situation dérape… Série documentaire (Allemagne, 2016, 3x52mn) – Réalisation  : Andreas Gräfenstein – Production  : 3B-Produktion 19.05 PERSONNE NE BOUGE ! SPÉCIAL LOUIS DE FUNÈS Cette semaine, le pitre grimaçant du cinéma français déboule dans Personne ne bouge ! Au sommaire  : le génie comique de Louis de Funès ; son indispensable costume-cravate ; quand monsieur Merkel offre à Angela les films du comédien pour l’aider à comprendre Nicolas Sarkozy ; Le grand restaurant de Jacques Besnard ; la méthode de Funès ; La folie des grandeurs de Gérard Oury ; les péripéties du tournage du Corniaud, du même réalisateur. Lire aussi page 5 Revue culturelle de Philippe Collin, Xavier Mauduit et Frédéric Bonnaud (France, 2016, 35mn) – Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo 20.10 VOX POP NOS DÉCHETS, NOTRE «OR NOIR» ? Vox pop enquête sur la société européenne. Le «Vox report»  : auprès des Polonais installés au Royaume-Uni, victimes collatérales du Brexit. Le débat de la semaine  : sur la blue economy, qui vise un monde sans déchets, dans lequel ces derniers deviendraient une source de profit. Des Coréens ont ainsi inventé un nanomatériau plus cher que l’or, à partir de mégots de cigarettes. Mais ailleurs, le recyclage connaît des ratés. L’interview de la semaine  : Idriss Aberkane, spécialiste du biomimétisme. Le tour d’Europe des correspondants  : comment nos voisins recyclent leurs déchets. En partenariat avec Magazine présenté par John Paul Lepers (France, 2016, 26mn) Coproduction  : ARTE France, Magneto Presse
20.45 CINÉMA LES VESTIGES DU JOUR À la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’idylle manquée entre le majordome et l’intendante de la prestigieuse Darlington House. Du pur James Ivory, servi par les excellents Emma Thompson et Anthony Hopkins. Été 1956. Depuis plus de trente ans, Mr Stevens, majordome, dirige une armée de domestiques dévoués à Lord Darlington, éminent aristocrate britannique aux sympathies nazies. Après le décès de celui-ci, Miss Kenton écrit une lettre à son ancien supérieur. Resurgissent alors les souvenirs de leur chassé-croisé ambigu, en cette époque d’avant-guerre où le château était un lieu de pourparlers secrets entre diplomates internationaux. Mr Stevens part retrouver Miss Kenton pour la convaincre de reprendre sa place de gouvernante à ses côtés. AMOURS DOMESTIQUES Dans la foulée de l’oscarisé Retour à Howards End (1992), Les vestiges du jour réunit les ingrédients du succès made in Ivory. À commencer par l’alchimie du duo Anthony Hopkins/Emma Thompson qui, ici, troquent leurs habits d’aristocrates contre ceux de serviteurs. À travers les amours ancillaires de la maison Darlington, le film montre que, au sein de la société britannique postvictorienne, le carcan des conventions et la rigidité des mœurs ne font pas de distinction de classe. SOIRÉE EMMA THOMPSON (The remains of the day) Film de James Ivory (Royaume-Uni/États-Unis, 1993, 2h08mn, VF/VOSTF) – Scénario  : Ruth Prawer Jhabvala, d’après le roman éponyme de Kazuo Ishiguro – Avec  : Anthony Hopkins (James Stevens), Emma Thompson (Miss Sally Kenton), James Fox (Lord Darlington), Christopher Reeve(Jack Lewis), Hugh Grant (Reginald Cardinal) – Image  : Tony Pierce-Roberts – Musique  : Richard Robbins – Production  : Columbia Pictures – (R. du 6/7/2009) COLUMBIA PICTURES MEDEA FILM FACTORY/S. JAKOB-ENGELMANN 22.55 LES MULTIPLES VISAGES D’EMMA THOMPSON Portrait d’une figure lumineuse du septième art britannique qui, entre films d’auteur et cinéma grand public, est toujours restée fidèle à elle-même. Caustique, spirituelle et lumineuse, Emma Thompson reste, à près de 60 ans et quelque quarante films tournés aux côtés d’Anthony Hopkins, Tom Hanks, Alan Rickman ou Meryl Streep, l’un des visages les plus appréciés du cinéma britannique. Enfant de la balle – elle est née dans une famille de comédiens classiques, férus de littérature et de langue anglaise –, la jeune Emma intègre pendant ses études à Cambridge la célèbre troupe amateur des Footlights aux côtés de Hugh Laurie, Stephen Fry ou Rowan Atkinson. Elle révèle alors un talent comique qu’elle confirmera dans les sketches d’une sitcom à son nom, avant de se voir offrir son premier grand rôle au cinéma dans Retour à Howards End, qui lui vaut l’Oscar de la meilleure actrice en 1993. Trois ans plus tard, elle est à nouveau récompensée en tant que scénariste pour l’adaptation cinématographique de Raison et sentiments. Passant allègrement au fil de sa carrière des films grand public (Love actually ou la saga Harry Potter) aux œuvres plus exigeantes (Au nom du père), l’actrice est restée profondément attachée à l’authenticité de ses débuts. Elle dévoile ses multiples visages dans ce portrait documentaire qui retrace son brillant parcours à travers des extraits de films connus ou méconnus et les anecdotes de celles et ceux qui lui ont donné la réplique. SOIRÉE EMMA THOMPSON Documentaire de Sabine Lidl (Allemagne, 2016, 52mn) N°47 – Semaine du 19 au 25 novembre 2016 – ARTE Magazine ANDREA KREMPER 23.50 OPÉRA «MEFISTOFELE» D’ARRIGO BOITO Une mise en scène spectaculaire de l’opéra d’Arrigo Boito au Festival de Pentecôte de Baden-Baden. Après Faust de Gounod en 2014 et La damnation de Faust de Berlioz en 2015, le Festival de Pentecôte poursuit sur sa lancée en présentant cette année le moins connu Mefistofele (1868), opéra italien d’Arrigo Boito en un prologue, quatre actes et un épilogue, spectaculairement mis en scène par PhilippHimmelmann. Le scénographe Johannes Leiacker a ainsi planté comme décor un immense crâne mobile à l’intérieur duquel évoluent les protagonistes, tandis qu’un dispositif vidéo permet d’illustrer sur deux niveaux la lutte entre le bien et le mal. De tous les opéras consacrés au mythe de Faust, Mefistofele est sans doute le plus fidèle à l’œuvre de Goethe. Mais chez Boito, le personnage du diable apparaît encore plus grotesque que sous la plume de l’écrivain. Sur la scène de Baden-Baden, le barytonbasse uruguayen Erwin Schrott en fait un mélange de latin lover, de bouffon et de démon. Face à lui, il retrouve dans le rôle de Faust le ténor américain Charles Castronovo, avec lequel il composait déjà un formidable duo dans la version de Gounod. Opéra d’Arrigo Boito – Direction musicale  : Stefan Soltesz – Mise en scène  : PhilippHimmelmannAvec  : Erwin Schrott (Méphistophélès), Charles Castronovo (Faust), Alex Penda (Marguerite), Bror Magnus Tødenes (Wagner), le Münchner Philharmoniker, le Philharmonia Chor Wien, le Cantus Juvenum Karlsruhe – Réalisation  : Nele Münchmeyer (Allemagne, 2016, 2h30mn) Production  : SWR NOVEMBRE 20 DIMANCHE 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :