Arte Magazine n°2016-44 29 oct 2016
Arte Magazine n°2016-44 29 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-44 de 29 oct 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Norskov, dans le secret des glaces.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
LUNDI 31 OCTOBRE JOURNÉE 5.05 LM CHRISTINE AND THE QUEENS @ We Love Green Concert 6.15 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Le Pays basque Série documentaire 6.40 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.35 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.40 M LA FABULEUSE HISTOIRE DE L’ÉVOLUTION Le désert de Namibie Série documentaire 8.25 LM XENIUS Quelles sont les possibilités de la médecine reconstructive ? Magazine 8.55 M CABANES PERCHÉES (1) Le bonheur est dans les arbres Série documentaire 9.20 L7 MER L’URGENCE DE RALENTIR Documentaire 10.45 L7 R 360° GEO Viêtnam, du cobra au menu ; Les pêcheurs de crabes de la Terre de Feu ; Roumanie, les récits d’un cimetière Reportage.1- r f 13.20 7 ARTE JOURNAL 13.35 LM UN ÉTÉ À ROME Téléfilm de Stephan Meyer (2013, 1h28mn, VF) Quand Michael, journaliste à Munich, obtient le poste rêvé de correspondant à Rome, rien ne se passe comme prévu. MEDIENKONTOR 15.25 L7 ER PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Suisse, le Valais Série documentaire 15.50 M CAP SUR LE NOUVEAU MONDE Les pèlerins du «Mayflower» Documentaire 17.20 L7 R XENIUS La pomme de terre n’a pas la frite Magazine 17.45 7 E HABITER LE MONDE Les Torajas – Entre terre et ciel Série documentaire 18.15 LM LA VOLGA EN 30 JOURS Samara et ses mystères Série documentaire (2016, 10x43mn) Un voyage de près de 3 700 kilomètres le long de la Volga, avec l’acteur finlandais Ville Haapasalo. SOIRÉE 19.00 L7 LES ÉTATS-UNIS AU FIL DE L’EAU Le fleuve Los Angeles Série documentaire 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.45 L7 ER TU MOURRAS MOINS BÊTE La peur en avion Série d’animation 20.50 R CINÉMA LA CAGE AUX FOLLES Film 22.25 L CINÉMA HARVEY Film (VF) 0.05 M VF/V0STF LE MYSTÈRE ENFIELD (1-3) Série (Royaume-Uni, 2015, 3x45mn) D’après le plus célèbre BRIGGS FOR SKY LIVING cas britannique de maison hantée, dans les années 1970, une minisérie brillamment interprétée, dans laquelle le fantastique transcende la mélancolie du réel. 2.30 M V0STF RÉVEIL DANS LA TERREUR Film sous-titrage pour sourds E et malentendants 12 N°44 – Semaine du 29 octobre au 4 novembre 2016 – ARTE Magazine UNITED ARTISTS D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français DAVID PERRIER 17.45 HABITER LE MONDE LES TORAJAS – ENTRE TERRE ET CIEL Philippe Simay, philosophe voyageur, nous entraîne à la découverte des habitats les plus insolites de la planète. En Indonésie, l’île de Sulawesi abrite les Torajas, une ethnie très attachée à ses traditions et connue pour un type d’habitat unique au monde  : le tongkonan, «le lieu où l’on prend place», présenté comme le reflet de leur vision du monde… Philippe Simay part découvrir ces habitations qui recueillent également les morts. artp FUTUR° Série documentaire (France, 2016, 20x26mn) – Réalisation  : David Perrier – Coproduction  : ARTE France, Cinétévé 19.00 LES ÉTATS-UNIS AU FIL DE L’EAU LE FLEUVE LOS ANGELES Aux États-Unis, les cours d’eau, marqués par la main de l’homme, ont façonné l’histoire des villes qu’ils traversent. Voyage au fil de cinq fleuves américains. De sa source dans la vallée de San Fernando à son embouchure dans l’océan Pacifique, le fleuve Los Angeles a été dompté par la main de l’homme  : depuis les grandes crues des années 1930, une grande partie de son cours a été canalisée. Sur 82 kilomètres, le fleuve traverse la mégalopole de quatre millions d’habitants, serpentant entre studios de cinéma, zones industrielles et quartiers résidentiels. Il n’a longtemps joué qu’un rôle mineur, l’approvisionnement en eau de la cité des anges étant assuré depuis plus d’un siècle par un immense aqueduc – une prouesse d’ingénierie à l’époque de sa construction. La ville semble désormais prête à le libérer de son lit de béton, en le «revitalisant» sur 15 kilomètres de son parcours. Série documentaire de Katja Esson (Allemagne, 2016, 5x43mn) LES PRODUCTIONS ARTISTES ASSOCIÉS
20.50 CINÉMA LA CAGE AUX FOLLES Michel Serrault en diva travestie, capricieuse et hilarante. Une comédie rose bonbon pour un film culte dans lequel l’acteur donne toute la mesure de son génie. Albin, surnommé Zaza, est la vedette du spectacle de travestis de La Cage aux folles, une boîte de nuit de Saint-Tropez. Depuis vingt ans, il vit avec Renato, le patron du club. Les deux hommes forment un vieux couple respecté de tous. Un jour, le fils de Renato annonce ses fiançailles avec la fille du député Charrier, personnage très strict, secrétaire général de l’Union pour l’ordre moral. Le couple Renato/Zaza doit à tout prix paraître «classique» aux yeux de la future belle-famille. Une situation délicate qui porte en germe tous les ferments de la discorde… ZAZA FOLIES Plus grand succès théâtral français des années 1970, La cage aux folles a déjà été jouée près de mille trois cents fois à Paris lorsque la pièce est adaptée au cinéma. Pour l’occasion, Michel Serrault n’est plus accompagné par Jean Poiret mais par Ugo Tognazzi, coproduction avec l’Italie oblige. Un nouveau couple mythique primé aux César, aux Donatello et aux Golden Globes. Le film, lui, sera nommé à trois reprises aux Oscars 1980. Succès critique indéniable donc, en grande partie dû au génie de Michel Serraut, aussi brillant que dans la pièce, qui campe un Zaza protéiforme travesti tout à la fois agaçant, pitoyable et bouleversant. Meilleur acteur (Michel Serrault), César 1979 Film d’Édouard Molinaro (France, 1978, 1h43mn) Scénario  : Francis Veber, Édouard Molinaro, Marcello Danon, Jean Poiret, d’après la pièce de Jean Poiret – Avec  : Michel Serrault (Albin dit Zaza), Ugo Tognazzi (Renato), Michel Galabru (Charrier), Claire Maurier (Simone), Rémi Laurent (Laurent), Bennie Luke (Jacob), Carmen Scarpitta (Mme Charrier), Luisa Maneri (Andrea Charrier) Image  : Armando Nannuzzi – Montage  : Robert Isnardon, Monique Isnardon, Alessandra Olsoufieff, Carlo Della Corte – Musique  : Ennio Morricone Production  : Marcello Danon, United Artists Europa Inc., DA MA Produzione SPA – (R. du 22/12/2005) N°44 – Semaine du 29 octobre au 4 novembre 2016 – ARTE Magazine 1950 UNIVERSAL PICTURES COMPANY INC. ommii 22.25 CINÉMA HARVEY L’innocent Elwood P.Dowd adore converser avec son ami Harvey, un lapin imaginaire, ce qui lui vaut d’être interné par sa famille. Un film délicieux sur la vie et les douceurs du quotidien, porté par un magnifique James Stewart. Elwood P.Dowd traverse ce monde dans le plus parfait anonymat. M. Tout-le-Monde gentil, attentionné et rêveur, il présente toutefois une particularité pour le moins originale  : il a décidé d’avoir un ami invisible prenant les traits d’un gigantesque lapin. Ce lagomorphe à longues oreilles, répondant au nom de Harvey, lui permet de laisser libre cours à ses envolées poétiques et, ainsi, d’adoucir son quotidien. Mais sa sœur et sa nièce ne l’entendent pas de cette oreille  : après un rendez-vous mondain gâché par l’ami imaginaire d’Elwood, elles décident de le faire interner. L’HÉRITAGE DE CAPRA Harvey est d’abord une pièce de théâtre de Mary Chase, montée à Broadway à partir de 1944. Son immense succès poussa Universal à l’adapter au cinéma et à confier sa réalisation à Henry Koster (Honni soit qui mal y pense, 1947). Autre volonté du studio  : donner le rôle-titre à la vedette incontestée de la comédie américaine d’avant-guerre, James Stewart. L’acteur, bouleversant dans cette comédie humaniste perpétuant l’héritage de Frank Capra, fut nommé pour l’Oscar du meilleur acteur pour sa prestation. Il incarne à la perfection cet Elwood profondément bon, farfelu et guidé par l’amour de l’autre, à des années-lumière de son égoïste sœur. Relativement méconnu en France, Harvey se déguste avec plaisir. Meilleure actrice dans un second rôle (Josephine Hull), Golden Globes 1951 Film de Henry Koster (États-Unis, 1950, 1h40mn, noir et blanc, VF) Scénario  : Mary Chase, Oscar Brodney, d’après la pièce éponyme de Mary Chase – Avec  : James Stewart (Elwood P.Dowd), Josephine Hull (Veta Louise Simmons), Peggy Dow (Miss Kelly), Charles Drake (Dr. Sanderson), Cecil Kellaway (Dr. Chumley), Victoria Horne (Myrtle Mae Simmons), Jesse White (Wilson) Image  : William H. Daniels – Musique  : Frank Skinner – Montage  : Ralph Dawson – Production  : Universal International Pictures OCTOBRE LUNDI 13 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :