Arte Magazine n°2016-44 29 oct 2016
Arte Magazine n°2016-44 29 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-44 de 29 oct 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Norskov, dans le secret des glaces.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DIMANCHE 30 OCTOBRE JOURNÉE 5.00 M COURT-CIRCUIT N°819 Spécial fête de l’animation Magazine 6.40 EM HABITER LE MONDE Les tulous, forteresses chinoises Série documentaire 7.05 LEM LES GRANDS MYTHES Zeus – La conquête du pouvoir ; Les amours de Zeus Série documentaire 8.00 L7 E ARTE JUNIOR Série documentaire 9.55 LM LES AMOURS D’EMMA Téléfilm 11.20 L7 MER ARCHITECTURES Le vaisseau de verre Collection documentaire 11.45 7 METROPOLIS Magazine 12.30 STREETPHILOSOPHY Doute de tout ! Magazine 13.00 7 SQUARE IDÉE USA  : rien ne va plus ? Magazine 14.05 M LA FABULEUSE HISTOIRE DE L’ÉVOLUTION Le désert de Namibie ; Inde, les ghats occidentaux Série documentaire 15.30 EM UNE AVENTURE POLAIRE Jean-Baptiste Charcot Documentaire 17.00 M CUISINES DES TERROIRS Le canton des Grisons Série documentaire (2016, 26mn) Direction les Alpes suisses, où une espèce de pin, l’arole, se décline de mille et une façons. REINER BAUER 17.25 7 LE DOCUMENTAIRE CULTUREL SERGUEÏ CHTCHOUKINE, LE ROMAN D’UN COLLECTIONNEUR Documentaire 18.20 L MAESTRO BEETHOVEN, SYMPHONIE «PASTORALE» Concert YLE/PAUL BOSTRÖM SOIRÉE 19.05 7 PERSONNE NE BOUGE ! Spécial 70’s Revue culturelle de Philippe Collin, Xavier Mauduit et Frédéric Bonnaud (2016, 35mn) De Joe Dassin à Bob Marley en passant par Peckinpah, le revival à pattes d’eph’d’une décennie mirifique. 19.45 7 ARTE JOURNAL 20.00 7 E KARAMBOLAGE Magazine 20.15 7 R VOX POP Glyphosate, les faillites de l’Europe Magazine PAUL BLIND 20.40 7 EM BLAISE Souriez, vous êtes filmés ! Série d’animation 20.45 ER CINÉMA LUTHER Film (VF) 22.45 7 L’AVENTURE HUMAINE LE MONDE SELON LUTHER (4-6) Le rêve d’équité ; Le pouvoir et la responsabilité ; La foi en l’avenir Série documentaire 1.25 7 MAX REGER  : «CONCERTO POUR PIANO EN FA MINEUR» OP. 114 Concert (2016, 1h20mn) Le pianiste Peter Serkin défend l’œuvre monumentale de Max Reger et Herbert Blomstedt dirige la splendide Pastorale de Beethoven. 2.50 LM 360° GEO Les bûcherons du Canada Reportage 3.40 7 M STREETPHILOSOPHY Doute de tout ! Magazine sous-titrage pour sourds E et malentendants arllukEDITIC)NS 10 N°44 – Semaine du 29 octobre au 4 novembre 2016 – ARTE Magazine D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français Disponible en DVD à partir du 2 novembre Grâce à la réalité virtuelle, visitez le palais de Sergueï Chtchoukine à Moscou, au début du XX e siècle. SLOW PRODUCTION 17.25 LE DOCUMENTAIRE CULTUREL SERGUEÏ CHTCHOUKINE, LE ROMAN D’UN COLLECTIONNEUR Comment un marchand de textiles a créé à Moscou, au tournant du XX e siècle, l’une des plus riches collections d’art moderne au monde, exposée à la Fondation Louis-Vuitton. Pourquoi le musée de l’Ermitage possède-t-il l’une des plus riches collections d’impressionnistes, de Matisse et de Picasso ? Et comment la Russie qui, au début du XX e siècle, restait en retrait sur la scène internationale de l’art a-t-elle donné naissance à des artistes aussi novateurs que Kandinsky ou Malevitch ? Grâce, dira notamment ce dernier, à la collection extraordinaire constituée, année après année, de 1898 à 1914, par un marchand moscovite visionnaire, Sergueï Chtchoukine, dont le nom sera pourtant effacé, puis occulté pendant près de soixante-dix ans. Passionné d’art moderne, il choque la bonne société prérévolutionnaire en exposant dans son hôtel particulier ses trésors signés Monet puis Gauguin, Picasso (49 toiles au total), Matisse (38 tableaux, dont La danse, composé à sa demande). Frappé par des tragédies personnelles (la perte successive de deux de ses fils et de son épouse), puis chassé par la révolution, celui qui fut l’un des mécènes majeurs de son temps disparaît en 1936, dans l’anonymat, à Paris – là même où son nom était célébré, du temps de sa splendeur, dans les milieux d’avant-garde. À l’occasion de l’exposition événement que lui consacre la Fondation Louis- Vuitton, à Paris, Tatiana Rakhmanova (Trafic d’art, le grand marchandage) déroule le destin romanesque de cette grande figure oubliée de l’art, avec les bribes qu’ont patiemment retrouvées, une à une, les conservateurs russes et français  : photos et correspondances, fragments de journal intime, registres des marchands d’art, récits de ses contemporains. Un portrait émouvant, peuplé de chefs-d’œuvre et de fantômes. Lire aussi page 5 L’exposition «Icônes de l’art moderne. La collection Chtchoukine» s’ouvre le 22 octobre. Documentaire de Tania Rakhmanova (France, 2016, 52mn) Auteures  : Natalia Semenova et Tania Rakhmanova – Coproduction  : ARTE France, Slow Production, Fondation Louis-Vuitton KOBAL
20.45 CINÉMA LUTHER La vie et le combat du père du protestantisme et instigateur de la Réforme. Une fresque historique et intime, menée par un casting international de haute volée. À l’âge de 22 ans, Martin Luther, étudiant en droit, manque de périr foudroyé lors d’un orage. Y voyant un signe de la divine Providence, il se tourne vers la philosophie et la théologie, puis rejoint la confrérie des Augustins d’Erfurt. Mais le jeune frère constate vite que la hiérarchie ecclésiastique ne respecte guère les pratiques et préceptes religieux qu’elle est censée défendre. Révolté par le trafic des indulgences et le commerce des reliques, il s’attelle à une étude minutieuse de la Bible et des épîtres de saint Paul et en tire les fameuses 95 thèses de Wittenberg, publiées en 1517. Elles proclament notamment que l’Église n’a pas à intervenir dans la relation entre le croyant et Dieu, remettant aussi en cause certains dogmes, comme celui du purgatoire. Luther doit dès lors argumenter à la fois contre le pouvoir spirituel du pape Léon X et contre le pouvoir temporel de l’empereur Charles Quint. Invité à se rétracter, il fait preuve d’une extraordinaire pugnacité, ce qui lui vaudra d’être mis au ban de l’Empire en 1521 et excommunié en 1522. CLASSIEUX CASTING Si ce film – qui a été financé en partie par les luthériens – peut parfois être considéré comme hagiographique, il traite tout de même de questions éminemment modernes, de la liberté de culte aux inégalités sociales en passant par l’arrogance des puissants ou les écrits jetés au feu… La coproduction internationale a permis de réunir un casting de qualité, dont Joseph Fiennes, Alfred Molina, Bruno Ganz ou encore le très grand Peter Ustinov. Lire aussi page 7 PROGRAMMATION SPÉCIALE LUTHER Film d’Eric Till (Allemagne/Grande-Bretagne/États-Unis, 2003, 2h01mn, VF) - Scénario  : Camille Thomasson, Bart Gavigan - Avec  : Joseph Fiennes (Martin Luther), Alfred Molina (John Tetzel), Jonathan Firth (Girolamo Aleandro), Claire Cox (Katharina von Bora), Peter Ustinov (Frederick le Sage), Bruno Ganz (Johannvon Staupitz) - Image  : Robert Fraisse Montage  : Clive Barrett - Musique  : Richard Harvey Production  : Eikon Film, NFP Teleart Berlin (I), NFP, Thrivent Financial for Lutherans N°44 – Semaine du 29 octobre au 4 novembre 2016 – ARTE Magazine EIKON-MEDIA 22.45 L’AVENTURE HUMAINE LE MONDE SELON LUTHER (4-6) Cinq siècles après la Réforme, les idées de Luther peuvent-elles encore inspirer le monde contemporain ? Retour sur le legs du moine allemand à l’heure de la révolution numérique. 4. Le rêve d’équité Au XIX e siècle, l’industrialisation précipite le progrès. Le savoir se démocratise, mais l’urbanisation croissante engendre de nouvelles formes d’exploitation et de misère, dénoncées par Marx et Engels. Aujourd’hui, David Diallo, devenu richissime grâce à Internet, préfère aux investissements juteux la promotion de modes d’économie renouvelables et durables à travers un magazine en ligne, quand le jeune photographe Sheppard Pepper s’engage lui aussi pour contribuer à un monde plus juste. 5. Le pouvoir et la responsabilité Au XX e siècle, les progrès technologiques accélèrent les désastres des guerres. Sigmund Freud s’intéresse aux tourments du moi, à travers la psychanalyse. La pacifiste autrichienne Bertha von Suttner reçoit le Nobel de la paix, et Albert Einstein, lui, interroge la responsabilité du scientifique. Aujourd’hui, le chercheur en biologie embryonnaire Alexander Blässle pose à son tour la question des limites de la science. 6. La foi en l’avenir La génération Y peut-elle réinventer le monde ? Sebastian Bartsch travaille sur l’intelligence artificielle et la robotique. L’éditorialiste Wolfgang Gründinger reproche aux plus âgés de ne pas avoir relevé les défis de la révolution numérique et de donner une vision sclérosée de la politique. L’artiste new-yorkaise de «bio-art» Heather Dewey-Hagborg se penche sur les empreintes génétiques de nos mégots pour réaliser des portraits hyperréalistes en 3D. Enfin, le spationaute d’outre-Rhin Alexander Gerst, suivi par une importante communauté sur Twitter, porte un regard singulier sur le monde et l’espace. Lire aussi page 7 PROGRAMMATION SPÉCIALE LUTHER Série documentaire de Wilfried Hauke (Allemagne, 2016, 6x52mn) OCTOBRE 30 DIMANCHE 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :