Arte Magazine n°2016-41 8 oct 2016
Arte Magazine n°2016-41 8 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-41 de 8 oct 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : dans le noir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
COMPAGNIE DES TAXI-BROUSSE DOCUMENTAIRE POUR UNE AGRICULTURE «SAVANTE» Biologiste et professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, Pierre- Henri Gouyon intervient dans un documentaire de Frédéric Castaignède qui éclaire vingt ans de controverses entre pro et anti-OGM. Entretien. Quelle est votre position en tant que biologiste par rapport aux organismes génétiquement modifiés ? Pierre-Henri Gouyon  : Je pense qu’on a produit des OGM longtemps avant qu’ils ne soient au point, parce que les investisseurs, à qui l’on avait promis monts et merveilles, voulaient un retour rapide sur leur mise, alors que la recherche est un processus lent. Il aurait fallu se donner plus de temps pour obtenir des OGM qui répondent à un cahier des charges satisfaisant. Je ne récuse pas cette technologie en tant que telle, mais la façon dont elle a été mise en place dans le contexte économique néolibéral. À l’heure actuelle, si on fait le bilan, par exemple sur la promesse de réduire les herbicides, on constate qu’elle n’a pas été tenue. Les OGM ont permis à la firme Monsanto de vendre son Roundup en quantités déraisonnables, ce qui a généré de graves problèmes environnementaux et sanitaires. Certaines plantes ayant développé une tolérance à cet herbicide, les doses ont été augmentées massivement, et le résultat est catastrophique. Monsanto est-il l’ennemi public numéro un en la matière, comme le donne à penser le tribunal qui doit siéger mi-octobre à La Haye ? Monsanto a tous les défauts. En ce qui concerne l’agent orange produit par l’entreprise, utilisé pen- 6 N°41 – Semaine du 8 au 14 octobre 2016 – ARTE Magazine Mardi 11 octobre à 20.55 OGM – MENSONGES ET VÉRITÉS Lire pages 18-19 dant la guerre du Viêtnam, on peut même parler de crime contre l’humanité, mais la firme n’a jamais été inquiétée pour cela. Ce tribunal, mis sur pied en réalité par la société civile internationale, a souhaité plaider, notamment, afin que les faits soient reconnus pour leur gravité. Cela dit, les autres entreprises productrices d’OGM, par exemple la Suisse Syngenta, jouent le même jeu que Monsanto. Quelles pistes faudrait-il suivre à l’avenir, selon vous ? Aujourd’hui, tout le monde dit qu’il faut passer à l’agroécologie, y compris l’Institut national de la recherche agronomique, mais on favorise l’inverse  : une agriculture industrielle et polluante, dont les OGM constituent la panacée. Privilégier l’usage intensif des ressources naturelles renouvelables plutôt que celui des énergies fossiles et des agrotoxiques est en effet la meilleure solution. Je citerai l’agronome Marc Dufumier *, qui recommande une «agriculture savante»  : il s’agit de comprendre le fonctionnement des agrosystèmes pour mettre en place une agriculture durable, plus artisanale. Mais cela exige davantage de travail, de main-d’œuvre et aussi, c’est vrai, de savoirs que de prendre un gène de bactérie pour le mettre dans un génome de plante ! Propos recueillis par Marie Gérard * Professeur émérite à AgroParisTech et expert auprès de l’ONU et de la Banque mondiale.
WEB LE CINÉMA AU BOUT DES DOIGTS DU 30 SEPTEMBRE AU 9 OCTOBRE, ARTEKINO FESTIVAL offre en ligne aux internautes de quarante-quatre pays un festival de cinéma gratuit. Au programme, dix films d’auteurs européens, en compétition pour le Prix du public. Places limitées, mais nombreuses ! Suntan APRÈS AVOIR INAUGURÉ UN FESTIVAL DE CINÉMA TÉLÉVISÉ (quatrième édition attendue fin novembre), ARTE, chaîne pionnière dans la promotion et la diffusion du septième art, innove à nouveau  : elle lance aujourd’hui son premier ArteKino Festival, du 30 septembre au 9 octobre, qui permettra à cinquante mille internautes de visionner en ligne, dix jours durant, dix œuvres d’auteurs européens. En proposant ces films dans quatre versions sous-titrées (français, allemand, anglais, espagnol), dans quarante-quatre pays au total, la chaîne veut leur offrir une visibilité internationale que le marché ne leur permettrait pas forcément d’atteindre. Au programme  : Bella e perduta (Pietro Marcello), Safari (Ulrich Seidl), I tempi felici verranno presto (AlessandroComodin), Wild (Nicolette Krebitz), La mort de Louis XIV (Albert Serra), John From (João Nicolau), A good wife (Mirjana Karanović), La jeune fille sans mains (Sébastien Laudenbach), Suntan (Argyris Papadimitropoulos) et Fatima (Philippe Faucon). Documentaires, fictions ou film d’animation, œuvres de arteb c NEMA cinéastes émergents ou confirmés, ils ont été sélectionnés dans de prestigieux festivals, de Cannes à Venise, de Locarno à Rotterdam, et peu d’entre eux sont déjà sortis en salles. POUR FAIRE PARTIE DES FESTIVALIERS, il suffit de se connecter sur le site artekinofestival.com et réserver en ligne. La jauge maximale pour chaque film a été fixée à cinq mille internautes. Au terme de son festival, chaque spectateur aura pu noter de 1 à 5 les films vus, contribuant ainsi à désigner l’œuvre lauréate du prix Nespresso du public. Celui-ci consiste en une bourse de 50 000 euros, partagée entre le réalisateur et le distributeur international, afin de les aider à ouvrir de nouveaux territoires de diffusion à l’œuvre primée. Un projet développé avec le soutien de Festival Scope, une plate-forme qui permet de visionner des œuvres sélectionnées dans les grands rendez-vous cinéphiles du monde. artekinofestival.com N°41 – Semaine du 8 au 14 octobre 2016 – ARTE Magazine arteC) PARTICIPEZ AU HACKATHON D’ARTE DU 21 AU 23 OCTOBRE M 2016, en association avec l’école Simplon et l’antenne parisienne du réseau Numa, ARTE France convie développeurs, designers, et créatifs en tout genre  : au total, une soixantaine de participants sélectionnés sur candidature, puis réunis le temps d’un week-end pour imaginer, concevoir et tester en équipe des projets innovants pour la chaîne. Mobilité, réalité augmentée, VR, bots, accessibilité, players vidéo…  : un jury récompensera les meilleures propositions. Certaines d’entre elles pourront être développées par ARTE. Rendez-vous sur arte.tv/arteplayground 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :