Arte Magazine n°2016-39 24 sep 2016
Arte Magazine n°2016-39 24 sep 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-39 de 24 sep 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : indian summers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
BANGUMI/BENOÎT LELONG PROGRAMMATION SPÉCIALE «ON NE SE CONNAÎT PAS MAIS ON S’ADORE» ARTE fête la Fashion Week en compagnie de Loïc Prigent, qui tire le portrait de la haute couture et porte à l’écran avec la complicité de Catherine Deneuve ses «brèves de mode» diffusées sur Twitter. Entretien - tir À partir du lundi 26 septembre à 19.40 CATHERINE DENEUVE LIT LA MODE Vendredi 30 septembre à 22.25 QU’EST-CE QUE LA HAUTE COUTURE ? Lire pages 16 et 25 SUR L’OLYMPE «Dans Qu’est-ce que la haute couture ?, je souhaitais montrer l’exceptionnel de cette aristocratie de la mode, qu’on confond souvent avec le prêt-à-porter de luxe  : un Olympe particulier, avec ses ateliers, ses hiérarchies, son artisanat, sa clientèle. J’ai compris par exemple ce que pouvaient représenter trois cents heures de travail sur une seule robe pour la couturière  : une aventure solitaire exaltante et éprouvante. Et j’ai appris que la haute couture est achetée aujourd’hui par de nouvelles clientes assoiffées d’exclusivité, sans complexes. Il faut bien habiller le 1% ! » M 6 N°39 – Semaine du 24 au 30 septembre 2016 – ARTE Magazine Votre tout premier tweet ? Loïc Prigent  : «C’est pas que je suis en retard, c’est que je vis sur le méridien de Greenwich et demi.» Pêché où et quand ? À Paris, en 2013. Au départ, c’était une forme de communication avec quelques amis, comme la «cibi». Combien depuis ? Trois mille. Qu’est-ce qui vous plaît là-dedans ? La légèreté, l’invention, la cruauté, les vérités parisiennes. Un tweet préféré ? «Tu sais, le monde se divise en deux groupes  : les ploucs et les gros ploucs.» Vous est-il arrivé de fâcher l’une de vos sources ? Même pas. Vous êtes-vous déjà autocensuré ? Tous les jours. Vous imaginez une fin ? J’ai le sentiment que beaucoup de ces tweets sont déjà apocalyptiques. Pourquoi Catherine Deneuve ? Parce qu’elle est la plus grande actrice française ! Avez-vous trouvé d’emblée la forme de la série ? C’est elle qui a proposé de lire des fiches, face caméra. À partir de là, la subtilité de son jeu peut faire des merveilles. La mode en un tweet ? Au choix  : «J’ai encore rêvé de Gucci» ; «On ne se connaît pas mais on s’adore» ; «Ce n’est pas un has been, c’est un ‘never was’.» Un risque que la mode vous lasse un jour ? Elle m’a déjà lassé plusieurs fois et heureusement. Mais j’y reviens toujours et heureusement. Pourquoi ? Je me sens toujours comme dans la grotte d’Ali Baba avec un trésor fou à explorer. Craignez-vous de vous répéter ? De vous démoder ? La mode fourmille d’exemples édifiants des deux cas. Je prends le premier très au sérieux. Pour l’autre, comme je ne pense pas être à la mode, je ne crois pas être exposé. Propos recueillis par Irène Berelowitch
LES FILMS DU POISSON ET TALISMA PRODUCTIONS DOCUMENTAIRE COLONS, LA MENACE Dans son documentaire Les colons, le réalisateur Shimon Dotan démontre à quel point les implantations en Cisjordanie mettent en péril l’avenir d’Israël. Comment vous êtes-vous intéressé à la question des colons en Cisjordanie ? Shimon Dotan  : Les colons développe dans une certaine mesure mon précédent film, Le temps des prisonniers, dans lequel j’interrogeais des détenus palestiniens. En travaillant sur ce projet, il y a dix ans, je me suis un jour trouvé face à un barrage érigé par des colons. Ceux-ci s’en prenaient violemment à des militaires israéliens chargés de protéger des Palestiniens. Surpris et choqué par ce niveau d’extrémisme, j’ai décidé d’étudier de plus près ce phénomène, et plus particulièrement l’impact des colons sur la société israélienne. Il est clair que les colonies, et leur prolifération depuis une décennie, entraînent une menace pour l’existence même d’Israël. En quel sens ? Aujourd’hui, quatre cent mille colons, soit près de 5% de la population israélienne, sont implantés illégale- N°39 – Semaine du 24 au 30 septembre 2016 – ARTE Magazine Mardi 27 septembre à 20.55 LES COLONS (1 & 2) Lire pages 18-19 ment, mais avec la complicité du gouvernement, au milieu de 2,7 millions de Palestiniens. Cette situation génère une tension en Cisjordanie entre les deux communautés, mais aussi dans tout le pays, car pour de nombreux Israéliens, les colonies représentent une menace pour la démocratie. Tôt ou tard, cette situation va exploser à cause du cercle vicieux qu’elle engendre  : en militarisant, en construisant des murs de protection, le gouvernement crée un environnement sécurisé qui pousse encore plus d’Israéliens à s’y installer, non plus pour des raisons idéologiques et religieuses, mais, dans 80% des cas, parce que le coût de la vie y est très bas. En apportant leur soutien au gouvernement de coalition, ils entretiennent cette mécanique infernale. Parallèlement, la résistance des Palestiniens se renforce et accentue la sécurisation. Quelle est aujourd’hui la politique du gouvernement de coalition concernant ce problème ? Elle s’appuie sur le parti des colons, le Foyer juif, mené par le ministre de l’Éducation et de la Diaspora, Naftali Bennett. Son credo  : ne détruire aucune colonie et annexer la Cisjordanie. Quant au ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, dirigeant du parti nationaliste Israel Beytenou, il vit lui-même dans une colonie, au sud de Bethléem. Avez-vous rencontré des obstacles en tournant en Cisjordanie ? J’ai été attaqué à deux reprises par des colons. La première fois, ils ont frappé mon cameraman et lui ont volé son matériel. J’ai porté plainte, mais au bout de quelques semaines, la police israélienne m’a annoncé que l’affaire était classée faute de preuve. La seconde fois, ils ont brisé toutes les vitres de ma voiture. Propos recueillis par Laure Naimski 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :