Arte Magazine n°2016-36 3 sep 2016
Arte Magazine n°2016-36 3 sep 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-36 de 3 sep 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : la cour de Babel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 arteb cREC)TivE Sur creative.arte.tv/fr, découvrez à partir du 5 septembre la websérie en dix épisodes Téléportation 2161, dont Paul-Hervé Berrebi est le coauteur. Elle vous transporte au cœur de cette légende de la pop culture. Star trek sans limites, nouvel opus de la saga, sortira au cinéma le 17 août. Vendredi 9 septembre à 22.25 Building Star trek L’HISTOIRE secrèTe d’une série à succès Lire page 25 Documentaire «Star trek» est l’avenir de l’hoMMe Alors que Star trek est apparue dans notre univers médiatique il y a tout juste cinquante ans, retour sur la plus ancienne des séries intergalactiques avec Paul-Hervé Berrebi, spécialiste, sur les versions francaises, des derniers films de la saga. Pourquoi, cinquante ans après sa création, Star trek continue-t-il de rencontrer un tel succès mondial ? Paul-Hervé Berrebi  : Star trek est l’une des rares franchises de science-fiction utopique plutôt que dystopique. Son créateur, Gene Roddenberry, a voulu projeter l’humanité deux cents ans en avant, et montrer un futur résolument optimiste, où la Terre est devenue le fer de lance de la Fédération des planètes unies, dont le but est d’explorer des mondes inconnus. La série nous présente donc une espèce humaine qui a su se rendre perfectible et s’unir au niveau terrestre et interstellaire en exportant ses valeurs démocratiques. En France, il y a toujours eu un malentendu sur Star trek… La série y est arrivée avec seize ans de retard ! Elle avait du succès partout ailleurs en Europe, où elle avait été diffusée dans la foulée des États-Unis, mais chez nous, elle a toujours souffert d’une image décalée, ce qui explique la désaffection du public. L’ADN de Star trek, c’est la télévision. Aux États- Unis, la série a immédiatement été suivie par une base de fans très actifs, sans qui elle n’existerait plus aujourd’hui. Ce sont eux qui l’ont sauvée à l’issue de sa première saison. Ils ont réussi à obtenir deux saisons supplémentaires, avant qu’elle ne s’arrête au terme de la troisième, malgré leur mobilisation. Mais il y avait déjà un nombre suffisant d’épisodes pour qu’ils soient rediffusés. C’est à partir de là que Star trek est devenu un immense succès, que les premières conventions de fans ont vu le jour, et que l’idée d’un retour de la série a germé, d’abord à la télé, puis au cinéma après le succès de Star wars. Quelle est la différence entre les deux grandes sagas spatiales que sont Star trek et Star wars ? Puisqu’il y a des vaisseaux et que les intrigues se déroulent dans l’espace, beaucoup pensent que c’est la même chose, alors que les deux séries ne pourraient être plus différentes ! Si le slogan de Star wars est  : «Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine…», Star trek se situe dans un futur proche, et se passe essentiellement dans notre galaxie, et même souvent sur Terre. Pour l’anecdote, la France sert parfois de cadre à plusieurs intrigues. Paris et même Marseille sont ainsi mis à l’honneur dans la saga ! Surtout, la série a apporté un éclairage nouveau sur des problèmes sociaux et politiques très contemporains, sous couvert de science-fiction, notamment aux États-Unis. Mettre en scène des extraterrestres permet d’éviter les préjugés que d’aucuns peuvent avoir sur des populations bien réelles. Propos recueillis par Emmanuel Raspiengeas N°36 – semaine du 3 au 9 septembre 2016 – ARTE Magazine Paramount Pictures
Ils sont sur ARTE Alex Gibney Il a été désigné «meilleur documentariste de son époque» par le magazine Esquire. Les productions d’Alex Gibney dénoncent parfois avec colère (l’oscarisé Un taxi pour l’enfer) et toujours de façon polémique (le très salué Zero days) les dérives morales des sociétés. Touche-à-tout, le cinéaste investit la télévision avec la série Death row stories, centrée sur les couloirs de la mort dans les prisons américaines. Ses premiers pas dans la fiction sont très attendus  : une série dramatique au nom encore secret, commandée par HBO, devrait voir le jour, suivie de son premier long métrage de fiction, The action, un thriller politique. Avec le documentaire Miles in France, diffusé prochainement sur Arte, Alex Gibney reviendra sur la belle histoire entre Miles Davis et la France. Fela, une voix pour l’Afrique, dimanche 4 septembre à 0.30 ppart Ganesh Reconnaissable à sa tête d’éléphant et à son ventre proéminant, cette divinité est l’une des plus populaires chez les hindous. Chaque année, une fête en son nom est organisée dans toutes les grandes villes d’Inde. Ganesh est ainsi célébré jusqu’à la rue Pajol du 18 e arrondissement de Paris ! Incarnation de la sagesse et de la vertu, ce dieu bienveillant est invoqué par les hindous pour écarter les obstacles qui obstruent leur vie. À des fins cinématographiques, l’artiste Zaven Paré a transposé cette figure divine en robot. On peut l’admirer au musée du quai Branly à Paris, dans le cadre de l’exposition Persona. Ganesh yourself, lundi 5 septembre à 0.20 _à. N°36 – semaine du 3 au 9 septembre 2016 – ARTE Magazine Dogwoof iiii141111431 1 Marie Schneider et Guillaume Mazille Ils ont passé une nuit torride à observer la reproduction des grenouilles en Guyane et des semaines à défendre le requintigre à Tahiti. Des mégalopoles européennes aux endroits les plus reculés, Guillaume Mazille et Marie Schneider sillonnent le globe à la rencontre de la vie sauvage. Accompagnés de leur toute jeune fille, Muse, ce couple de photographes animaliers français publie ses clichés dans de nombreux pays, tout en illustrant quelques travaux scientifiques. Aventures en terre animale, du lundi au vendredi, à 17.45.-'9 Films en Vrac



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :