Arte Magazine n°2016-36 3 sep 2016
Arte Magazine n°2016-36 3 sep 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-36 de 3 sep 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : la cour de Babel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Michael Dreyer mardi 6 septembre JOURNÉE 5.00 M Korn en concert au Hellfest 2015 6.10 L7DER Dans tes yeux Mexique  : le Chiapas 6.40 M Vox pop Dopage, un sport international Magazine 7.10 M Yourope Saint-Pétersbourg, la Russie à la veille des élections Magazine 7.35 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.45 LM Îles de beautés Les Caraïbes Série documentaire 8.30 M Xenius Exploitation forestière  : un retour à la forêt vierge ? Magazine 8.55 LEM Paysages d’ici et d’ailleurs Ribeira Sacra, Espagne Série documentaire 9.25 LM Lanceurs d’alerte  : coupables ou héros ? Documentaire 11.05 M Lutter contre la sécheresse  : des réponses innovantes Documentaire 12.00 LM Vers une famine planétaire ? L’épuisement du phosphore Documentaire 12.50 EM Aventures en terre animale Le condor du Pacifique Série documentaire 13.20 7 ARTE Journal 13.35 LM VF/V0stf cinéma Le cavalier électrique Film 15.40 L7 R Quand tombent les étoiles En Namibie avec les Bushmen Documentaire (2009, 43mn) À partir d’un mythe traditionnel, incursion chez les descendants directs des premiers hommes, du Kalahari à l’océan Atlantique. 16.25 LMEM La magie du cosmos Qu’est-ce que l’espace ? Série documentaire 17.20 7 Xenius Le sel est-il nuisible à la santé ? Magazine 17.45 7E Aventures en terre animale Les insectes de Guyane Série documentaire Films en vrac 18.15 LM D’outremers À Tahiti Série documentaire SOIRÉE 19.00 L7 Sur les toits des villes New York Série documentaire (2016, 5x43mn) Cinq villes célèbres nous invitent à prendre de la hauteur. 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine 20.50 7 E Blaise Le livre d’Hector Série d’animation 20.55 › 0.15 THEMA Les nouveaux marchés noirs 20.55 L7 E THEMA Trafic d’art Le grand marchandage Documentaire 22.25 L7 R Thema À la poursuite des pilleurs de temples Documentaire 23.20 L7 R Trafic d’ivoire, la guerre perdue Documentaire 0.15 M Square L’État comme dealer Magazine 0.40 M VF/V0stf 2001  : l’odyssée de l’espace Film de Stanley Kubrick (1968, 2h15mn) Un chef-d’œuvre absolu  : la beauté plastique de ce film invite à une rêverie cosmique et la méditation de Kubrick atteint le sublime. 2.55 LM Dennis Hopper Rebelle d’Hollywood Documentaire 3.50 LE R Paysages d’ici et d’ailleurs Serra da Estrela Série documentaire sous-titrage pour sourds E et malentendants M V0STF 18 N°36 – semaine du 3 au 9 septembre 2016 – ARTE Magazine warner bros. D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0stf version originale sous-titrée en français version originale sous-titrée en français 20.55 › 0.15 THEMA Les nouveaux marchés noirs Après la drogue et les armes, les œuvres d’art représentent le troisième plus gros trafic de la planète, apportant leur lot de violence et de corruption. Des pilleurs de tombe du Moyen-Orient au monde policé des prestigieuses maisons d’enchères, enquête sur un trafic lucratif. Soirée présentée par Thomas Kausch 20.55 THEMA Trafic d’art Le grand marchandage Depuis des années, les biens culturels pillés inondent le marché légal en toute impunité. Enquête sur une nouvelle guerre économique, culturelle et diplomatique. Premières victimes, les États pillés exigent la restitution des trésors volés  : des requêtes longtemps ignorées. Mais les saccages mis en scène par le groupe État islamique en Irak et Syrie, et l’émotion planétaire suscitée relancent le débat. Jusqu’où le trafic d’antiquités finance-t-il le terrorisme ? Comment les œuvres pillées sont-elles blanchies ? Quel circuit empruntent-elles ? Quel est le rôle du marché légal dans l’écoulement de ces objets ? Comment la communauté internationale lutte-t-elle contre ce fléau ? Les antiquités, objet d’un grand marchandage, ont changé de statut  : en l’absence de législations communes et face à des prix qui ne cessent d’augmenter, le trafic a pris des proportions industrielles et se trouve instrumentalisé à des fins de légitimation des pouvoirs en place, qu’ils soient économiques ou politiques. Quant au marché privé des antiquités, il fonctionne selon ses propres règles, en dehors des législations internationales. Désastre Pour l’opinion publique internationale, il est devenu urgent d’agir. Mais les États en ont-ils seulement les moyens ? Responsables politiques, juges, policiers, détectives, archéologues, conservateurs, collectionneurs ou simples citoyens tentent d’enrayer ce désastre. De Paris à Pékin, de Bruxelles à Berlin et de Rome à la frontière syrienne, Emmanuel Fansten, journaliste, et Tania Rakhmanova, réalisatrice, mènent une enquête passionnante SWR/Luckfilm Slow Production
mêlant des vérités peu connues, du reportage (à quelques kilomètres des territoires contrôlés par le groupe État islamique) ainsi qu’une infographie animée, simple et instructive, sur le parcours des objets pillés. Lire aussi page 6 En partenariat avec Documentaire de Tania Rakhmanova (France, 2016, 1h26mn) Auteur  : Emmanuel Fansten - Coproduction  : ARTE France, Slow Production f-3 22.25 Thema À la poursuite des pilleurs de temples Comment une des plus célèbres statues du Cambodge se retrouve-t-elle dans le catalogue de ventes de Sotheby’s ? Enquête sur un trafic international d’œuvres d’art. En 1972, pendant la guerre civile au Cambodge, une statue en grès est arrachée au temple millénaire de Koh Ker. Haute de 1,58 mètre et pesant 110 kilos, elle représente un prince et appartient à un ensemble qui retrace l’épopée du Mahabharata, poème sacré de la myhtolgie hindoue. Via un étrange marchand d’art britannique ayant pignon sur rue à Bangkok, la sculpture est vendue une première fois aux enchères à Londres en 1975, et réapparaît en 2011 chez Sotheby’s à New York pour une mise à prix à 2,5 millions de dollars. Une vente finalement interdite. Dans l’intervalle, des experts de l’École française d’Extrême-Orient et une avocate américaine mandatée par Phnom Penh et l’Unesco ont mobilisé la police du patrimoine outre-Atlantique, pour dénoncer le vol d’un bien culturel. En 2013, l’œuvre est restituée au Cambodge. Une enquête captivante sur la mafia internationale du trafic d’antiquités. Documentaire de Wolfgang Luck (Allemagne, 2014, 52mn) - (R. du 2/9/2014) N°36 – semaine du 3 au 9 septembre 2016 – ARTE Magazine Russell Gienapp23.20 Thema Trafic d’ivoire, la guerre perdue Tournée en Afrique et en Asie, une édifiante enquête sur le commerce de l’ivoire, interdit en 1989, et pourtant fort lucratif, avec un chiffre d’affaires annuel évalué à 20 milliards de dollars. C’est une logique implacable  : plus une espèce est menacée, plus les transactions illégales qu’elle suscite rapportent d’argent. En voie d’extinction, les éléphants, les rhinocéros et les tigres courent de grands dangers. Le braconnage des premiers, convoités pour leurs défenses, se déroule jusque dans les réserves naturelles, comme celles de Rukinga au Kenya et du parc Kruger en Afrique du Sud. Face à des autorités impuissantes, des réseaux mafieux contrôlent ce trafic mondial de l’ivoire et de la corne de rhinocéros, qui représente chaque année un chiffre d’affaires de 20 milliards de dollars. Des rébellions armées, comme celles de l’Armée de résistance du seigneur en Ouganda ou des islamistes Chebab somaliens, se financent en partie grâce à lui. Quelque trente-cinq mille éléphants et un millier de rhinocéros meurent ainsi chaque année, les uns à cause de leur ivoire, les autres à cause de leur corne. Les défenses sont acheminées en majorité, via le Viêtnam, vers des pays asiatiques où la demande explose, Chine en tête. Ce passionnant documentaire d’investigation, tourné en Afrique et en Asie, permet de comprendre les tenants et les aboutissants d’un trafic en expansion. Il recueille notamment les témoignages d’une enquêtrice qui se rend en caméra cachée chez des sculpteurs sur ivoire, d’un éleveur de rhinocéros qui plaide pour un commerce légal des défenses ou d’un braconnier repenti. Documentaire de Jakob Kneser (Allemagne, 2015, 51mn) - (R. du 23/6/2015) septembre mardi 19 6



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :