Arte Magazine n°2016-33 13 aoû 2016
Arte Magazine n°2016-33 13 aoû 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-33 de 13 aoû 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : pathé-gaumont.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
mercredi 17 août JOURNÉE 5.15 LM Christian Zacharias joue le « Concerto l’empereur » de Beethoven Concert 6.00 L7 M Il était une fois… notre Terre Et demain ? Programme jeunesse 6.25 LM Xenius Comment vivre avec la douleur ? Magazine 6.50 L7 M Munich, ville sauvage Documentaire 7.35 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.45 M La splendeur des Bahamas (3) Récifs coralliens Série documentaire 8.30 LR Xenius Le gras, c’est la vie ! Magazine 8.55 LEM Paysages d’ici et d’ailleurs Luberon Série documentaire 9.20 LM La statue de la liberté Naissance d’un symbole Documentaire 11.05 LMEM Le peuple des volcans Le vagabond des cendres ; Le temple des phénix ; Les saumons du lac Surprise Série documentaire 13.20 7 ARTE Journal 13.35 LM Bienvenue à la campagne Téléfilm de Tim Trageser (2012, 1h30mn, VF) Un couple de sexagénaires berlinois s’installe dans un petit village de l’ex-RDA et découvre l’ampleur du fossé Est/Ouest. Une réjouissante comédie sociale. 15.20 L7 ER Paysages d’ici et d’ailleurs Île de Ré Série documentaire 15.45 L7 R Le long de la Muraille de Chine Les sentiers de la mémoire chinoise Série documentaire 16.30 LEM Reliques du Bouddha Documentaire 17.25 L7 M Xenius Le gras, c’est la vie ! Magazine 17.50 L7 ER Curiosités animales La mauvaise réputation  : le gorille et la chauve-souris Série documentaire 18.15 LM Un billet de train pour… Le sud du Brésil Série documentaire SWR/A. Schweitzer SOIRÉE 19.00 L7 R Îles de beautés Les Galápagos Série documentaire 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine fRéDéRic STUCIN 20.50 L7 ER La minute vieille Petite faveur Série (2013, 20x1mn30) 20.55 L V0STF CINÉMA Le film maudit – Jud Süss Film 22.45 L7 R LE DOCUMENTAIRE CULTUREL Les films interdits du III e Reich Documentaire 23.40 7 V0STF CINÉMA No Film 1.35 M VF/V0STF La vie de Brian Film de Terry Jones (1979, 1h34mn) Plus sexy que Ben-Hur, plus drôle que Corpus Christi, l’Évangile revu et corrigé par les Monty Python. 3.05 M Pop scandals Les médias et leurs excès Documentaire sous-titrage pour sourds E et malentendants 16 N°33 – semaine du 13 au 19 août 2016 – ARTE Magazine Peter Biziou/P. P.1979 D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français ARD/Degeto 20.55 CINéMA le film maudit – Jud Süss L’ascension et la déchéance de Ferdinand Marian, acteur autrichien choisi par Goebbels pour tenir le rôle-titre du film de propagande nazi Le juif Süss. Un biopic au casting de haut niveau. Àl’hiver 1939, Joseph Goebbels cherche l’interprète principal du Juif Süss, film de Veit Harlan retraçant la chute de Joseph Süss Oppenheimer, conseiller financier du duc de Wurtemberg exécuté en 1738. Le ministre de la Propagande du III e Reich jette son dévolu sur l’acteur non juif Ferdinand Marian, qui présente selon lui de parfaits « traits sémites ». Marié à Anna, qui a renoncé à la comédie pour dissimuler ses origines juives, Marian refuse le rôle au risque de voir sa carrière anéantie. Mais les menaces et les pièges de Goebbels ont bientôt raison de sa volonté. Pacte faustien Prenant ses libertés avec l’histoire – la figure d’Anna symbolisant le sort des artistes juifs sous le III e Reich – pour mieux sonder la vérité du personnage, Oskar Roehler retrace la descente aux enfers de Ferdinand Marian, de son dilemme moral initial à sa mort, dans l’oubli et l’alcool, en août 1946. Un biopic saisissant, servi par un impeccable trio d’acteurs (Tobias Moretti, Moritz Bleibtreu, Martina Gedeck) et une palette aux couleurs désaturées, se fondant dans l’esthétique du cinéma d’alors. (Jud Süß – Film ohne Gewissen) Film d’Oskar Roehler (Autriche/Allemagne, 2010, 1h54mn, VOSTF) - Scénario  : Klaus Richter, Oskar Roehler, Franz Novotny, Michael Esser, d’après le livre éponyme de Friedrich Knilli - Avec  : Tobias Moretti (Ferdinand Marian), Martina Gedeck (Anna Marian), Moritz Bleibtreu (Joseph Goebbels), Justus von Dohnányi (Veit Harlan) - Image  : Carl-Friedrich Koschnick - Montage  : Bettina Böhler - Production  : Clasart Film und Fernsehproduktion, Novotny & Novotny Filmproduktion, Tele Münschen Fernseh Produktionsgesellschaft, Tara Film, Lotus-Film, Ulrich Seidl Film Produktion
22.45 LE DOCUMENTAIRE CULTUREL Les films interdits du III e Reich Analyse d’un héritage encombrant, dont la diffusion est strictement encadrée  : les films de propagande nazis tournés entre 1933 et 1945, à l’image du Juif Süss. Violemment antisémites (Le juif Süss) ou anglophobes (Le président Krüger), légitimant l’élimination des handicapés (Suis-je un assassin ?) ou justifiant a posteriori l’invasion de la Pologne (Heimkehr), certains des films produits par le III e Reich sous l’égide de Joseph Goebbels sont d’abord des moyens de propagande nazis. Relevant des grands genres du cinéma populaire, du mélo à la fresque historique, et ayant bénéficié parfois de budgets colossaux, trois cents des mille deux cents longs métrages tournés entre 1933 et 1945 ont été interdits de diffusion par les Alliés après la guerre. Aujourd’hui, seule une quarantaine de ces films demeurent concernés par l’interdiction. Strictement encadrée, la projection des plus problématiques se fait en séances publiques précédées d’une présentation et suivies d’un débat. Évaluer leur pouvoir de nuisance, notamment auprès des jeunes, demeure une épineuse question. Mais certains plaident pour que ces précautions soient désormais levées. Felix Moeller analyse les tenants et les aboutissants d’un débat encore loin d’être tranché. Documentaire de Felix Moeller (Allemagne, 2013, 52mn) - Coproduction  : ARTE, Blueprint Film, RBB, HR - (R. du 17/6/2015) rbb/Blueprint Film Wild Bunch 23.40 CINéMA No En 1988, au Chili, le général Pinochet est contraint de capituler face au pouvoir de la publicité. Une plongée exaltante dans les coulisses d’un référendum, avec Gael García Bernal, tout en nuances. 17 En 1988, pressé par la communauté internationale, Augusto Pinochet consent à organiser un référendum sur son maintien au pouvoir pour huit années supplémentaires. Tout en fustigeant cette mascarade, les partis d’opposition décident de se saisir des quinze minutes d’antenne quotidiennes qui leur sont accordées pour dénoncer les crimes de la dictature. Publicitaire en vue, René Saavedra prône une autre approche  : susciter la joie, le rire, l’espoir d’un avenir démocratique radieux. Malgré les résistances dans ses rangs et les tentatives d’intimidation du régime, le « no » déferle sur le Chili à coups de logo arcen-ciel, de spots publicitaires pop et d’hymne guilleret. Esthétiqueeighties Après Tony Manero et Santiago 73, post mortem, Pablo Larraín poursuit son auscultation des plaies béantes de la dictature chilienne. Il reconstitue ici avec minutie – et un brin de sarcasme – la conception de la campagne victorieuse du non, entrelaçant dans une harmonie visuelle vintage clips authentiques et fiction tournée à l’aide d’une caméra d’époque. À l’image de son héros, jeune ambitieux fonçant vers la modernité sur son skateboard, sûr de sa stratégie mais désarmé face à son amour perdu et les méthodes d’oppression de ses adversaires, le film se révèle subtilement ambivalent. Alors que l’euphorie s’empare des masses, les germes de l’ultralibéralisme se propagent insidieusement… Lire aussi page 7 N°33 – semaine du 13 au 19 août 2016 – ARTE Magazine Film de Pablo Larraín (Chili/France/États-Unis, 2012, 1h52mn, VOSTF) - Scénario  : PedroPeirano, d’après la pièce d’Antonio Skármeta El Plebiscite Avec  : Gael García Bernal (René Saavedra), Alfredo Castro (Lucho Guzmán), Luis Gnecco (José Tomás Urrutia), Néstor Cantillana (Fernando), Antonia Zegers (Verónica Carvajal), Marcial Tagle (Alberto Arancibia), Pascal Montero (Simón Saavedra) Image  : Sergio Armstrong - Montage  : Andrea Chignoli - Musique  : Carlos Cabezas - Production  : Fabula, Participant Media, Funny Balloons, Canada Films août mercredi 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :