Arte Magazine n°2016-32 6 aoû 2016
Arte Magazine n°2016-32 6 aoû 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-32 de 6 aoû 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Stones toujours.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
JEU VIDÉO « TYPE:RIDER » SUR CONSOLE LA TYPO AU SALON LE JEU VIDÉO EST UNE ŒUVRE DE CRÉATION À PART ENTIÈRE. ARTE se donne les moyens de son ambition en adaptant son succès Type:Rider pour les consoles de jeux. À découvrir sur PS4 et PSVita dès le 12 juillet. LE JEU VIDÉO, NOUVEAU CHAMP D’EXPLORATION DE LA CRÉATION ARTISTIQUE. C’est sur ce postulat de Marianne Lévy-Leblond, responsable des productions Web d’ARTE, que s’est fondée l’aventure Type:Rider, imaginée par le studio Cosmografik. Ce jeu, le tout premier lancé par la chaîne il y a trois ans, propose un voyage sensible dans l’univers de la typographie. Le tout avec une délicieuse sensation de glisse et de fluidité  : d’une simple pression, le joueur fait avancer deux petits points noirs à travers de somptueux tableaux graphiques, découvrant ainsi « de manière plus sensuelle qu’informative » l’envers des polices de caractères Times New Roman, Helvetica, Arial… TYPE:RIDER S’EST IMPOSÉ COMME UN INDISCUTABLE SUCCÈS avec près de cinq cent mille téléchargements et un nouveau public pour ARTE. Des chiffres en phase avec l’objectif affiché par Marianne Lévy-Leblond, pour qui « la diversité des publics est une question qui se pose sur chaque projet mené par le pôle Web ». L’adaptation de Type:Rider pour console constituait une étape naturelle  : défi relevé par Ex Nihilo et Audiogaming, qui ont produit le jeu, avec le soutien de Plug In Digital qui l’édite aujourd’hui pour consoles. Une migration des poches de pantalon aux consoles de salon ! DEPUIS LE 12 JUILLET, LES POSSESSEURS DE PS4 ET DE PSVITA peuvent goûter aux joies de la typo. Avec son univers poétique si singulier, Type:Rider constitue une alternative séduisante aux mastodontes des grands studios. Quant aux jeux proprement dits, ils n’ont pas fini d’éclore sur ARTE. Après Type:Rider et Californium, plusieurs autres pépites sont actuellement en développement. Une évidence pour Marianne Lévy-Leblond  : « Le jeu vidéo nous permet d’explorer des univers singuliers et d’interpeller de nouveaux publics, sur mobile, PC, console, sans oublier les dispositifs de réalité virtuelle. » De quoi voir, « sans aucun doute », émerger prochainement un programme en réalité virtuelle… Nicolas Bole 6 N°32 – Semaine du 6 au 12 août 2016 – ARTE Magazine TYPE:RIDER Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo, Audiogaming Édition  : Plug In Digital Disponible sur PS4 et PSVita (et toujours sur ARTE Creative, iOS, Android, et Steam) arte.tv/typerider
2016 REX FEATURES PEACHES « MY NAME IS PEAAAACHES » ! C’est en référence à ces mots, par lesquels Nina Simone concluait rageusement sa chanson « Four women », que la Canadienne Merrill Beth Nisker a adopté son nom d’artiste. Elle a fait ses débuts sur la scène underground de Toronto, sa ville natale, avant de partir pour Berlin, où elle a trouvé un climat favorable à l’éclosion de son personnage  : celui d’une diva queer haute en couleurs, qui au fil des disques a mis au point un style musical entre hip-hop, rock et électro, et fait de son activisme une source de joyeuse énergie. Les textes sont percutants, les concerts mouvementés, les clips déglingués  : Peaches a le sens du show et combat les diktats sans se prendre au sérieux. Elle est cette année en tournée pour son dernier album, Rub. Peaches à La Cigale, samedi 6 août à 00.20 ELLES SONT SUR ARTE MAGNUM N°32 – Semaine du 6 au 12 août 2016 – ARTE Magazine VALÉRIE DONZELLI SUIVEZ DONC LA MESURE  : c’est ce que nous invite à faire Valérie Donzelli en nommant ainsi son dernier film, un court métrage sur le ténor Jonas Kaufmanncommandé par l’opéra Garnier. Dans ce portrait intime et musical se déploie la liberté narrative chère à la réalisatrice de La reine des pommes et du magnifique La guerre est déclarée, qui l’a intronisée comme figure à suivre d’un nouveau cinéma d’auteur en France. On la verra bientôt au générique du nouveau film de Gilles Marchand (Dans la forêt, avec son complice de toujours, Jérémie Elkaïm), mais cette fois en tant que productrice. Les grandes ondes (à l’ouest), mercredi 10 août à 20.55 BARBARELLA ELLE ERRE DANS UNE GALAXIE LOINTAINE POUR OUBLIER UN CHAGRIN D’AMOUR. Après sa première apparition en 1962, cette jeune femme blonde à la plastique de rêve, née de la main du dessinateur Jean-Claude Forest, va vivre toutes sortes d’aventures et connaître beaucoup d’hommes… Père de plusieurs « BD girls » (Bébé Cyanure, Hypocrite…), le dessinateur s’est inspiré de Brigitte Bardot pour créer cette belle Terrienne en exil, devenue une icône de l’imaginaire populaire. Aussi affriolante que scandaleuse, censurée sous de Gaulle après la sortie du film de Roger Vadim, où elle est interprétée par Jane Fonda, elle a incarné avec candeur une libération sexuelle avant l’heure et a inauguré une nouvelle ère de la bande dessinée. Barbarella, lundi 8 août à 20.55 PHILIPPE QUAISSE/PASCO 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :