Arte Magazine n°2016-29 16 jui 2016
Arte Magazine n°2016-29 16 jui 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-29 de 16 jui 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : summer of scandals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
mercredi 20 juillet JOURNÉE 5.15 M John Cale and guests The Velvet Underground & Nico Concert 6.40 LME M Sur nos traces Homo sapiens  : l’homme moderne Série documentaire 7.10 M Xenius Le ver de terre  : le roi de l’humus Magazine 7.35 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.45 L M Le Grand Nord en trente jours La mer Blanche, Letnyaya Zolotitsa Série documentaire 8.25 7 Xenius Comment lutter contre la désertification ? Magazine 8.55 E M Paysages d’ici et d’ailleurs Île de Rügen, Allemagne Série documentaire 9.20 M L’orque tueuse Documentaire 10.45 LM M Requins des pROFONDEURS Documentaire 11.50 L M L’Italie entre ciel et mer Le Cilento et la Basilicate ; Les Abruzzes Série documentaire 13.20 7 ARTE Journal 13.35 M cinéMA La fille du désert Film de Raoul Walsh (1949, 1h34mn, NB, VF) évadé de prison, Wes McQueen prend la fuite vers le Colorado... Warner Bros. 15.05 LM M Monuments éternels Les secrets du Colisée Série documentaire 16.35 L7 R Les fiers cavaliers du LESOtho Documentaire 17.20 M Xenius Comment lutter contre la désertification ? Magazine 17.45 L7 E R Paysages d’ici et d’ailleurs Spreewald (Allemagne) Série documentaire présentée par Raphaël Hitier (2014, 20x26mn) Vingt nouveaux épisodes d’une série qui explore les sites les plus remarquables d’Europe. Aujourd’hui  : les marais du Spreewald, en Allemagne. 18.15 L M La Grèce – Des montagnes à LA mer Thessalonique et la Chalcidique Série documentaire SOIRÉE 19.00 Terres SAUvages en DANger L'antilope du Tibet, une course pour la vie Série documentaire 4.- i+leaZte 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine 20.50 7 E La minute vieille Urgence dentaire Série 20.55 R CINÉMA Les valseuses Film 22.45 R VF/V0STF VF CINÉMA Un crime dans LA tête Film 0.50 L7 R le documentaire culturel Le siècle de DURAS Documentaire 1.45 M VF/V0STF Zatoichi Film 3.35 L M 360° GEO Chine  : les pêcheurs de glace du lac Chagan Reportage sous-titrage pour sourds E et malentendants m V0STF 16 N°29 – semaine du 16 juillet au 22 juillet 2016 – ARTE Magazine Bac Films D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale sous-titrée en français D.R. 20.55 CINÉMA Les valseuses Deux petites frappes aux gueules d’anges cavalent à la recherche d’un peu de distraction... Cette ode truculente à l’anticonformisme, signée Bertrand Blier, balaya d’un joyeux vent de liberté la France d’après 1968. Que faire dans une France provinciale, endormie et coincée ? Du côté de Valence, Jean- Claude, le costaud plein d’idées, et Pierrot, le suiveur, tuent le temps comme ils peuvent. Après une course-poursuite en Caddie avec une grand-mère terrorisée, ils empruntent une DS le temps d’une balade. Mais, à leur retour, le propriétaire ne rigole pas. Pierrot s’en tire avec un pruneau mal logé (dans les «valseuses»). C’est le début d’une cavale lubrique avec les flics aux trousses. En chemin, ils rencontrent Marie-Ange, shampouineuse désespérément frigide... Chauds lapins en vadrouille Futurs monstres sacrés, Gérard Depardieu et Patrick Dewaere, flamboyants de vitalité insolente et de naturel, incarnent deux voyous de seconde zone sympathiquement anarchistes, obsédés par leur virilité. Bertrand Blier nous entraîne dans une épopée sexuelle débridée, un voyage truculent et libérateur... La verdeur rabelaisienne des dialogues et la virtuosité du réalisateur à mélanger les registres, de l’érotisme au burlesque, en passant par le tragique, emportent toutes les réticences. À sa sortie, le film est un triomphe, même si certains déplorent sa dangereuse amoralité  : il est alors interdit aux moins de 18 ans. Film de Bertrand Blier (France, 1974, 1h57mn) - Scénario  : Bertrand Blier, Philippe Dumarcay, d’après le roman éponyme de Bertrand Blier - Avec  : Gérard Depardieu (Jean-Claude), Patrick Dewaere (Pierrot), Miou-Miou (Marie-Ange), Jeanne Moreau (Jeanne Pirolle), Isabelle Huppert (Jacqueline) Image  : Bruno Nuytten - Montage  : Aurore Camp, Jean-Marc Morise - Musique  : Stéphane Grappelli - Production  : Capac, UPF, SN Prodis - (R. du 24/6/2004)
22.45 CINÉMA Un CRime DANS LA tête Manipulé par Pyongyang, un héros de la guerre de Corée doit abattre le président américain. Un thriller paranoïaque porté par Frank Sinatra, auquel l’assassinat de Kennedy allait conférer un caractère prémonitoire. MGM International De retour de la guerre de Corée, des survivants affirment devoir leur vie au courage du sergent Raymond Shaw. Alors que ce dernier est décoré de la plus haute distinction militaire, deux membres de sa patrouille, le capitaine Bennett Marco et le caporal Alvin Melvin, font régulièrement le même cauchemar  : celui d’une séance d’hypnose collective dirigée par des officiers communistes. Un cauchemar dans lequel Raymond Shaw occupe une place centrale. Les autorités militaires ouvrent un dossier et chargent Marco de faire la lumière sur cette affaire. Ce dernier comprend que Shaw a subi un lavage de cerveau afin d’assassiner le futur président des États-Unis... d N°29 – semaine du 16 juillet au 22 juillet 2016 – ARTE Magazine dl Énigmes et traumatismes Dans les années 1960, le thème de l’ennemi (communiste) de l’intérieur occupe une bonne place dans le cinéma et dans la société américaine. Mais John Frankenheimer ne se contente pas de relater les aventures du traître infiltré. À travers une série de personnages énigmatiques – les interprétations de Janet Leigh, d’Angela Lansbury et de Frank Sinatra sont remarquables –, il met en scène les traumatismes liés à la cellule familiale, le mensonge des politiques et la manipulation de l’opinion par la télévision. Un film d’une surprenante modernité, auquel l’assassinat du président Kennedy, survenu un an après la sortie, allait conférer un caractère prémonitoire. (The manchurian candidate) Film de John Frankenheimer (États-Unis, 1962, 2h02mn, NB, VF/VOSTF) - Avec  : Laurence Harvey (Raymond Shaw), Frank Sinatra (Bennett Marco), Janet Leigh (Rosie), Angela Lansbury (Mme Iselin) - Scénario  : George Axelrod, d’après le roman éponyme de Richard Condon - Image  : Lionel Lindon - Musique  : David Amram - Montage  : Ferris Webster - Production  : M.C. Production - (R. du 17/7/2005) Collection Jean Mascolo 0.50 le documentaire culturel Le siècle de DURAS Marguerite Duras racontée par ellemême, au fil d’entretiens et d’archives  : l’autoportrait d’une femme aux prises avec ses démons et ses passions, par Pierre Assouline. On n’a pas fini d’écouter Marguerite Duras (Saïgon, 4 avril 1914 – Paris, 3 mars 1996), ses mots autant que ses silences. Ses entretiens pourraient être inclus dans ses œuvres complètes tant ils la prolongent. Dites autrement, certaines de ses vérités prennent une autre résonance. Sur l’enfance tout d’abord. Sur l’écriture ensuite et l’impérieuse nécessité, dès l’âge de 12 ans, de s’en emparer pour «faire parler ce silence» sous lequel sa famille l’avait écrasée. Sur sa mère bien sûr, ses talents de conteuse, sa folie, que Marguerite crut longtemps avoir reçue en héritage, son pessimisme radical. Sur le colonialisme. Sur la Résistance et la torture. Sur son jeu dangereux avec l’alcool. Sur l’amour maternel. Sur la politique, l’ancienne secrétaire de section du Parti, demeurée une communiste sans jamais plus se reconnaître dans le communisme, ayant fini par verbaliser sa haine du Parti. Sur la vie, tout simplement. En regardant défiler son siècle, en jugeant certains hommes dans l’amitié affectueuse (François Mitterrand), sans indulgence (Sartre) ou avec une grande violence parfois (le général de Gaulle, Jean- Marie Le Pen), elle reste un écrivain en toutes choses d’une effrayante lucidité sur elle-même, avant de l’être sur les autres. Dans ce film de montage, où seule sa voix commente, elle s’explique sans jamais chercher à se justifier, avec un esprit, une intelligence, un humour et une absence de détours qui, autant que ses silences, sont sa signature. Documentaire de Pierre Assouline (France, 2013, 52mn) - Coproduction  : ARTE France, Cinétévé, Les Films du Carré, RTBF Secteur Documentaires, INA - (R. du 6/4/2014) juillet 20 mercredi 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :