Arte Magazine n°2016-28 9 jui 2016
Arte Magazine n°2016-28 9 jui 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-28 de 9 jui 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : à Louvre ouvert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
SIPA DOCUMENTAIRE MUSCLER SON CERVEAU POUR GAGNER Dans À la recherche du sportif parfait, le réalisateur Benoît Laborde enquête sur l’amélioration des capacités cérébrales des athlètes. Explications avec le scientifique Aymeric Guillot *, l’un des protagonistes de son documentaire. 6 N°28 – Semaine du 9 au 15 juillet 2016 – ARTE Magazine Vendredi 15 juillet à 23.15 À LA RECHERCHE DU SPORTIF PARFAIT Lire page 21 Pour former un sportif, l’entraînement mental est-il aussi important que la préparation physique ? Aymeric Guillot  : Les recherches montrent que lors de la réalisation d’un geste sportif, le cerveau travaille autant que le corps. Le secret de Vencelas Dabaya [photo], médaillé d’argent aux championnats d’Europe d’haltérophilie en 2012, pour soulever plus de 300 kilos à bout de bras ? Des muscles impressionnants, mais aussi un sacré mental ! En travaillant à ses côtés, nous avons découvert comment, avant de lever ses haltères, il répétait toujours son geste mentalement. Il fait appel à « l’imagerie motrice », cette capacité, plus ou moins développée selon les individus, à imaginer une action sans toutefois la réaliser. Le champion sait faire le vide de manière impressionnante, quelques secondes avant de mobiliser intensément des régions du cerveau lui permettant de bien imaginer son mouvement. Le novice, lui, active de façon diffuse un grand nombre de structures cérébrales. Une bonne représentation mentale est donc essentielle à la réussite d’un exploit sportif. De quelle manière cet entraînement mental s’intègre-t-il dans la préparation physique des sportifs de haut niveau ? Les recherches se multiplient pour savoir dans quelles conditions et à quelle fréquence il doit être pratiqué. Par exemple, au cours d’une séance de deux heures, l’athlète peut profiter des temps de récupération pour perfectionner mentalement certains mouvements. Par ailleurs, de nombreux exercices, sur écran notamment, permettent de muscler sa faculté d’anticipation, sa concentration, l’utilisation de sa vision périphérique, etc. Ces recherches peuvent-elles déboucher sur d’autres applications dans d’autres domaines ? Oui. Elles peuvent concerner certaines professions, celles de musicien et de danseur par exemple, mais aussi les chirurgiens opérant avec des instruments robotisés, qui doivent apprendre à se représenter leurs mouvements pour les manier avec plus de dextérité. Le soin est l’autre grand domaine d’application. Par exemple, les personnes amputées d’un membre s’adaptent plus vite à leur prothèse si elles s’entraînent d’abord à imaginer cet élément étranger à leur corps. La récupération après une blessure se révèle aussi plus rapide et plus efficace si le patient répète mentalement des exercices de rééducation avant de les accomplir. Propos recueillis par Maria Angelo * Chercheur en neurosciences à l’université Claude-Bernard à Lyon.
STEFAN.KLUETER MARYAM ZAREE EN 2010, LA JEUNE ACTRICE CRÈVE L’ÉCRAN dans le film Shahada de Burhan Qurbani et décroche, la même année, le rôle récurrent du médecin légiste dans Tatort, série policière culte en Allemagne. Née à Téhéran en 1983 et arrivée dans le pays de Goethe à l’âge de 2 ans, Maryam Zaree se consacre actuellement à un documentaire très personnel intitulé Born in Evin. Elle y racontera les deux premières années de sa vie passées dans la tristement célèbre prison d’Evin, à Téhéran. Sa mère, une opposante au régime, y avait été incarcérée alors qu’elle était enceinte. Dis-moi oui en hindi, vendredi 15 juillet à 20.55 ILS SONT SUR ARTE GÉRARD DEPARDIEU SES DÉCLARATIONS FRACASSANTES ET SES FRASQUES DIVERSES ET VARIÉES (accident de scooter, citoyenneté russe, amitié avec Vladimir Poutine, exil fiscal en Belgique) ont fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. Il n’en reste pas moins un monstre sacré du cinéma français. Depuis ses débuts dans les années 1970 (sous les bons auspices de Michel Audiard, de Marguerite Duras et bien sûr de Bertrand Blier avec Les valseuses), il a tourné dans plus de cent soixante-dix films ! Une longévité et une productivité phénoménales, avec un goût prononcé pour les plus grands réalisateurs (Truffaut, Resnais ou Pialat, pour ne citer qu’eux), mais aussi pour les films en costumes, de Danton à Astérix et Obélix. On attend d’ailleurs avec impatience de le découvrir en Staline, dans un biopic signé Fanny Ardant… Buffet froid, mercredi 13 juillet à 20.55, suivi de Police à 22.25 JORGE RAMOS VÉRITABLE STAR DE LA COMMUNAUTÉ LATINO AUX ÉTATS- UNIS, journaliste émérite et présentateur sur la chaîne de télévision hispanophone Univision, Jorge Ramos s’est récemment fait connaître du reste du monde lorsque Donald Trump, qui n’avait pas apprécié l’une de ses questions sur l’immigration, l’a expulsé d’une conférence de presse. Né au Mexique en 1958, Jorge Ramos est arrivé aux États-Unis en 1983 alors qu’il était encore étudiant. Trois ans plus tard, il entrait à Univision et décidait de porter haut la voix des immigrants. Il est à ce titre considéré comme l’un des journalistes les plus influents de la campagne présidentielle américaine où les voix de la communauté latino seront déterminantes. Quand l’Amérique sera latine, mardi 12 juillet à 21.55 N°28 – Semaine du 9 au 15 juillet 2016 – ARTE Magazine SIPA 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :