Arte Magazine n°2016-25 18 jun 2016
Arte Magazine n°2016-25 18 jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-25 de 18 jun 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : maya la belle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 21 juin JOURNÉE 5.15 LM Metronomy en concert Concert 6.15 LEM Villages de France Flavigny-sur-Ozerain Série documentaire 6.40 M Vox pop Vers la fin du contrat de travail Magazine 7.10 LM Yourope Magazine 7.35 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.45 M Les parcs nationaux canadiens Banff et les montagnes Rocheuses Série documentaire 8.30 7 Xenius Vinyle, CD ou MP3 – Lequel offre le meilleur son ? Magazine 8.55 LMEM Churchill, un géant dans le siècle Documentaire 10.30 LM Rencontres sur la route de la soie En caravane du Kirghizistan au Tadjikistan Série documentaire 11.05 LM La Great Ocean Road australienne Des surfeurs et des koalas ; Des chevaux de course et des dinosaures ; Des manchots et des nageurs Série documentaire 13.20 7 ARTE Journal 13.35 LM VF/V0STF Winchester’73 Film d’Anthony Mann(1950, 1h32mn) 1950 Universal Pictures Deux frères ennemis s’affrontent pour une arme mythique. Un classique du western, avec James Stewart. 15.15 7 ER Voyage aux Amériques Le parc de Yellowstone en hiver Série documentaire 15.40 L7 R Au gré des saisons – Été Plénitude Série documentaire 16.25 LM Des cannibales en Europe ? Documentaire 17.20 7 M Xenius Vinyle, CD ou MP3 – Lequel offre le meilleur son ? Magazine 17.45 7 ER Paysages d’ici et d’ailleurs Lanzarote Série documentaire 18.15 M Quand les animaux s’envolent Le défi de la gravité Série documentaire BBC SOIRÉE 19.00 L7 R Les îles Baléares Ibiza et Formentera Documentaire 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine 20.50 L7 E Tout est vrai (ou presque) Jean-Claude Van Damme Série d’animation (2016, 30x3mn) Il a dit  : «On se cherche dans la vie et quand on se trouve, ça fait du dégât ! » 20.55 ‹ 1.15 L7 E THEMA les réfugiés d’hier et d’aujourd’hui 20.55 L7 R HISTOIRE Printemps 45 Documentaire 22.30 7 Bienvenue au Réfugistan Documentaire 23.40 7 E HISTOIRE Nansen Un passeport pour les apatrides Documentaire 0.40 Nulle part en France Documentaire 1.15 M Cinéma Julia Film 3.30 LEM Coutures La robe vichy de Jacques Estérel Documentaire 4.00 M Uncanny valley Court métrage 4.15 LM Cathédrales de la culture Opéra d’Oslo (Oslo, Norvège) Série documentaire sous-titrage pour sourds E et malentendants II artraiNF. 18 N°25 – semaine du 18 au 24 juin 2016 – ARTE Magazine A. F. Croce Piacenza D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français 20.55 ‹ 1.15 thema LES RÉFUGIÉS D’Hier ET d’aujourd’HUI Du passeport Nansen, qui redonna un statut aux apatrides, aux camps d’aujourd’hui, où des millions de personnes sont durablement enfermées, en passant par des témoignages sur la fin de la Seconde Guerre mondiale, histoire et état des lieux du sort des réfugiés, à l’heure où une Europe divisée ferme ses portes. Soirée présentée par Émilie Aubry 20.55 histoire Printemps 45 Troisième volet d’une trilogie documentaire, les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale vus par les yeux de témoins européens âgés à l’époque de 15 à 21 ans. La guerre n’est pas finie et une bonne partie de l’Europe est réduite à l’état de ruines et de cendres. Tandis que, dans les pays encore occupés, se déroulent les derniers combats menés par des soldats allemands tantôt fanatiques, tantôt déboussolés, et que les Soviétiques arrivent à Berlin, les troupes alliées libèrent les camps de concentration et découvrent l’horreur. Une jeunesse dans la guerre Ce documentaire réunit d’inoubliables témoignages de personnes dont l’adolescence et la jeunesse ont coïncidé avec la fin de la guerre. Côté français, Annette Chalut et Agnès Humbert évoquent la Résistance puis la déportation. Władysław Bartoszewski, ex-ministre des Affaires étrangères polonais, parle du drame de Varsovie, tandis que l’aristocrate allemande de Silésie Leonie Ossowski se souvient de la fuite devant les Russes. Günter Lamprecht (l’un des acteurs fétiches de Fassbinder) évoque ses angoisses de garçon de 15 ans dans Berlin en feu. Le soldat soviétique Valentin Barmin avoue, lui, qu’il voulait en découdre avec les dernières colonnes de la Wehrmacht. Des extraits du journal que tenait l’écrivain Erich Kästner depuis une vallée perdue d’Autriche ponctuent ce chapitre tragique de l’histoire européenne. ARTE a diffusé, en 2009 et 2012, les deux premiers volets de cette trilogie documentaire, Été 39 et Hiver 42-43, qui raconte la guerre par la voix des témoins. Documentaire de Mathias Haentjes (Allemagne, 2014, 1h27mn) (R. du 13/1/2015) Quark Productions
22.30 Bienvenue au Réfugistan Pourquoi et de quelle manière les camps de réfugiés, conçus à l’origine pour être provisoires, perdurentils pour certains depuis des décennies ? Le film décrypte habilement les rouages de ces mondes parallèles d’où il semble impossible de sortir. À travers le monde, près de 17 millions de personnes – réfugiés, déplacés, migrants – vivent dans des camps, soit l’équivalent d’un pays. Suppléant les États qui ne veulent pas d’eux, le HCR, l’agence des Nations unies pour les réfugiés, avec ses 7 milliards de dollars de budget par an, gère ces «indésirables» avec de grandes ONG caritatives. Des «limbes», comme les nomme un chercheur, dans lesquels le seul objectif possible est la survie, où des enfants naissent et grandissent, à l’écart du pays qui les accueille. Leurs habitants, qui n’ont ni le droit de travailler ni celui de se déplacer librement, ne possèdent que les quelques objets distribués à leur arrivée et une carte d’identité du HCR. Dans ces lieux à l’écart du monde, ni tout à fait prisons ni tout à fait ouverts, censés être provisoires, les réfugiés passent désormais en moyenne… dix-sept ans de leur vie. Sans issue Pourquoi ces camps perdurent-ils depuis des décennies ? Les importants subsides qu’ils garantissent aux pays hôtes constituent l’un des éléments de réponse. Plus personne n’a intérêt à ce que les conflits Quark Productions s’arrêtent et à ce que les réfugiés rentrent chez eux. Qu’en est-il d’un possible asile en Occident ? Au camp de Dadaab, au Kenya (le plus grand du monde, construit il y a vingt-cinq ans), où les travailleurs humanitaires vivent sous haute protection à cause des risques d’enlèvement, seules mille demandes par an sont satisfaites sur une population de 350 000 réfugiés. Et pour qui tente de fuir vers l’Europe, la situation n’est pas plus enviable. À Idoméni, à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, des milliers de migrants sont pris au piège depuis plusieurs mois. La réalisatrice Anne Poiret (prix Albert- Londres 2007), qui s’est rendue aussi en Tanzanie et en Jordanie, effectue une plongée glaçante dans une réalité kafkaïenne que nous préférons ignorer et que nos gouvernements contribuent à créer et à entretenir. Lire aussi page 7 Documentaire d’Anne Poiret (France, 2016, 1h11mn) Coproduction  : ARTE France, Quark Productions N°25 – semaine du 18 au 24 juin 2016 – ARTE Magazine Idéale Audience 23.40 HISTOIRE Nansen Un passeport pour les apatrides Après la Première Guerre mondiale, le Norvégien Fridtjof Nansen a œuvré pour donner un statut à des millions de réfugiés. Début 1920, plus de 2 millions de Russes et d’Arméniens sont apatrides. Les premiers ont été privés de leur nationalité par Lénine, tandis que les seconds, rescapés du génocide de 1915, sont interdits de retour par la jeune république turque. Révolté par leur sort, le Norvégien Fridtjof Nansen (1861-1930), qui vient d’être nommé haut-commissaire aux réfugiés par la Société des Nations, va parvenir à imposer au niveau international un document qui leur redonne une identité et des droits. Après eux, d’autres communautés bénéficieront de ce fameux «passeport Nansen» jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale  : les Allemands juifs chassés par le nazisme, mais aussi les républicains espagnols qui fuient la dictature franquiste. Un combat pour le droit Figure majeure de l’exploration polaire, scientifique de renom, Fridtjof Nansen se voit décerner le prix Nobel de la paix en 1922 pour son action en faveur des réfugiés russes et arméniens. Le prix est également décerné en 1938 à l’Office international Nansen qui avait poursuivi son œuvre. En 1945, l’ONU remplace la Société des Nations qui n’a pas su empêcher la guerre et adopte en 1951 la convention de Genève sur les réfugiés, donnant naissance à l’Office du haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés. Avec Philippe Saada, Valentine Varela, fille de la réalisatrice d’origine russe Nina Companeez, revient entre autres ici sur l’exil de sa propre famille. À travers archives, témoignages et éclairage d’historiens, leur film rappelle la genèse d’une réalité contemporaine. Suivi à 0.40 du documentaire Nulle part en France réalisé dans le camp de Grande-Synthe par Yolande Moreau, pour la série bimédia d’ARTE Reportage, Réfugiés. Documentaire de Valentine Varela et Philippe Saada (France, 2016, 55mn) - Coproduction  : ARTE France, Maha Productions, Idéale Audience juin mardi 19 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :