Arte Magazine n°2016-22 28 mai 2016
Arte Magazine n°2016-22 28 mai 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-22 de 28 mai 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Karin Viard, la belle échappée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
mai 30 lundi Florianfilm 19.00 Les parcs nationaux canadiens Gwaii Haanas – La beauté sauvage Un voyage grandiose à travers les parcs nationaux du Canada, entre lacs turquoise, forêts impénétrables et côtes escarpées. L’archipel de Haïda Gwaii se trouve au large de la côte pacifique du Canada. C’est au sud de ce territoire que s’étend la réserve du parc national Gwaii Haanas, créée en 1988 après la révolte pacifique des populations locales, déterminées à protéger la forêt vierge, décimée par l’industrie du bois. Parmi les thuyas géants, épinettes de Sitka et autres conifères évoluent des ours noirs et de majestueux pygargues à tête blanche, tandis qu’on peut apercevoir des orques, des baleines à bosse ou des lions de mer de Steller au large des côtes. L’accès à la réserve – possible uniquement par hydravion ou par bateau – est aujourd’hui strictement limité, pour en préserver la beauté sauvage. Série documentaire (Allemagne, 2016, 5x43mn) Réalisation  : Mechtild Lehning 16 N°22 – semaine du 28 mai au 3 juin 2016 – ARTE Magazine universal 20.55 CINÉMA Assurance sur la mort Un courtier en assurances peu scrupuleux s’amourache d’une femme fatale… Un sommet de noirceur, d’humour et de suspense signé Billy Wilder. Représentant en assurances, Walter Neff fait l’éblouissante rencontre de Phyllis Dietrichson, qui le persuade de tuer son mari afin de toucher sa police d’assurance. Walter prend les choses en main et imagine le faire mourir au cours d’un voyage ferroviaire, car une clause du contrat prévoit une double indemnité dans ce cas. Tout se passe comme prévu. Mais Barton Keyes, collègue de Walter et fin limier, enquête avec ardeur sur cette mort suspecte. Hypnotique Barbara Stanwyck met toute sa détermination dans ce rôle de garce tourmentée, entrant ainsi au panthéon des femmes fatales. Fred MacMurray, habitué aux rôles de brave type, bascule dans l’immoralité avec le soupçon de vulgarité nécessaire. Ce couple « tenu par les sens et maudit par Dieu » (Guide des films de Jean Tulard) se débat dans un suspense qui n’a rien perdu de son pouvoir hypnotique sept décennies plus tard. Un Billy Wilder ténébreux mais à son meilleur, dont la noirceur est tempérée par l’ambiguïté des personnages et de rafraîchissantes touches d’humour. (Double indemnity) Film de Billy Wilder (États-Unis, 1944, 1h47mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Raymond Chandler, Billy Wilder - Avec  : Fred MacMurray (Walter Neff), Barbara Stanwyck (Phyllis Dietrichson), Edward G. Robinson (Barton Keyes), Jean Heather (Lola Dietrichson), Porter Hall (M. Jackson) - Image  : John F. Seitz Montage  : Doane Harrison - Musique  : Miklós Rózsa - Production  : Paramount Pictures (R. du 16/1/2012)
BFI 22.40 CINÉMA Trilogie Bill Douglas (1-3) En trois films tournés dans les années 1970, le cinéaste écossais Bill Douglas (Comrades) revisite ses jeunes années au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Irrigué par la cruauté des hommes et la dureté des temps, un chef-d’œuvre à (re)découvrir. 1. Mon enfance Vêtements déchirés et visage barbouillé de suie, Jamie, 8 ans, serre comme un trésor le bout de charbon qu’il vient de voler sur un terril. L’hiver 1944 est rude à Newcraighall, une triste cité minière des environs d’Édimbourg. Enfant illégitime, Jamie ne connaît pas son père. Depuis que sa mère a été placée à l’asile, le gamin vit avec Tommy, son frère aîné, chez leur grandmère, une femme usée par la vie. Tenaillé par la faim, Jamie galope, chaparde, s’enfuit. Dans les champs où il vagabonde, il glane auprès de Helmuth, un prisonnier de guerre allemand, un peu d’affection… (My childhood) Film de Bill Douglas (Royaume-Uni, 1972, 48mn, VOSTF) - Scénario  : Bill Douglas - Avec  : Stephen Archibald (Jamie), Hughie Restorick (Tommy), Jean Taylor Smith (la grand-mère), KarlFiesler (Helmuth) - Image  : Mick Campbell Montage  : Brand Thumin - Production  : BFI Production Board 2. Ceux de chez moi La guerre vient de s’achever mais la mort de leur grand-mère laisse Jamie et Tommy privés de tout soutien. Nés de pères différents, les deux enfants vont pour la première fois être séparés. Alors que Tommy est placé en pension par son géniteur, Jamie est recueilli par le sien, un homme falot qui ne l’a jamais reconnu. La cohabitation se révèle d’autant plus difficile que sa grand-mère paternelle, acariâtre et sadique, n’a de cesse de le tourmenter… (My ain folk) Film de Bill Douglas (Royaume-Uni, 1973, 55mn, VOSTF) - Scénario  : Bill Douglas - Avec  : Stephen Archibald (Jamie), Hughie Restorick (Tommy), Bernard McKenna (M. Brown), Paul Kermack (M. Knox), Helena Gloag (Mme Knox) Image  : Gale Tattersall - Montage  : Peter West - Production  : BFI Production Board N°22 – semaine du 28 mai au 3 juin 2016 – ARTE Magazine 3. Mon retour Placé dans un pensionnat, Jamie vit difficilement le quotidien avec les jeunes de son âge. Malgré la bienveillance du directeur à son égard, l’adolescent finit par accepter de retourner vivre avec son père. Mais, une fois encore, ce dernier le délaisse. Après s’être enfui, Jamie est hébergé un temps dans un centre de l’Armée du salut. Parti effectuer son service militaire en Égypte, il fait la connaissance de Robert, un Anglais de bonne famille passionné de littérature… (My way home) Film de Bill Douglas (Royaume-Uni, 1978, 1h12mn, VOSTF) - Scénario  : Bill Douglas - Avec  : Stephen Archibald (Jamie), Joseph Blatchley (Robert), William Carroll (Archie) - Image  : Ray Orton - Montage  : Mick Audsley Production  : BFI Production Board Temps difficiles Peu de paroles, pas de musique, un noir et blanc lumineux…  : avec une grande économie stylistique, Bill Douglas part sur les traces de l’enfant qu’il fut. Entouré d’adultes défaillants, confronté à la misère matérielle et affective, ballotté de foyer en pension, son jeune héros à la Dickens se démène pour croire à son destin. Interprétée par des acteurs non professionnels, une ode magnifique à l’énergie de l’enfance. Lire aussi page 6 mai 30 lundi 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :