Arte Magazine n°2016-21 21 mai 2016
Arte Magazine n°2016-21 21 mai 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-21 de 21 mai 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : les pieds dans le tapis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 23 mai JOURNÉE 5.15 LM Berlin live Mungo Jerry Concert 6.15 LEM Villages de France Collonges-la-Rouge Série documentaire 6.45 M ARTE Reportage Magazine présenté en alternance par Andrea Fies et William Irigoyen (2016, 52mn) Le rendez-vous du grand reportage. 7.35 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.45 LMEM Jungle d’eau douce La vie secrète des gravières Documentaire 8.30 7 R Xenius Les momies égyptiennes ont-elles fait des émules en Europe ? Magazine 8.55 LM Les barons Empain La dynastie fracassée Documentaire 10.40 L7 R 360° Géo Les abricots d’Anatolie ; L’homme qui murmurait à l’oreille des chimpanzés ; L’Islande au plus près du volcan Reportages 13.20 7 ARTE Journal 13.35 EM VF/V0STF Habemus papam Film de Nanni Moretti (2011, 1h39mn) La fuite à travers Rome d’un pape fraîchement élu (Michel Piccoli), refusant le poids écrasant de sa charge. Le Pacte 15.35 L7 R Un kilomètre à pied… Le chemin de Stevenson dans les Cévennes Série documentaire 16.20 M Irlande(s)  : l’aube d’un pays Les années de guerre Documentaire 17.20 M Xenius Les momies égyptiennes ont-elles fait des émules en Europe ? Magazine 17.45 L7 À l’aube sur la côte d’Ambre de Nida Série documentaire MDR/Heike Nikolaus 18.15 LM Voyages au pays des vins de terroir De l’Alsace à la Bourgogne Série documentaire SOIRÉE 19.00 Afrique, les arbres de la vie L’hippopotame et l’arbre à saucisses Série documentaire 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine 20.50 L7 E Tout est vrai (ou presque) Vivienne Westwood Série d’animation 20.55 L7 R VF/V0STF CINÉMA Les assassins sont parmi nous Film 22.15 L7 R VF/V0STF CINÉMA Jacob, le menteur Film 23.55 7 LA LUCARNE Oleg et les arts bizarres Documentaire d’Andrés Duque (2016, 1h06mn) Rencontre émouvante - avec un mystérieux pianiste russe, littéralement possédé par sa musique  : Oleg Karavaichuk. 1.05 7 R V0STF Croupier Film 2.35 L7 R La médecine personnalisée À chacun son empreinte génétique ? Documentaire 3.25 M Metropolis Magazine 4.00 LM Dis-moi comment tu dors En France Série documentaire sous-titrage pour sourds E et malentendants 16 N°21 – semaine du 21 au 27 mai 2016 – ARTE Magazine D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français 17.45 À l’aube sur la côte d’Ambre de Nida De lundi à vendredi, cette série part à la rencontre de cinq personnes qui débutent leur journée de travail à l’aurore, au milieu de paysages empreints de poésie. À l’automne, sur l’isthme de Courlande, fine bande de terre de la côte ouest de la Lituanie, les vagues rejettent des bouts d’ambre sur les rivages. Venu du village de pêcheurs de Nida, Kazimieras Mizgiris scrute les plages avant le lever du soleil, armé d’une épuisette, afin de repérer les morceaux ballotés par les embruns. Série documentaire (Allemagne, 2015, 5x26mn) - Réalisation  : Heike Nikolaus 19.00 Afrique, les arbres de la vie L’hippopotame et l’arbre à saucisses Cette spectaculaire trilogie animalière montre les liens exceptionnels unissant trois seigneurs de la savane africaine et trois arbres légendaires. Dans la vallée zambienne de Luangwa, pendant la saison sèche, les hippopotames se retrouvent pris au piège de mares boueuses. Luttant pour leur survie, ils parcourent des kilomètres pour atteindre leur source de nourriture  : le Kigelia ou « arbre à saucisses », et ses énormes fruits et fleurs pourpres. Série documentaire de Stefania Müller et Herbert Bräuer (Royaume-Uni, 2015, 3x43mn) - Production  : Obsessively Creative, Smithsonian Networks en association avec ARTE France 20.50 Tout est vrai (ou presque) Vivienne Westwood La série quotidienne qui raconte les personnalités avec des petits objets revient avec trente épisodes inédits. Invitée chez la reine pour recevoir une distinction, la styliste Vivienne Westwood, provocatrice née, a oublié de mettre une culotte. Enfin, c’est ce qu’elle dit ! Série d’animation de Nicolas Rendu, Vincent Brunner et Christophe Abric (France, 2016, 30x3mn) - Coproduction  : ARTE France, La Blogothèque
Progress Film/Eberhard Klagemann20.55 CINÉMA Les assassins sont parmi nous En 1945, un ancien soldat, hanté par le souvenir des atrocités perpétrées, décide d’assassiner l’officier qui le commandait. Un grand classique du cinéma allemand d’après-guerre et l’une des premières productions de la Deutsche Film AG (Defa). Berlin, 1945. Susanne Wallner, une jeune photographe rescapée des camps de concentration, rentre chez elle. Son appartement est occupé par Hans Mertens, un ancien soldat qui noie ses souvenirs dans l’alcool. Susanne s’installe avec lui et l’aide à se reconstruire. Un jour, réapparaît l’ancien commandant de Mertens qui, en 1942, a fait assassiner des civils sur le front russe. Il dirige désormais une entreprise prospère qui recycle les vieux casques. Mertens décide que Brückner doit expier ses péchés… Réalisme froid Premier film de l’après-guerre, Les assassins sont parmi nous est projeté le 15 octobre 1946 à Berlin. Majoritairement dirigé par des communistes souhaitant former la jeunesse à la démocratie, il répond parfaitement aux visées didactiques et critiques de la Deutsche Film AG (Defa), le studio de la RDA créé la même année, pour lequel il représente une production majeure. La Defa lance à cette occasion sa première star, Hildegarde Knef. Le cinéaste Wolfgang Staudte y affirme son style, cultivant un réalisme sobre et froid ponctué de séquences brèves et de contrastes qui font apparaître le monde comme totalement désorienté. Seul réalisateur qui ait traité en profondeur la question des crimes de guerre, de la culpabilité et de la conscience, Staudte a obtenu un succès extraordinaire avec ce film. (Die Mörder sind unter uns) Film de Wolfgang Staudte (Allemagne, 1946, 1h21mn, noir et blanc, VF/VOSTF) - Scénario  : Wolfgang Staudte - Avec  : Hildegarde Knef (Susanne Wallner), Ernst Wilhelm Borchert (Hans Mertens), Arno Paulsen (Ferdinand Brückner), Erna Sellmer (Mme Brückner), Christian Schwarzwald (Otto) - Image  : Friedl Behn-Grund, Eugen Klagemann- Montage  : Hans Heinrich Musique  : Ernst Roters - Production  : DEFA-Studio (R. du 22/7/2002) arte.CC)NEMA 70 ans de la DEFA À l’occasion de l’anniversaire de sa création, en 1946, arte consacre un cycle de quatre films et un documentaire au célèbre studio de production cinématographique est-allemand. Lundi 23 mai Les assassins sont parmi nous à 20.55 Jacob le menteur à 22.15 Mercredi 25 mai Quand la RDA faisait son cinéma à 22.10 Goya, l’hérétique à 23.05 Jeudi 26 mai Coming out à 22.55 N°21 – semaine du 21 au 27 mai 2016 – ARTE Magazine Progress Film/Herbert Kroiss 22.15 CINÉMA Jacob, le menteur Dans le ghetto juif, les mensonges de Jacob remontent le moral à tout le monde… Une admirable fable antifasciste, récompensée à la Berlinale en 1975. Fin 1944, dans un ghetto polonais. Parce qu’il a la mauvaise idée de se promener le soir, Jacob Heym est envoyé dans les locaux de la Gestapo, d’où généralement aucun juif ne ressort vivant. Pourtant, le miracle a lieu et Jacob est renvoyé chez lui. Au passage, il a appris une bonne nouvelle  : celle de l’arrivée imminente des troupes soviétiques. Le lendemain, il ne peut s’empêcher d’en parler autour de lui. Mais pour ne pas révéler l’origine de cette information – comment expliquer que les Allemands l’aient convoqué, puis relâché ? –, il raconte qu’il possède un poste de radio clandestin. Or l’armée soviétique se fait attendre et Jacob est contraint d’inventer chaque jour des « nouvelles ». Ses mensonges changent du tout au tout l’atmosphère dans le ghetto. L’espoir renaît, les suicides cessent… Un beau mensonge Ce film solide, à la fois drôle et émouvant, est sans doute la plus aboutie des œuvres antifascistes du cinéma est-allemand. C’est d’ailleurs le seul opus de la Defa sélectionné aux Oscars. Il a fait l’objet d’un remake américain en 1999, réalisé par Peter Kassovitz, avec Robin Williams dans le rôle principal. Ours d’argent, Berlinale 1975 70 ans de la DEFA (Jakob der Lügner) Film de Frank Beyer (Allemagne/République tchèque, 1974, 1h36mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Jurek Becker, d’après son roman - Avec  : Vlastimil Brodsky (Jacob), Erwin Geschonneck (Kowalsky), Manuela Simon (Lina), Henry Hübchen (Micha), Blanche Kommerell (Rosa) - Image  : Günther Marczinkowsky Musique  : Joachim Weetlau - Production  : DEFA-Studio, Télévision RDA - (R. du 17/3/2001) mai 23 lundi 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :