Arte Magazine n°2016-17 23 avr 2016
Arte Magazine n°2016-17 23 avr 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-17 de 23 avr 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Tchernobyl, trente ans de radioactivité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
En Syrie La vie malgré tout À travers le quotidien d’un hôpital clandestin, Freedom hospital dépeint une société syrienne en lambeaux mais tenace, un an après le début de la révolution. Ce roman graphique percutant, œuvre d’un réfugié politique, sort mi-avril chez ARTE Éditions. Raconter la vie plutôt que décrypter la guerre. Avec Freedom hospital, l’artiste syrien Hamid Sulaiman esquisse le tableau d’un pays qu’il a dû fuir au début de la révolution contre Bachar el-Assad en 2011. Son roman graphique en noir et blanc, très dense, débute au printemps 2012. Sophie, journaliste syrienne vivant en France, revient au pays afin de réaliser un reportage sur un hôpital clandestin dirigé par Yasmine, une amie d’enfance. Là-bas, malgré les déluges de bombes, les morts et les corps mutilés, la vie continue. La jeune sunnite Zahabiah et le Kurde Haval se découvrent et parlent mariage. Yasmine se démène pour que son hôpital vive. Blessés et infirmiers jouent au football. Mais, avec l’arrivée d’un nouveau printemps, la révolution mute. Les visages bigarrés qui peuplaient les manifestations pacifiques originelles se couvrent de barbe. Les femmes, elles, ont presque toutes disparu, comme évaporées. L’heure est aux prêches intégristes tenus par des princes de la terreur étrangement absents aux premières heures de la révolution. Ils vantent Ben Laden et son rejeton Abou Bakr al-Baghdadi, le leader du groupe État islamique. Puis vient l’hiver. Les terrains de foot sont rasés ; les opposants, égorgés, et les vidéos de ces violences, aussitôt postées sur Youtube… édition Tout au long de son roman graphique, Hamid Sulaiman insiste sur la provenance des armes qui détruisent la Syrie. Là, des soldats du régime bombardent la foule avec des missiles à fragmentation confectionnés en Russie. Ici, un membre de l’Armée syrienne libre réplique avec un lance-roquettes de même provenance. Les membres du groupe État islamique ont, quant à eux, un faible pour les M16 étasuniens. Puis là-haut, dans les airs, les Mirage du groupe Dassault – pour ne citer qu’eux – bombardent à tout va. Résilience Que peuvent Yasmine, Zahabiah, Haval, Sophie et tous les autres face à un tel maelstrom de destruction ? Rien. Tout juste sont-ils les pions d’une guerre qui les dépasse. Mais, encore une fois, la vie continue et s’avère parfois porteuse de bonheur. Voilà ce qu’a voulu raconter, avec succès, Hamid Sulaiman, qui clôt son récit sur une note d’espoir. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le Freedom Hospital se trouve dans la ville imaginaire de Houria. En arabe, cela signifie «liberté». Raphaël Badache 8 N°17 – semaine du 23 au 29 avril 2016 – ARTE Magazine arta EDITIONs FREEDOM HOSPITAL NOTRE PAYS EST LIN PARADIS, Un livre coédité par ARTE Éditions et Ça et là, en vente à partir du 15 avril.
2015 Desiree Navarro 2016 Rex Features BLOC PARTY Fondé en 2002 par le chanteur Kele Okereke et le guitariste Russell Lissack, le groupe de rock indé britannique aurait pu tirer sa révérence après le départ de deux de ses membres (Matt Tong et Gordon Moakes) et les deux albums en solo de son leader. Revenu ragaillardi en janvier avec Hymns, un cinquième album, Bloc Party a ressourcé son flow délicat avec Justin Harris à la basse et Louise Bartle, une jeune virtuose de la batterie. En tournée en Europe, le groupe a fait escale en décembre à l’Alhambra, à Paris, et jouera le 16 avril au Printemps de Bourges. Puis les «four» en plein renouveau partiront en mai à la conquête de l’Amérique. Berlin live – Bloc Party, samedi 23 avril à 23.55 Ils sont sur ARTE N°17 – semaine du 23 au 29 avril 2016 – ARTE Magazine Hervé Boutet/Divergence Paul Bartel La boule à zéro, il joue le petit frère malade de Kev Adams dans Amis publics, une comédie d’Édouard Pluvieux qui vient de faire un casse au box-office. Talent précoce, Paul Bartel, 21 printemps, a trouvé sa voie enfant dans un atelier de théâtre à Orly. Depuis qu’à 14 ans il a décidé de quitter l’école pour se consacrer à plein temps à son art, le comédien, révélé en 2011 par Les géants de Bouli Lanners, enchaîne les rôles avec succès, de Michael Kohlhaas d’Arnaud des Pallières aux Révoltés de Simon Leclère. Plus jeune acteur nominé en 2014 dans la catégorie «Espoir» aux Césars pour Les petits princes, il sera prochainement à l’affiche de La belle occasion d’Isild Le Besco, et il écrit en ce moment sa deuxième pièce. Punk, jeudi 28 avril à 1.25 Fedor Alexandrovitch Il tient l’œil de Moscou dans sa ligne de mire. À en croire cet artiste touche-à-tout (peinture, scénographie, film expérimental), des milliers de «fantômes» hantent son Ukraine natale pour la ramener dans le giron funeste de «l’empire» soviétique. S’il préfère les affronter à coups d’images étranges plutôt que de cocktails Molotov, ce Kiévien d’adoption n’en a pas moins battu le pavé de Maïdan pour défier le pouvoir prorusse, il y a deux hivers. Le jeune homme, évacué à 4 ans de la «zone» après l’explosion du réacteur n°4 de Tchernobyl, a quelques motifs de rancune. Aussi a-t-il entrepris de dissiper l’épais nuage de doute qui plane sur les causes de la catastrophe. Malgré ses poses théâtrales, ses yeux fiévreux et ses pulls troués, dans l’étonnant documentaire Le picvert russe, il a réussi à faire parler les fantômes. Avec une conclusion  : le pire drame nucléaire de l’histoire ne fut pas un accident. Lucidité ou paranoïa ? On ne saura sûrement jamais le fin mot de l’histoire mais son plaidoyer est éloquent. Le pic-vert russe, mardi 26 avril à 0.10 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :