Arte Magazine n°2016-17 23 avr 2016
Arte Magazine n°2016-17 23 avr 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-17 de 23 avr 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Tchernobyl, trente ans de radioactivité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 27 avril JOURNÉE 5.20 LM «Roméo et Juliette» raconté par Thomas Hengelbrock Documentaire 6.05 EM Médecines d’ailleurs Inde – Les anges du Maharashtra Série documentaire 6.30 M Xenius La vitamine D, hormone vitale Magazine 7.00 M Personne ne bouge ! Spécial Shakespeare Magazine 7.35 7 ARTE Journal junior Programme jeunesse 7.45 EM Le retour du printemps Documentaire 8.30 7 Xenius Tchernobyl  : quels sont les aliments encore contaminés aujourd’hui ? Magazine 8.55 M Tchernobyl, Fukushima  : vivre avec Documentaire 10.35 L7 M Au gré des saisons – Printemps L’éveil de la nature ; Adieu frimas ; Poisson d’avril Série documentaire 12.50 M Médecines d’ailleurs Kenya – Des hommes et des volcans Série documentaire 13.20 7 ARTE Journal 13.35 L7 EM VF/V0STF Cinéma Les aventures de Robin des Bois Film Bilderfest 15.40 LEM Les secrets de l’épée viking Documentaire 16.35 7 LER Les aventures culinaires de Sarah Wiener en Asie L’Inde végétarienne Série documentaire 17.20 M Xenius Tchernobyl  : quels sont les aliments encore contaminés aujourd’hui ? Magazine 17.45 7 LE Jardins d’ici et d’ailleurs Vallée-aux-Loups Série documentaire (2015, 20x26mn) 18.15 LM Les derniers chasseurs de Mongolie Série documentaire MDR SOIRÉE 19.00 7 L Le Far West à cheval Vers le Nebraska Série documentaire 19.45 7 ARTE Journal 20.05 7 28 minutes Magazine 20.50 LEM Salaire net et monde de brutes Consommateurs en réunions Série d’animation (2015, 30x3mn) Aujourd’hui  : comment essayer de gagner sa vie en se faisant passer pour un autre. 20.55 LR VF/V0STF Cinéma Beaucoup de bruit pour rien Film 22.40 7 L LE DOCUMENTAIRE CULTUREL Shakespeare est-il mort ? Librement inspiré de l’essai de Mark Twain Documentaire 23.35 7 V0STF FICTION La dernière tournée de Shakespeare Téléfilm 1.05 7 L Au cœur de la nuit Thomas Ostermeier et Niki Karimi à Téhéran Documentaire de Martin Pieper (2016, 52mn) Rencontre à Téhéran entre l’actrice iranienne Niki Karimi et le metteur en scène allemand Thomas Ostermeier, venu y présenter Hamlet. 2.00 7 Richard III Théâtre (2015, 2h39mn) L’un des temps forts du Festival d’Avignon 2015  : une fascinante version de la tragédie de Shakespeare par le metteur en scène Thomas Ostermeier, avec Lars Eidinger. sous-titrage pour sourds E et malentendants 20 N°17 – semaine du 23 au 29 avril 2016 – ARTE Magazine Matthias sChellenberg D audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion version française VF/V0STF version originale sous-titrée en français version originale V0STF sous-titrée en français 1993 Renaissance Films & The Samuel GolDWyn Company 20.55 Cinéma Beaucoup de bruit pour rien William Shakespeare à l’écran, pour une comédie servie par le fougueux Kenneth Branagh, avec Keanu Reeves et Denzel Washington dans une distribution pour le moins insolente. Dans une campagne digne de l’Éden, on annonce l’arrivée des vaillants chevaliers Don Pedro, Claudio et Benedict. Voilà qui ravit le cœur des deux cousines Hero et Beatrice. Claudio et Hero, épris l’un de l’autre, annoncent leur mariage prochain. Pourquoi ne pas en profiter pour arranger quelque chose entre Benedict et Beatrice, les deux célibataires à la langue bien pendue ? De son côté, Don Juan, frère jaloux de Don Pedro, tente de briser le bonheur du premier couple. Sa machination est sur le point de réussir… Joyeux et impertinent Réalisateur shakespearien s’il en est, Kenneth Branagh rend ici hommage à son maître en dramaturgie par
l’adaptation pleine d’énergie d’une de ses premières pièces. La tragédie, pourtant, n’est jamais loin dans cette comédie. Ce que la parole a su faire, elle sait comment le défaire, et in fine le refaire. Car c’est par l’utilisation du verbe que se distinguent et se désignent les protagonistes de ces joutes amoureuses. C’est aussi par le retournement de ce même verbe que le bouffon Dogberry devient justicier de la pièce. En outre, dans ce film, le prince noir n’est pas celui qu’on croit. Et Branagh d’instiller une pincée d’impertinence que la pièce ne contenait pas, en donnant à Denzel Washington le rôle du prince et à Keanu Reeves celui du sombre bâtard. L’interprétation que cette joyeuse troupe propose ravira tous les amoureux de la comédie de la vie. Le génie william Shakespeare Les 400 ans de sa mort Lire aussi pages 6-7 (Much ado about nothing) Film de Kenneth Branagh (Royaume-Uni, 1993, 1h50mn, VF/VOSTF) - Adaptation  : Kenneth Branagh, d’après l’œuvre éponyme de William Shakespeare Avec  : Denzel Washington (Don Pedro), Kenneth Branagh (Benedict), Robert Sean Leonard (Claudio), Keanu Reeves (Don Juan), Richard Briers (Leonato), Brian Blessed (Antonio), Emma Thompson (Beatrice) - Image  : Roger Lanser - Musique  : Patrick Doyle - Production  : The Samuel Goldwyn Company, Renaissance Films - (R. du 20/1/1997) 22.40 LE DOCUMENTAIRE CULTUREL Shakespeare est-il mort ? Librement inspiré de l’essai de Mark Twain Avec, pour fil rouge, un essai de Mark Twain, une exploration du paradoxe Shakespeare, auteur le plus adapté au cinéma et au théâtre, dont la paternité des œuvres fait débat. À 22 ans, Mark Twain apprend le métier de pilote sur le Mississippi et découvre Shakespeare par l’intermédiaire d’un camarade. Il se passionne à la fois pour l’œuvre du barde de Stratford-upon-Avon et les débats sur son identité, ralliant la thèse selon laquelle Francis Bacon, garde des Sceaux d’Élisabeth I re, serait le véritable auteur des pièces du Premier folio, recueil daté de 1623. En 1909, l’écrivain américain publie à son tour un court essai plein d’humour intitulé Shakespeare est-il mort ?, jamais traduit en France et paru pour la première fois en Allemagne en 2015. Aujourd’hui encore, alors que le caractère universel des tragédies shakespeariennes ne cesse d’inspirer le cinéma et le théâtre, l’énigme demeure. Pour certains spécialistes de la littérature, le dramaturge Christopher Marlowe, disparu dans des circonstances troubles, pourrait se cacher derrière le nom de Shakespeare… Illustre inconnu Appuyé par les témoignages de chercheurs et de comédiens – notamment Armin Rohde, qui a incarné Richard III, et Mark Rylance, directeur du théâtre du Globe de Shakespeare, qui s’est rangé dans le camp des sceptiques –, ce documentaire montre la persistance du mystère agité par Mark Twain en même temps que la permanence de l’œuvre de Shakespeare. Quatre cents ans après sa disparition, le dramaturge reste l’inconnu le plus célèbre et le plus célébré de tous les temps. Le génie william Shakespeare Les 400 ans de sa mort Florianfilm Documentaire de Claus Bredenbrock (États-Unis, 2015, 52mn) N°17 – semaine du 23 au 29 avril 2016 – ARTE Magazine ZDF/Claudia sTülpner 23.35 FICTION La dernière tournée de Shakespeare Les personnages des pièces de Shakespeare se retrouvent dans un restaurant tenu par un certain Will… Un drôle de petit théâtre où des figures mythiques sont propulsées dans le monde moderne. Le soir de la Saint-Valentin, le Globe, un restaurant huppé de Berlin, reçoit une foule bigarrée  : un grand ponte du cinéma, une diva sans âge, un ministre rongé par les cauchemars, son épouse à l’ambition machiavélique, un hipster solitaire, un marchand d’armes jaloux, une chroniqueuse cynique et un couple d’amants perdus… Il s’agit en réalité des personnages des pièces de Shakespeare – Oberon, Titania, lord et lady Macbeth, Hamlet, Othello, Beatrice, Roméo et Juliette –, revêtus d’un habit contemporain. Ce petit monde ignore que le patron du Globe, un certain Will, assisté de son serveur Bottom, a décidé de fermer les portes de son établissement à l’issue de la soirée… En s’appuyant sur les textes de Shakespeare, Achim Bornhak transpose avec malice ses héros intemporels dans un contexte moderne. Le génie william Shakespeare Les 400 ans de sa mort (Shakespeares letzte Runde) Téléfilm d’Achim Bornhak (Allemagne, 2016, 1h30mn, VOSTF) Scénario  : Suzanne Finken, Johannes Kram, Heiko Martens, Marc Pommerening, Achim Bornhak, d’après l’œuvre de William Shakespeare - Avec  : Iris Berben (Titania), Reiner Schöne (Oberon), Alexander Scheer (Will), Anneke Kim Sarnau (Beatrice), Wilfried Hochholdinger (Macbeth), Catrin Striebeck (lady Macbeth), Tonio Arango (Othello), Ruby O. Fee (Desdemone), Burak Yigit (Romeo), Carolyn Genzkow (Juliette), Heiko Pinkowski (Falstaff), Max Hegewald (Hamlet), Natalia Belitski (Kate), Arndt Schwering-Sohnrey (Puck), Jörn Hentschel (Bottom) - Image  : Clemens Baumeister - Montage  : Till Ufer - Musique  : Steffen Kahles - Production  : Wieduwilt Film & TV Production GmbH avril 27 mercredi 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :